Virgule avec relative déterminative et explicative

Bonjour, j’ai une question concernant certaines virgules dites obligatoires, avec les relatives déterminatives et explicatives.

Il est dit sur le site BtB : « Les pronoms où, dont, que, qui ne sont jamais précédés de la virgule lorsqu’ils introduisent une relative déterminative. Ils le sont, en revanche, lorsqu’ils introduisent une relative explicative. »

http://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=fra&lettr=chapsect6&info0=6.1

Ma question est : peut-on omettre la virgule qui introduit une relative explicative si cela ne change rien au sens de la phrase ?

Exemple :

– L’homme, qu’il ne connaissait pas, sortit de sa veste une paire de lunettes, dont la monture était noire.

Si je ne me trompe pas, il s’agit de 2 relatives explicatives.

– L’homme sortit de sa veste une paire de lunettes.

Cela ne change rien au sens de la phrase, non ?

Donc, ne serait-il pas permis d’omettre les virgules à cette phrase, étant donné que cela ne change rien au sens de la phrase ?

– L’homme qu’il ne connaissait pas sortit de sa veste une paire de lunettes dont la monture était noire.

Pareil pour cette phrase :

– Philippe se dirigea vers Georges qui sortit une cigarette de sa poche.

Avec ou sans la virgule avant le qui, cela ne change rien au sens de la phrase, non ? Donc, peut-on la supprimer ?

Plusieurs personnes m’ont dit qu’on pouvait omettre la virgule qui introduit une relative explicative si cela ne changeait rien au sens de la phrase.

Est-ce-vrai ?

Merci pour vos éclaircissements.

Ju Amateur éclairé Demandé le 19 novembre 2016 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 

Il existe deux types de propositions relative : la relative déterminative et la relative explicative.
Il importe de bien les distinguer, car la nature de la proposition relative détermine l’emploi ou non de la virgule et la présence de cette dernière influence le sens de la phrase.

Proposition relative déterminative

La relative déterminative est indispensable au sens de la phrase; . On n’emploie pas de virgule devant les propositions relatives déterminatives.
Les hommes qui s’avançaient étaient tous des braves.

Proposition relative explicative  

La relative explicative quant à elle, n’est pas indispensable au sens de la phrase; sa suppression ne modifie pas vraiment le propos. Elle apporte un complément d’information.. Les propositions relatives explicatives sont écrites entre deux virgules (ou virgule et point final).
L’homme, qui s’avançait vers moi, avait l’air rassurant.

Importance de la virgule.

Les professeurs qui étaient en grève n’ont pas déjeuné à la cantine.
La subordonnée relative est déterminative.
Les professeurs, qui étaient en grève, n’ont pas déjeuné à la cantine.
La subordonnée relative est explicative.
Dans le premier cas, quelques professeurs n’ont pas déjeuné à la cantine, dans le second, il n’y en a aucun. Les deux phrases ne se distinguent que par une paire de virgules et elles sont de sens différents. On ne peut pas supprimer les virgules encadrant la proposition explicative.

Dans votre exemple, ne nous hâtons pas : Vous supprimez les virgules mais aussi la relative,, vous amalgamez virgules, sens et subordonnées. Remettons tout cela en place :
Supprimons les virgules (mais pas les subordonnées !) :
L’homme, qu’il ne connaissait pas, sortit de sa veste une paire de lunettes, dont la monture était noire.
•L’homme qu’il ne connaissait pas sortit de sa veste une paire de lunettes dont la monture était noire.

C’est subtil :
Dans le premier cas, c’est « l’homme [qu’il ne connaissait pas] qui sortit de sa veste… »  (précision : il ne connaissait pas l’homme).
Dans le second cas, c’est « [l’homme qu’il ne connaissait pas] qui sortit de sa veste… » (c’est l’homme qu’il ne connaissait pas qui…).

jean bordes Grand maître Répondu le 19 novembre 2016

Bonsoir Jean Bordes, merci pour vos précisions : effectivement, cela effleure le subtil, pas évident…

Pour reprendre ma phrase, imaginons le contexte : 2 hommes se trouvent dans une salle d’attente. Relative explicative ou déterminative ? Où les 2 sont-elles possibles dans ce contexte ?

