RE: COI et question « d’où? »

Bonjour,

« Ce thé délicieux venait du Népal » : dans mon cahier d’exercices « du Népal  » est considéré comme complément d’objet indirect. Je ne comprends pas cette réponse…
Pouvez-vous m’éclairer ? Pou moi c’est un complément circonstanciel de lieu…

Merci beaucoup !

AnnBj Membre actif Demandé le 24 avril 2020 dans Général
6 Réponses

Les C. E.L. ressemblent à des CCL, mais ils ne sont ni déplaçables ni supprimables. Ils sont soit pronominalisables (par en ou y) soit substituables par un adverbe de lieu (là…).
Ex. : Je me rends à mon bureau. ==> °Je me rends. °A mon bureau, je me rends. Je m’y rends. Je me rends là.

Ils ne sont pas déplaçables, c’est vrai.
Mais les CCL peuvent eux aussi être pronominalisés ou substitués par un adverbe de lieu.
Je pose mon stylo sur la table >> j’y pose mon stylo – je pose mon stylo là

Souvent l’analyse s’appuie à la fois sur le sens et sur la syntaxe. C’est ce qui peut porter à confusion.
La notion d’objet est une notion sémantique. La notion de lieu aussi.  La notion de circonstance aussi.
Les termes « direct » ou « indirect »  renvoient à la syntaxe.
Mais  il me semble que la distinction entre complément de verbe  et de phrase renvoie aux deux.  Ai-je raison ?
—–
Ne peut-on pas dire que dans la phrase : je me trouve à ,le complément de verbe exprime une circonstance, le lieu  ? Je me trouve dans une drôle de situation, une circonstance, la manière ?

Tara Grand maître Répondu le 25 avril 2020

« Mais  il me semble que la distinction entre complément de verbe  et de phrase renvoie aux deux.  Ai-je raison ? »
il y a une étape sémantique puisque c’est le sens du verbe qui détermine quels sont les compléments qui sont requis par le verbe. Mais ça s’arrête-là, et donc, contrairement à ce qui se passe en grammaire traditionnelle, ce n’est pas le sens du complément qui va permettre de déterminer s’il est complément de verbe ou de phrase.

le 25 avril 2020.

Juste.

le 26 avril 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.