Accord avec « chacun »

Bonjour,  pourriez-vous  me dire si cette phrase est correcte?

Un péril omniprésent flottait dans la pénombre, prêt à sauter à la gorge de chacun,  sitôt qu’il mettrait son nez à la fenêtre ou ferait quelques pas dans le noir.

Merci!

Porchy8 Érudit Demandé le 19 novembre 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

D’accord si on supprime « omniprésent » du fait de « prêt ».

Prince Grand maître Répondu le 19 novembre 2021

Pourquoi ? « Prêt » c’est l’imminence, et « omniprésent » c’est la localisation, donc aucun rapport !
Décidément c’est devenu une drogue, vous ne pouvez pas vous en empêcher….
Est-ce que ça vous donne vraiment l’illusion d’exister , ou même d’être utile, avec des interventions pareilles ?

le 19 novembre 2021.

Un péril omniprésent flottait dans la pénombre, prêt à sauter à la gorge de chacun, sitôt qu’il mettrait son nez à la fenêtre ou ferait quelques pas dans le noir.

La phrase est correcte mais on pourrait mieux dire.
Un péril omniprésent* flottait dans la pénombre, prêt à sauter immédiatement à la gorge de celui qui mettrait son nez à la fenêtre ou ferait quelques pas dans le noir.
*cet adjectif me semble inutile ici car il renvoie à une notion de temps qui dure, en opposition avec le récit plongé dans le présent et l’immédiat.

Tara Grand maître Répondu le 19 novembre 2021

Juste une petite observation : en principe l’expression est « flotter dans l’air », et je ne suis pas sûre de votre « flottait dans la pénombre ».
D’ailleurs « pénombre » signifie « presque ombre » et ce n’est pas encore le grand noir.
De plus, il me semble inutile de parler deux fois dans la même phrase du fait qu’il fait nuit.
Enfin « mettre son nez à la fenêtre » n’est pas très heureux.

Ma suggestion :

Il faisait nuit noire. Un péril omniprésent flottait dans l’air, prêt à sauter à la gorge du premier qui se montrerait à la fenêtre  ou mettrait le nez dehors.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 19 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.