Utiliser l’ancien français aujourd’hui

Chers amis de la langue française,

Voilà maintenant de longs mois que je me promène virtuellement sur cet espace de savoir grammatical, découvrant et redécouvrant la langue française, aussi bien dans ce qu’elle a de banal, de basique que de suprenant et de charmant.

Il y a quelques jours, un sujet a été crée à propos du verbe « chaloir » (par czardas si ma mémoire est bonne) ; de fil en aiguille j’ai découvert d’autres verbes maintenant très anciens, tel que douloir ou souloir.

Je suis donc venu parmi vous pour vous poser la question suivante : peut-on utiliser ces verbes anciens sans risquer de « pénalités » (dans le cadre d’études universitaires par exemple) ? Que dit la « législation grammaticale » à propos de leur utilisation ?

J’espère ne pas avoir fait (trop) de fautes. Et j’en profite pour remercier les fidèles de ce site grâce à qui j’ai pu perfectionner ma maîtrise de cette langue à travers laquelle j’ai grandi.

Montchénâtre

Bonjour

J’ai aussi trouvé celui-ci.
Messeoir n’être pas convenable .

Cordialement.

le 9 août 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

C’est vraiment une question de contexte et de maîtrise…  Il y a différents « vieux français » et les plus anciens nous sont devenus étrangers. Faute de contrôle, on peut faire du Visiteurs  ou passer pour un pédant, voire se faire reprendre méchamment…
Cela étant, cultiver les raretés comme des orchidées est aussi agréable que formateur et on ne peut qu’encourager ce pacifique passe-temps. L’important est ensuite de s’en servir à bon escient. Bonne chasse, il y a des centaines de mots aussi surprenants que pédagogiques !

Chambaron Grand maître Répondu le 9 août 2016

Il serait excessif de s’exprimer en ancien français qui n’a en réalité plus cours depuis le Moyen-âge. Toutefois, il est possible de s’y intéresser et pour cela il existe d’excellents dictionnaires.
Vous pouvez aussi lire de très bons livres comme Fortune de France, une fresque historique en treize volumes écrite par Robert Merle. L’auteur a voulu s’approcher de la langue de l’époque de ses personnages ; le style est très agréable et on se laisse prendre au jeu…

Si l’on se pique de vouloir parler ainsi, on risque de ne pas être compris et c’est préjudiciable à la langue.

joelle Grand maître Répondu le 9 août 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.