Utilisation de la virgule et des deux points avec « alors »

Bonjour,

Je n’arrive pas à trouver de document exhaustif en ce qui concerne l’usage de la virgule et des deux points. En fait, de la ponctuation en général. Et n’étant pas experte, je ne suis jamais sure. Aussi, quelqu’un aurait-il une référence complète à partager à ce sujet ?

En l’occurrence, ici, mon problème concerne l’emploi de la virgule et des deux points avec « alors ». Pourriez vous SVP me dire, si dans les exemples qui suivent, la ponctuation est correcte ?

– Et depuis, ces sujets n’ont cessé d’être exposés par une pléthore de genres et de registres, alors : qu’aurait-on bien pu omettre ? (Au passage : faut-il nécessairement écrire n’ont PAS cessé, ou est-ce que le « pas » est, ici, optionnel ?)

-Si les références sont propres à chacun, alors comment partager avec autrui sans que cela ne soit un leurre ? (aurait-il était plus judicieux d’écrire « […] si les références sont propres à chacun : alors comment […] » ?)

– Alors : que mettons-nous derrière ces termes ?

– Alors, dans quel équilibre partager ?

– Si cela fait partie de l’ensemble, alors, pourquoi nous hâtons-nous de le rejeter ?

Un coup devant alors, un coup derrière, un coup devant et derrière… y a-t-il une règle pour positionner la virgule avec alors ? De même en ce qui concerne les deux points ?

Un très grand merci d’avance !

Bene Amateur éclairé Demandé le 14 janvier 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour Bene,

« Alors » peut constituer un lien logique entre deux parties d’une phrase, et se situe dans le groupe verbal. Dans ce cas il ne sera pas précédé ni suivi d’une virgule, sauf si l’on veut souligner une partie de la phrase.

« L’officier la suivit. Je vis alors qu’il avait une jambe raide. » Vercors, Le Silence de la mer.
Il aura moins de travail et pourra alors se reposer.
Hier soir l’orage a été violent. Nous étions alors chez des amis.

Sinon « alors » est encadré de virgules, ou seulement précédé d’une virgule, quand il est placé entre deux éléments de phrase normalement non séparés.

« Et depuis, ces sujets n’ont cessé d’être exposés par une pléthore de genres et de registres. Alors, qu’aurait-on bien pu omettre ? « 

« Si les références sont propres à chacun, alors comment partager avec autrui sans que cela ne soit un leurre ? »
« Alors, que mettons-nous derrière ces termes ? »

« Alors, dans quel équilibre partager ? »

« Si cela fait partie de l’ensemble, alors pourquoi nous hâtons-nous de le rejeter ? »

Les deux-points introduisent une énumération, une citation ou une explication.

Cet été il a beaucoup voyagé : Thaïlande, Vietnam, Cambodge…
En arrivant chez moi, il s’est écrié : « au secours ! »
Il ne peut pas aller jouer : il n’a pas fait ses devoirs.

Cordialement.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3411

PhL Grand maître Répondu le 14 janvier 2017

Je vais indiquer à Bene ce qui m’avait été enseigné (ou du moins ce que j’en ai retenu…) au sujet d’« alors », mais c’est assez différent de ce qui précède, alors je ne sais plus que penser… (Je vais en tout cas faire une petite recherche sur la question.)

« Alors » peut avoir deux sens. On met une virgule après « alors » selon qu’il se rapporte à l’un ou l’autre sens.
Dans un sens, c’est presque une interjection : on met une virgule.
Dans le second, « alors » signifie plutôt « en conséquence » : on ne met pas de virgule.
Je vais prendre quelques exemples basiques pour que ce soit plus parlant.

Alors, mon vieux, comment ça va ?… (Une phrase un peu familière comme ça peut aider à se rappeler qu’« alors » doit être suivi d’une virgule.)
Alors, on a fait un gros dodo ?…

Il pleuvait, alors nous nous sommes mis à l’abri.
Il n’était pas encore stable sur ses appuis, alors il est tombé.

(« Sans que » a déjà une valeur négative, il se construit sans négation [autrement, deux moins forment un plus].)

veso Maître Répondu le 14 janvier 2017

Je  n’ai effectivement pas parlé de l’impact de la différence de sens sur la présence de virgule (s).

Cela s’applique à la deuxième situation exposée.

Vous avez raison , si « alors » a le sens de « en conséquence », « dans ce cas », et qu’il n’est pas en tête de phrase, on fait uniquement précéder « alors » d’une virgule (mais sans virgule ensuite).

C’est ce que j’ai indiqué pour la phrase : « Si cela fait partie de l’ensemble, alors pourquoi nous hâtons-nous de le rejeter ? »

Je n’ai pas été suffisamment précis, vous avez raison de le souligner.

Cordialement.

le 14 janvier 2017.

Merci pour ces précisions ….

le 14 janvier 2017.

Merci beaucoup PhL pour cette réponse détaillée ! Je m’en vais lire les infos de ce lien.

Bene Amateur éclairé Répondu le 14 janvier 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.