vocabulaire

Bonjour,

Relevé sur le site « Twitter », un message d’un ministre du gouvernement actuel :
« La nuit de la Saint-Sylvestre s’est déroulée sans incident majeur. Plus de 100 000 personnels étaient mobilisés pour la sécurité en France ».
Ce ministre emploie l’expression « 100 000 personnels » alors que, selon moi, il aurait dû écrire : 100 000 fonctionnaires, policiers et gendarmes ou 100 000 personnes.
Une autre ministre avait employé la même expression, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, que je juge également fautive. Quelles expressions auraient-elles été convenables pour respecter notre langue ?

peete_agore Amateur éclairé Demandé le 2 janvier 2017 dans Général
7 réponse(s)
 

Bonjour peete_agore,

Je pense que le recours à « personnels » permet d’exprimer que toutes les personnes concernées participent à la même activité, ici à la sécurité. Pourtant toutes ces personnes ne font pas partie du même corps de métier : les policiers sont des fonctionnaires, les gendarmes des militaires. Ils n’ont pas le même statut mais assurent la même mission.

Utiliser « personnes » aurait été insuffisant pour exprimer leur statut et leur fonction, mais il aurait été possible aussi de décrire les composantes de ces personnels comme vous l’indiquiez : policiers municipaux, gardiens de la paix et gendarmes.

PhL Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

Je vous rejoins ainsi que Chambaron sur le caractère collectif du mot « personnel », à condition que l’on précise la profession exercée par ce personnel et que celui-là exerce la même profession.

Les gendarmes et les policiers ayant un statut différent, je pense qu’on peut ne pas les assimiler au même corps de métier même s’ils exercent la même fonction.

Aussi il me semble que l’on peut parler du personnel policier et du personnel de la gendarmerie, qui correspondent chacun à un collectif différent ou des personnels de la police et de la gendarmerie.

Bonne journée.

PhL Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

Comme substantif (hors de sa fonction d’adjectif), le nom personnel est un collectif désignant les « personnes salariées ou non participant à l’activité d’une entreprise, commerciale ou non » (CNRTL). Il a donc vocation à rester au singulier, sauf si l’on parle de l’agrégat  de plusieurs de ces ensembles. « Les différents personnels de la fonction publique » fait par exemple référence à l’ensemble des différentes catégories de fonctionnaires.
Employer le mot pour désigner une personne, un individu, est clairement un abus de langage qui se répand effectivement beaucoup dans les médias.
Il vaut mieux employer un terme précis, notamment après un nombre, tel que policier, agent de sécurité, fonctionnaire, etc.

Chambaron Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

Bonjour PhL,

Merci pour votre réponse. Mais ce qui me choque dans la formulation de la phrase que j’ai citée, c’est l’emploi d’un nom collectif comme synonyme de chaque élément inclus dans ce nom collectif. Le substantif « personnel » aurait-il perdu sa nature de nom collectif ?

J’avoue que cela me trouble.

Dans le même esprit, c’est comme si l’on disait  » deux alternatives (expression tirée de l’anglais » au lieu de  » deux propositions de l’alternative (expression conforme à la langue française »..

Pour se rapprocher du langage mathématique, on ne peut pas employer les éléments d’un ensemble pour désigner l’ensemble où sont inclus ces éléments.

Mes synapses font du «remue-méninges » à ce sujet.

Très bonne journée à vous.

peete_agore Amateur éclairé Répondu le 2 janvier 2017

Merci Chambaron,

Votre réponse rejoint la perception qui est la mienne du caractère collectif du nom commun « personnel ». Personnels au pluriel ne peut désigner que des sous-ensembles, eux-mêmes, noms collectifs, mais en aucun cas chaque élément de ces noms collectifs ; c’est comme cela que je comprends la chose.
En bref, dans la phrase citée, il y a bien 100 000 éléments, mais non pas 100 000 catégories de personnel.

Merci pour votre réponse et très bonne journée.

peete_agore Amateur éclairé Répondu le 2 janvier 2017

C’est faux mais tout le monde commet cette erreur …
que j’ai souvent signalée de même que l’emploi du mot courrier à la place de lettre.
« Faites-moi un courrier »…Vous m’avez adressé un courrier, en réponse à votre courrier du …

Le courrier c’est un nom qui désigne l’ensembles des lettres et des paquets à la poste et dans la boite aux lettres par exemple.
On poste son courrier, on reçoit du courrier mais on écrit une lettre, un mail, une note…

joelle Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

Bonjour Joelle,

Si je comprends bien, et selon votre indication, il aurait fallu écrire, par exemple : « il a été mobilisé un personnel de 100 000 fonctionnaires, militaires et… )

Avec mes remerciements pour vos éclaircissements.

Très bonne soirée.

peete_agore Amateur éclairé Répondu le 2 janvier 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.