Verbe pronominal + infinitif / laisser +infinif

Bonjour,
On évoque souvent la rectification de 1990, sur l’assouplissement des règles de grammaire notamment sur le verbe laisser + infinitif. Néanmoins est-ce quelque chose d’officiel par exemple pour les concours?
Exemple:
* les personnes qu’il a laissées passer sont très agréables / où / les personnes qu’il a laissé passer ?
* elle s’est laissée prendre au piège ( qui a pris au piège ? -> elle > accord car c’est bien le complément qui fait l’action du verbe a l’infinitif  ) /où elle s’est laissé prendre au piège (rectification de 1990)
merci d’avance

Epitrure Débutant Demandé le 4 mai 2020 dans Accords
4 réponse(s)
 

Les rectifications de 1990 sont officielles, elles laissent la possibilité de ne pas accorder  « laisser » à l’instar de « faire » quand il y a infinitif.
Vous avez le choix mais aucune faute ne pourra vous être comptée. Des directives ministérielles doivent aller en ce sens.

joelle Grand maître Répondu le 4 mai 2020

Comme l’indique joelle, le choix est effectivement possible, en revanche – et c’est précisément ce qui motive ce non accord -, l’analyse n’est pas bonne : ce n’est pas elle qui fait l’action de prendre au piège, pas plus que c’est elle qui est laissée. C’est un tiers qui fait l’action de prendre elle au piège.

 

(où avec un accent = à quel endroit ; ou sans accent = ou bien / soit)

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 4 mai 2020

Les rectifications de l’orthographe de 1990 sont officielles ne serait-ce que parce qu’elles ont été publiées au Journal officiel de la République française du 6 décembre 1990 (éd. des Documents administratifs, n° 100). Pour laissé + inf., v. p. 5, 8, 11 et 13.

Les rectifications orthographiques ont pour origine un rapport du Conseil supérieur français de la langue française, approuvé par l’Académie française le 3 mai 1990 sur ses principes généraux.
Elles ont donné lieu à plusieurs Bulletins officiels de l’Education nationale. 

Dans la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie française figurent ces deux textes, dont l’un constitue une « remarque normative » :

« Remarque
Les exemples ci-dessus respectent la règle habituelle d’accord du participe passé suivi d’un infinitif. Cependant, l’application de cette règle étant parfois malaisée, particulièrement dans les formes pronominales, et l’accord restant incertain dans l’usage, on pourra, comme pour le verbe faire, généraliser l’invariabilité du participe passé de laisser dans le cas où il est suivi d’un infinitif. Il est donc possible d’écrire : Elle s’est laissé mourir comme Elle s’est fait maigrir ; Je les ai laissé partir comme Je les ai fait partir. »

« Orthographe

◇ Peut s’écrire on les a laissé mourir ; ils se sont laissé mourir de faim, de soif ; je les ai laissé aller ; je ne les ai pas laissé faire, selon les recommandations proposées par le Conseil supérieur de la langue française.

[règle §5] Participe passé de laisser suivi d’un infinitif. »

(Ces deux textes sont encadrés. Le gras est d’origine.)

Il faut souligner que : 

– la nouvelle orthographe n’est pas obligatoire ; elle est recommandée ;

– pour les examens (comme le bac) et concours, il ne doit pas être compté de faute, dans les cas qui nous intéressent, que  laissé soit  accordé (selon la règle dite  « traditionnelle ») ou laissé  invariable. 

 

 

 

 

Prince Grand maître Répondu le 4 mai 2020

Merci pour vos réponses très utiles
merci beaucoup à tous

Epitrure Débutant Répondu le 5 mai 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.