Virgule devant une subordonnée relative

Bonjour,

La virgule devant le qui est-elle obligatoire lorsqu’on introduit un élément incident dans la subordonnée relative ?
Par exemple:  Paul et Marie, qui, ensemble, forment une équipe redoutable, ont gagné la course.
Svp m’indiquer vos sources; je ne trouve nulle part. Merci d’avance!

jubou Débutant Demandé le 17 juillet 2016 dans Général
2 réponse(s)
 

Bonjour.

La virgule est nécessaire devant le pronom relatif, quand la subordonnée relative apporte une explication, mais n’est pas nécessaire au sens de la phrase.

« qui, ensemble, forment une équipe redoutable » peut être retiré de la phrase sans en changer le sens, et  dans ce cas on doit faire précéder et suivre la subordonnée d’une virgule.

« Paul et Marie, qui, ensemble, forment une équipe redoutable, ont gagné la course. »

Dans le cas contraire, la subordonnée n’aurait pas été précédée d’une virgule.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=4904

Bonne soirée.

PhL Grand maître Répondu le 17 juillet 2016

Votre reformulation est bien plus convaincante comme cela.
Question de goût, je n’aurais pas encadré « ensemble » par des virgules. Cela hache trop la phrase à mon sens. Mais c’est très personnel.

le 17 juillet 2016.

Je suis de votre avis, Chambaron.

le 18 juillet 2016.

Et que diriez-vous de « Paul et Marie, qui forment ensemble une équipe redoutable, ont gagné la course » ? En déplaçant « ensemble » la phrase coule mieux et l’on est moins tenté de mettre « ensemble » entre virgule, car le sujet et le verbe ne sont plus séparés.

Bon, j’ai conscience d’arriver comme la cavalerie et de faire un peu mon Bourgeois gentilhomme, mais, tant qu’à faire… pourquoi ne pas retirer « ensemble » ? Fait-on une équipe sans être ensemble ?

« Paul et Marie, qui forment une équipe redoutable, ont gagné la course. » Pardon pour vos cheveux PhL.

le 20 juillet 2016.

Je m’en veux de ne pas avoir repéré le pléonasme.
Votre dernière formule, Evindude, est de loin la meilleure…

le 20 juillet 2016.

Oui  et non.
Car Paul et Marie peuvent être associés à d’autres personnes pour faire équipe, mais seront moins efficaces.
« ensemble » permet de souligner que c’est cette association qui est la meilleure et non pas « Paul + X ou Y » ni « Marie + X ou Y ». 
C’est aussi l’intérêt de laisser « ensemble » entre virgules.

le 20 juillet 2016.

Là, vous vous égarez un peu PhL. Qui parle d’autres personnes ?

le 20 juillet 2016.

La réponse de PhL est intéressante, sauf qu’elle propose d’enlever presque toute la phrase. Il ne reste alors plus que… « Paul et Marie », ce qui n’a pas de sens.

Je proposerais plutôt : « Paul et Marie, qui ensemble forment une équipe redoutable, ont gagné la course. » On évite ainsi de séparer le groupe nominal sujet du verbe, l’ensemble entre virgules étant un simple complément explicatif.

D’une manière générale, la ponctuation n’est pas une affaire mécanique gérée par des règles. Elle reflète le cheminement de la pensée et l’articulation du discours. Ce n’est pas une théorie, c’est un artisanat.

En correction professionnelle littéraire, c’est même ce qu’il y a de plus délicat : le correcteur doit se glisser dans la peau de l’auteur, respirer comme lui, sentir les points d’inflexion de sa pensée pour pouvoir ponctuer correctement.

Chambaron Grand maître Répondu le 17 juillet 2016

Bonsoir Chambaron.
Vous rejoignez ce que j’expliquais en disant que la subordonnée pouvait être retirée sans changer le sens de la phrase, et que dans ce cas on devait faire précéder et suivre la subordonnée par une virgule.
Dans le cas contraire, la subordonnée n’aurait pas été précédée d’une virgule.
Je me suis sans doute mal exprimé.

le 17 juillet 2016.

Il n’y a pas de mal !
Dans ces questions de ponctuation, le mieux est de reformuler complètement la phrase telle qu’on la voit, ou mieux, telle qu’on la prononce. 
Les explications théoriques sont source de malentendus.

le 17 juillet 2016.

Je modifie ma réponse pour plus de clarté.

le 17 juillet 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.