Le profil de Tara
Grand maître
8755
points

Questions
7

Réponses
1423

  • Grand maître Demandé 9 heures auparavant dans Accords

    Cette fois-ci l’auxiliaire est « avoir ». Il faut donc chercher le COD et repérer s’il est placé à gauche ou à droite du verbe.
    Les semences qu’il aura semées
    Le COD est le pronom relatif « que » qui prend le genre et le nombre de son référent. Ici « les semences » : féminin pluriel.

    • 20 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 9 heures auparavant dans Accords

    Votre objet parle d’accord et votre exemple de pronoms.

    Nos traces vont nous poursuivre… jusque dans des ailleurs où elles seront imprimées.
    Nos traces vont nous poursuivre… jusque dans des ailleurs. Elles y seront imprimées.

    Le  pronom « Y » reprend inutilement le pronom relatif « où ».
    Sa présence n’a aucune incidence sur l’accord du participe passé qui se fait avec le sujet, puisque accompagné de l’auxiliaire « être ».

    • 17 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Accords

    Le reste de la semaine, puis du mois, se passe.
    La conjonction « puis » donne à penser que la semaine s’est mué en mois, imperceptiblement.

    Le reste de la semaine, et du mois, se passent.
    On a ici nettement le reste de la semaine et le reste du mois.

    Cette réponse a été acceptée par Anouck. 1 jour auparavant Vous avez gagné 15 points.

    • 39 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Accords

    Voici la phrase probablement la plus correcte : il y a simultanéité entre deux actions, ce que dit « pendant que ». Les deux verbes doivent en principe être au même temps.
    Pendant que je dansais ma mère tenait à distance deux personnes.

    Je dis en principe, parce qu‘on peut vouloir un temps différent pour le deuxième verbe. et passer de l’imparfait pour l’action 1, au passé composé pour l’action 2. En ce cas, on considère l’action 2 dans sa totalité et non plus à l’intérieur de son déroulement comme c’est le cas pour l’action 1.

    Pendant que je dansais ma mère a tenu à distance deux  personnes.
    Ou,dans un récit coupé de la situation de communication :

    Pendant que je dansais ma mère tint à distance deux personnes.

    • 29 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Conjugaison

    On peut avoir :
    Tu recherches un métier qui te plaises.
    Tu recherches un métier qui te plaira.
    Tu recherches un métier qui te plairait.

    A chacun des temps sa nuance.
    Présent du subjonctif : l’accent est mis sur le souhait, sur ce que le sujet envisage une possibilité qu’il souhaite.
    Futur de l’indicatif : l’accent est mis sur la réalisation d’un fait dans l’avenir (incertitude moindre).
    Présent du conditionnel : le sujet se projette dans la situation encore imaginaire qu’il évoque.


    Au passé, symétriquement  :
    Tu recherchais un métier qui te plût (on accepte aussi le subjonctif présent « plaise »).
    Tu recherchais un métier qui te plairait.
    Tu recherchais un métier qui t’aurait plu.

    • 33 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Général

    Merci Phil-en-trope.

    • 84 vues
    • 9 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Accords

    Le procès (rendre) porte bien sur le sujet : elle s’est rendue utile. Elle s’est arrangée de façon à être utile.
    Il faut faire l’accord.

    • 43 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 1 jour auparavant dans Conjugaison

    « C’est = ceci/cela est » : c‘est un entretien important = ceci/cela est un entretien important.
    C’ >ce, est un pronom démonstratif ;
    (On peut modifier la phrase ci-dessus ainsi: cet entretien est important : apparaît alors le déterminant démonstratif « cet » >> ce rendez-vous, cet entretien, cette rencontre, ces entretiens)
    La lettre C est la marque des démonstratifs.
    Le pronom démonstratif est sujet dans votre exemple ; il peut être aussi COD (ailleurs)
    —-
    « S’est » est utilisé en alternance avec les autres personnes  : » me suis » , nous sommes, vous êtes … : il s’est blessé – nous nous sommes blessés – ils se sont blessés – vous vous êtes blessés – je me suis blessé – tu t’es blessé
    S’ >se est un pronom personnel toujours COD : il s’est blessé = il a blessé « se » (lui-même)

    • 32 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 2 jours auparavant dans Question de langue

    La forme ne va pas sans le sens, Nonobstant et ma remarque suivait votre précision ci-dessus : « Si j’attribue à une pierre, objet inanimé, la « faculté » de faire ceci et cela, c’est parce que plus bas je confronte les « facultés » d’une pierre avec les facultés des Hommes.  »
    Je vous ai dit d’emblée que l’emploi de « y » est ici correct mais ambigu, à la première lecture du moins.
    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément y servirait si seulement on l’empilait avec de ses semblables
    Je vous propose :


    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément servirait à cette tâche/ à le faire/ à cela si seulement on l’empilait avec de ses semblables.


    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément  c’est ce qu’elle peut faire/elle le fera à coup sûr si seulement on l’empile avec de ses semblables .

    Je tiens à vous affirmer que je ne me vexe pas aussi facilement. Je ne me sens pas remise en cause dès que quelqu’un n’est pas d’accord avec moi ou conteste un tant soit peu mes propos.

    • 55 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 2 jours auparavant dans Question de langue

    La forme ne va pas sans le sens, Nonobstant et ma remarque suivait votre précision ci-dessus : « Si j’attribue à une pierre, objet inanimé, la « faculté » de faire ceci et cela, c’est parce que plus bas je confronte les « facultés » d’une pierre avec les facultés des Hommes.  »
    Je vous ai dit d’emblée que l’emploi de « y » est ici correct mais ambigu, à la première lecture du moins.
    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément y servirait si seulement on l’empilait avec de ses semblables
    Je vous propose :


    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément servirait à cette tâche/ à le faire/ à cela si seulement on l’empilait avec de ses semblables.


    Une pierre a la faculté de servir à l’érection d’un mur, et assurément  c’est ce qu’elle peut faire/elle le fera à coup sûr si seulement on l’empile avec de ses semblables .

    Je tiens à vous affirmer que je ne me vexe pas aussi facilement. Je ne me sens pas remise en cause dès que quelqu’un n’est pas d’accord avec moi ou conteste un tant soit peu mes propos.

    Cette réponse a été acceptée par Nonobstant. 1 jour auparavant Vous avez gagné 15 points.

    • 55 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes