Le profil de orthody
Membre actif
33
points

Questions
3

Réponses
13

  • Membre actif Demandé le 7 septembre 2017 dans Accords

    … Accidentellement pronominal ?

    Bien à vous

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 5 septembre 2017 dans Accords

    Encore une fois merci à vous deux pour vos réponse.

    Zully, pour revenir à votre (bout de) réponse :
    « Pour les autres verbes de votre dernier exemple, je pense que vous pourrez trouver tout seul :
    – s’abstenir, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : non;
    – se casser, pouvez-vous trouver une forme non pronominale ? Réponse : oui, casser. »

    Pouvez-vous m’expliquer la cas pour « je m’attends au pire » ?

    Je vous remercie,

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 5 septembre 2017 dans Accords

    Bonjour,

    Je suis désolé, je n’arrive pas à bien comprendre la chose. Je ressens comme un blocage, je ne sais pas pourquoi.

    Par exemple, est-il possible de me dire pourquoi « intéresser » est ici accidentellement pronominal.

    Je mattends au pire. Je mintéresse à toi. Quils sabstiennent de venir ! Mon lacet sest encore cassé.

    Je vous remercie pour votre patience,

    Andy.

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 3 septembre 2017 dans Accords

    Bonjour,

    Je m’excuse car en fait, cette discussion n’est pas terminé. En effet, j’éprouve une dernière difficulté, à savoir, comment reconnaître un verbe accidentellement pronominal :
    Voici trois phrases en guise d’exemple :
    – Il se pose des questions. La plaie se nettoie à leau. Ils se rebellent. Il sest rué vers moi.
    – Le tableau s’évalue une fortune. Je m’attaque à la haie. Elle
     se fatigue. Elle se méfie.
    – Les oiseaux senvolent. Je me doute que cest toi. Elle se gratte sans cesse. La clé se tourne dans ce sens.

    J’ai très bien compris pour la question de l’accord dans la mesure où  on accorde toujours sauf pour le verbe s’arroger (notons que s’arroger s’accorde avec le COD s’il est placé avant le participe)

    Cependant, je ne reconnait pas le verbe systématiquement et ce malgré vos explications

    Voici mon raisonnement :
    * Savoir si le verbe peut être pronominal et non pronominal
    * s’il y a un sous-entendu, ce n’est pas ça
    *Voir si les verbe est réfléchi et à la voie active

    Pouvez-vous me dire si mon raisonnement est bon,

    Je vous remercie,

    Andy,

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords

    Chambaron,

    Je vous remercie également pour votre aide,

    Je copie-colle votre réponse sur mes fiches !!

    Bonne soirée

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords

    Zully,

    Votre réponse est parfaite,

    Je viens de terminer la leçon 12 !

    Maintenant il faut bien s’entraîner afin d’acquérir les automatismes !

    Je vous remercie pour votre aide

    Andy,

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords

    Zully,

    Je viens juste de m’en apercevoir (tout seul) mais votre réponse permet d’être sûr de ma réflexion ! Je vous remercie !!

    Comme disait l’un de mes professeurs : premier critère, je sais LIRE !

    Je suis content d’avoir compris cette règle, il me manque maintenant de comprendre la règle des verbes accidentellement pronominaux.

    Est-il possible d’en avoir une explication ? Je continue mes observations de mon côté.

    Andy,

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 2 septembre 2017 dans Accords

    Bonjour Joelle,

    Merci pour votre réponse,

    Cependant, je ne comprends, vous dites que les verbes au passif  sont : se vide et s’interprète OR la réponse, comme je l’ai  précisé en le soulignant, et « je me ris » et « je me demande » pourquoi ?
    En effet, je suis d’accord avec réponses mais pas celles de l’ordinateur (rire)

    Regardez, dans cette phrase : Ils se sont enfuis. Elles se lavent. Il saperçoit de son erreur. Les fruits se sont bien vendus. Pourquoi le verbe pronominal non réfléchi est « s’aperçoit » et non pas « vendus » car les fruits ne se vendent pas MAIS sont vendus

    Je m’arrête là dans un premier temps,

    Bien à vous,
    Andy,

    • 10555 vues
    • 20 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 15 août 2017 dans Conjugaison

    Merci pour vos réponses,

    Sylvamat merci pour votre longue explication et bien détaillée. Je vais en prendre compte lorsque je serai confronté à cette règle en plus de faire des remplacements par les verbes  donnés dans le cours.

    J’espère que je n’aurai plus de difficultés à présent !

    Encore merci !

    Andy,

    • 2041 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 14 août 2017 dans Conjugaison

    Les verbes qui, à l’indicatif présent, se terminent par « -ions » ou « -iez » aux 1re et 2e personnes du pluriel (« nous rions », « vous criez ») prennent un « i » supplémentaire à l’imparfait et au subjonctif présent (« nous riions », « que vous criiez »). Notez que les formes de ces verbes sont identiques à l’imparfait et au subjonctif présent.
    Pour distinguer le présent de l’imparfait, il suffit de remplacer « nous » par « je » et « vous » par « tu » :

    Nous rions jaune quand on se moque de nous. = Je ris jaune quand on se moque de moi. ? On met le verbe au présent : nous rions.

    Vous riiez jaune quand on se moquait de vous. = Tu riais jaune quand on se moquait de toi. ? On met le verbe à l’imparfait : vous riiez.

    Cette méthode risque de se révéler moins efficace pour distinguer le subjonctif de l’indicatif, les deux formes se prononçant souvent de la même façon à l’oral (« je rie », « tu ries »/« je ris », « tu ris »). Il sera souvent préférable de remplacer notre verbe par un autre tel que « faire ». Je comprends que vous riiez jaune quand on se moque de vous. = Je comprends que vous fassiez… ? C’est le subjonctif qui convient, on redoublera donc le « i » : vous riiez.

    N.B. Le problème et la solution sont les mêmes pour les verbes en « -er » (« vous employez », « vous employiez »).

    Voici le cours donné,
    Merci pour votre aide

    • 2041 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes