RE: Les bruits qu’il a imaginé/imaginés être (…)

Bonjour,

Malgré mes recherches sur les règles de l’accord du participe passé suivi d’un infinitif, je n’arrive pas à trancher ce cas : « les bruits qu’il a imaginé être des voix », ou « les bruits qu’il a imaginés être des voix » ?

Peut-on dire que « les bruits » est sujet de l’action « être », ici, puisqu’il ne s’agit que d’une supposition (il a imaginé) ?

J’ai lu ailleurs que le participe passé de certains verbes d’opinion et de déclaration était invariable quand il était suivi d’un infinitif. L’un des exemples donnés était : « Une petite coupe de porcelaine, vieille et qu’on eût cru venir d’un Orient plus lointain » (Gide, Incidences). Ici l’on n’accorde pas, alors que la coupe de porcelaine semble pourtant bien sujet de l’action « venir » ?

« Imaginer » est-il donc considéré comme un verbe d’opinion, et son participe passé suivi d’un infinitif est-il lui aussi invariable ?

Je vous remercie par avance !

June Amateur éclairé Demandé le 20 janvier 2021 dans Accords
5 Réponses

Merci beaucoup pour votre réponse ! Je penchais plutôt pour cette option sans arriver à l’analyser.

Cette réponse est-elle valable dans le cas où les bruits sont réels et se révèlent être effectivement des voix ? J’imagine que oui, cela ne change rien puisque la construction grammaticale est identique.

Par ailleurs, pourquoi le COD n’est-il pas toujours considéré comme neutre dans ce type de cas ?
Dans l’exemple donné ici, « Cette annonce, ils ne l’ont pas vue venir », pourquoi faut-il faire l’accord ? Est-ce que ce serait différent si on écrivait « L’annonce qu’ils n’ont pas vue/vu venir » ?

June Amateur éclairé Répondu le 20 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.