Utilisation de la virgule avant un « et »

Répondu

Bonjour à tous,

en se basant sur…ma propre façon de parler, il m’arrive parfois de rajouter une virgule avant un « et » (cf. ci-dessous), ce qui a tendance à en choquer certains. Qu’en est-il techniquement en langue française? Est-il mal venu d’écrire ainsi?

Il ouvrit ensuite la vanne d’un tube en surplomb, et de son extrémité s’écoula un liquide chaud […] (ici la virgule équivaut au souffle que je me trouve reprendre en relisant la phrase à haute voix. Si je me force à la lire d’une traite (donc sans cette virgule), j’en trouve la tournure légèrement différente, moins agréable)

Autre exemple ou je préfèrerais garder la virgule: Là était entreposé un empilement de cages de petites tailles. La plupart étaient vides, et les quelques-unes habitées l’étaient par de minuscules animaux endormis

Merci d’avance!

MamorukunBE Érudit Demandé le 26 septembre 2020 dans Général
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Voici une base de débat !
Voici mes suggestions : 
Il ouvrit ensuite la vanne d’un tube en surplomb et, de son extrémité, s’écoula un liquide chaud.
La plupart étaient vides, et les quelques-unes habitées l’étaient par de minuscules animaux endormis. 
D’accord mais avec le point ! 

joelle Grand maître Répondu le 26 septembre 2020

Merci énormément Joelle, et pour l’explication, et pour la suggestion 😀

MamorukunBE Érudit Répondu le 26 septembre 2020

J’ajoute que la virgule n’est jamais synonyme de pause respiratoire, et que le recours à une lecture à voix haute ne permet pas de décider de la pertinence d’une virgule.
Saint-John Perse utilisait un signe particulier pour indiquer les suspensions dans ses discours.

Grinta Grand maître Répondu le 26 septembre 2020

Zut, c’est justement un développé théorique de cette remarque qui m’intéresserait. Si jamais vous en avez un sous la main… ^^

le 26 septembre 2020.

Je crois que ce thème est développé dans le Drillon, si vous l’avez ?

le 26 septembre 2020.

J’utilise le Traité de la ponctuation française*, de Jacques Drillon** (que Projet Voltaire ne prend pas pas en considération, pour une raison que j’aimerais connaître).

Ce traité consacre notamment des développements à la virgule avant la conjonction (« et », « ni », « ou ») avant de traiter des cas particuliers (prop. pleines et entières, dans un chiasme, dans une hyperbate, fonctions différentes mais membres identiques, etc.).

Celui qui est vraiment perdu peut appliquer  la constatation de Drillon selon laquelle « on  fera peu d’erreurs si l’on place une virgule avant la conjonction dès lors qu’elle relie deux termes de  fonction grammaticale différente ; et si l’on n’en met pas quand les deux termes qu’elle relie sont de fonction identique. »
« Le marxiste fut grand et gros, le thomiste petit et maigre. »
(Pierre Drieu la Rochelle.)
« Elle ignore l’Enfer comme le Purgatoire,
Et quand l’heure viendra d’entrer dans la Nuit Noire,
Elle regardera la face de la mort, […].
(Charles Baudelaire.)

Je conseille toutefois de pousser plus avant l’étude de la virgule avec et !
__________________________________________________________________________________
* Ce traité recense 140 cas d’emploi de la virgule!
** On apprend sur la ponctuation presque autant à lire les propres phrases de Drillon  que ses prescriptions et consignes.

le 26 septembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.