  • L’homme, qu’il ne connaissait pas, sortit de sa veste une paire de lunettes, dont la monture était noire.
  • L’homme qu’il ne connaissait pas sortit de sa veste une paire de lunettes dont la monture était noire.

Et cette phrase, est-elle juste niveau virgule, la virgule est-elle vraiment nécessaire, indispensable ?

  • Philippe se dirigea vers Georges qui sortit une cigarette de sa poche.

Je comprends la subtilité que vous mettez en évidence mais j’ai un peu de mal à la transposer dans certains contextes, dont ceux de mes exemples..

Merci d’avance.

Ju

Ju Amateur éclairé Répondu le 19 novembre 2016

Bonjour Ju.

Si deux hommes sont dans une salle d’attente et que l’un deux sort de sa veste une paire de lunettes.
           – L’homme, qu’il ne connaissait pas, sortit de sa veste une paire de lunettes : cela implique que vous avez déjà désigné cet homme auparavant et que vous apportez l’information supplémentaire qui est que vous ne le connaissez pas. Donc les virgules sont nécessaires, il s’agit d’une proposition à valeur explicative.
– L’homme qu’il ne connaissait pas sortit de sa veste une paire de lunettes :
dans ce cas vous désignez, parmi les deux hommes, celui que vous ne connaissez pas, ce qui veut dire que vous connaissez l’autre.

La proposition « dont la monture était noire » est reliée à la paire de lunettes, sans apporter d’explication mais une simple précision. Aucune pause n’est nécessaire, et la virgule me paraît inutile.

« Philippe se dirigea vers Georges, qui sortit une cigarette de sa poche. »
 La proposition « qui sortit une cigarette de sa poche », donne des éléments d’information (subordonnée explicative) sur l’attitude de Georges et peut être supprimée sans modifier le sens de la phrase. La virgule est utile.
Il n’en aurait pas été de même dans le phrase suivante :« Philippe se dirigea vers l’homme qui sortait une cigarette de sa poche ». Il s’agit dans ce cas d’une subordonnée déterminative, qui permet d’identifier l’individu. L’absence de virgule est indispensable.

PhL Grand maître Répondu le 19 novembre 2016

Rien à ajouter.

le 19 novembre 2016.

Bonsoir Phl et Jean Bordes, merci pour vos précisions.

Voyons voir si j’ai bien saisi : à cette adresse, un site donne comme exemple la même phrase avec ou sans virgule :

http://www.bt-tb.tpsgc-pwgsc.gc.ca/btb.php?lang=fra&cont=1783

  • L’automobiliste qui conduisait une voiture blanche a happé mortellement une fillette de trois ans.

Donc, si je comprends bien, cette phrase laisse sous-entendre qu’il y a d’autres automobilistes dont une voiture blanche, c’est bien cela ?

  • L’automobiliste, qui conduisait une voiture blanche, a happé mortellement une fillette de trois ans.

Ici, la construction laisse sous-entendre que c’est un automobiliste isolé qui a renversé la fillette, c’est bien cela ?

Désolé d’insister mais ce n’est pas évident.

Ju Amateur éclairé Répondu le 19 novembre 2016
    • L’automobiliste qui conduisait une voiture blanche a happé mortellement une fillette de trois ans.

 

Il y avait plusieurs automobilistes et une seule voiture blanche. C’est donc l’automobiliste qui conduisait cette voiture blanche le responsable = C’est l’automobiliste qui conduisait une voiture blanche qui a happé mortellement une fillette de trois ans.
Subordonnée déterminative : pas de virgules.

    • L’automobiliste, qui conduisait une voiture blanche, a happé mortellement une fillette de trois ans.

 On sait que l’automobiliste responsable conduisait une voiture blanche = L’automobiliste qui a happé mortellement une fillette de trois ans, conduisait une voiture blanche.
Subordonnée explicative : virgules.

PhL Grand maître Répondu le 19 novembre 2016

Merci Phl !

Ju Amateur éclairé Répondu le 20 novembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.