Verbes pronominaux (difficultés pour distinguer un verbe pronominal autonome et un verbe accidentellement autonome

Bonjour à tous,

J’ai quelques difficultés à distinguer les deux.

Si j’ai bien compris un verbe accidentellement pronominal a le même sens à la forme pronominale comme à la forme normale. D’un autre côté, un verbe pronominal autonome a un sens différent à la forme pronominale.
ça c’est la théorie, l’application est moins aisée pour moi…

Exemple:
Elle se fatigue (non considéré comme accidentellement pronominal par l’outil d’entrainement)
On peut en déduire que « Elle fatigue » a le même sens, non? Donc le verbe devrait être accidentellement pronominal.

Elles se lavent les pieds (non considéré comme accidentellement pronominal par l’outil d’entrainement)

On peut en déduire que « Elles lavent » a le même sens, non? Donc le verbe devrait être accidentellement pronominal.
kramnik1989 Amateur éclairé Demandé le 1 juillet 2019 dans Accords
3 réponse(s)
 

On appelle verbe occasionnellement pronominal (dans la terminologie que vous employez : « accidentellement pronominal ») un verbe employé à la voix pronominale mais qui peut aussi être utilisé à une autre voix, active ou passive. (BDL)
Laver voix active : ils lavent leur voiture
Laver voix passive :  le meuble est restauré par des professionnels
Laver voix pronominale (occasionnelle) : ils se lavent à l’eau froide
Et en effet, ici, et très fréquemment*, le sens du verbe ne change pas.

On appelle verbe essentiellement pronominal un verbe qui ne peut être employé qu’à la voix pronominale (BDL), (c’est-à-dire obligatoirement avec un pronom réfléchi). C’est ce qui correspond à ce qu’on vous présente comme  « verbe pronominal autonome »
se méfier, s’enquérir, s’évanouir, se souvenir… :  les verbes méfier, évanouir, enquérir … n’existent pas. (Le pronom « se » dans ce cas n’a pas de sens : on ne peut pas dire : » il a évanoui qui ? se ».

*je suis obligée de préciser, au risque de vous troubler, que certains de ces verbes changent de sens lorsqu’ils passent à la voix pronominale. c’est le cas de « apercevoir/s’apercevoir – douter/se douter – plier/se plier – plaindre/se plaindre… notamment.

Remarque : la terminologie qu’on vous propose me paraît assez peu pertinente : « accidentellement » et « autonome » ne décrivant pas correctement le processus.
—————————-
Pour ce qui concerne les phrases que vous citez :
Elle se fatigue
: le verbe est occasionnellement pronominal puisqu’on peut lui trouver d’autres voix  :
Elle fatigue son entourage avec ses questions : voix active
Elle est fatiguée par son voyage : voix passive
Le sens du verbe ne change pas.

Elles se lavent les pieds / elles lavent les pieds de l’enfant/ ses pieds sont lavés à grande eau
Le sens du verbe ne change pas lui non plus.
Ces deux verbes sont donc occasionnellement pronominaux.

Tara Grand maître Répondu le 1 juillet 2019

Bonjour,

Quel outil d’entrainement utilisez-vous ? Justifie-t-il ses réponses ?

Pour ma part, se fatiguer est typiquement un verbe occasionnellement pronominal.

Pascool Grand maître Répondu le 1 juillet 2019

Un verbe pronominal autonome ou subjectif ou essentiellement pronominal dans un sens… Est un verbe qui a deux sens différents.
S’apercevoir :
Nous nous sommes aperçus (vus).
Nous nous sommes aperçus de notre erreur. = se rendre compte.
Dans ce dernier sens, s’apercevoir est pronominal autonome, ou essentiellement pronominal dans ce sens. On dit que le pronom se ne peut s’analyser comme un cod.
Pareil pour :
Elle s’est servi du thé (pr. De sens réfléchi)
Et
Elle s’est servie du couteau. (essentiellement pronominal dans ce sens.)

joelle Grand maître Répondu le 1 juillet 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.