Vous êtes quelqu’un qui…

Bonjour,

J’entends souvent « vous êtes quelqu’un qui aimez … ».
ex : « vous êtes quelqu’un qui aimez la transparence ».

Or il me semble bien que l’on accorde le verbe avec l’antécédent de qui, donc quelqu’un.
ex : Vous êtes quelqu’un qui aime la transparence.

Merci pour vos avis éclairés.

Renaud1974 Érudit Demandé le 6 juillet 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Il me semble que vous avez raison. « Vous » est le sujet du verbe « être » et « qui » est le sujet du verbe « aimer ». Et l’antécédent est bien « personne » comme vous le mentionnez.
==>Vous êtes une personne qui aime la transparence.
Pour accorder correctement le verbe qui suit le pronom relatif « qui », il faut se reporter au mot que « qui » reprend (son antécédent) : c’est avec lui qu’il faut accorder le verbe, en nombre et en personne.

Mais pourquoi alors est-on tenté d’accorder ?  Quand « qui » représente un mot qui relève de la 1re ou de la 2e personne du singulier, on n’écrit pas « moi qui va, toi qui va », mais « moi qui vais, toi qui vas » !
De même, vous qui aimez les fraises, ne pensez pas à m’en offrir. 

Voici les exemples du Projet Voltaire :
C’est le gendarme qui a brûlé la maison. « Qui » = « le gendarme » : on conjugue donc « brûler » à la 3e personne du singulier, comme si le sujet de « brûler » était « le gendarme ».

mais

Ce n’est pas moi qui ai brûlé la maison. « Qui » = « moi », pronom personnel de la 1re personne du singulier : on conjugue donc « brûler » à la 1re personne du singulier.

Vous avez bien fait de vous poser la question, cela nous permet de préciser.

joelle Grand maître Répondu le 6 juillet 2015

La règle n’est pas évidente et je ne la trouve pas explicitée en entier.
Mais, pour résumer :
– Pronom personnel + pronom relatif => le verbe s’accorde en nombre et personne avec le pronom personnel : C’est moi qui vais, …, c’est eux  (ce sont eux) qui vont.
– Pronom personnel + nom+ pronom relatif => le verbe s’accorde en nombre seulement avec le nom antécédent : Je suis la personne qui va, …, ils sont les personnes qui vont. Dans votre question, « quelqu’un » est un nom, masculin, et non un pronom accordable (la nuance est fine).
– Pronom personnel + pronom+ pronom relatif => le verbe s’accorde en nombre seulement avec le pronom antécédent : Je suis celui qui va, …, ils sont ceux qui vont.

Chambaron Grand maître Répondu le 6 juillet 2015

Ce sont eux qui vont ?

le 7 juillet 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.