Une voiture facile à conduire

Une voiture facile à conduire, c’est une voiture dont la conduite est facile, car la voiture n’est pas facile.
Comment nommer le fait d’appliquer un adjectif au substantif principal quand cet adjectif devrait qualifier logiquement un autre élément le complétant ?
une pièce dont le plafond est bas, une pièce basse de plafond
une cible qu’il est facile d’atteindre, une cible facile
une plage dont l’accès est interdit, une plage interdite d’accès, une plage interdite
l’âge auquel on est le plus heureux, l’âge le plus heureux
Certains de ces mots ont pris officiellement les deux acceptions, mais comment qualifier le procédé qui change l’objet auquel s’applique l’adjectif ?
Mes exemples sont des exemples, je ne cherche pas de réponse expression par expression, et j’ai un dictionnaire. On m’a répondu faute de français, métonymie, erreur de langage, jargon, syllepse… mais je cherche une analyse plus précise de la chose, une référence, un article, un mot désignant ce décalage de sens.

Adrian Grand maître Demandé le 26 novembre 2020 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour

Je me permets de vous répondre.

Une voiture à conduire <<< il s’agit de théorie linguistique anglaise de « passive infinitive ».

Voyons
1) A car to drive <<< tout à fait c’est une phrase anglaise correcte.
2) A car to be driven <<< une phrase anglaise parfaite.

Les deux sont correctes à dire en anglais.

Vous voyez que « to drive » (ce qui est un infinitif) décrit une voix passive (to be driven).
Là, c’est une « passive infinitive » anglaise…un infinitif qui décrit une vois passive.

Cette théorie anglaise se traduit par « à + infinitif » en français.

Ex.
Une pizza à manger.
= a pizza to eat
= a pizza to be eaten

Un livre à lire
= a book to read
= a book to be read

Etc

=====

Bien sûr, cette théorie fonctione aussi bien avec un adj.

Une voiture facile à conduire
= une voiture qui est facile à conduire <<< vous voyez que « à conduire » décrit « facile », et non « voiture ».
= (easy to drive/to be driven) car

Edwin

Edwindwianto Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

Ce n’est certainement pas une erreur de langage

L’adjectif  remplace une paraphrase :
Un ouvrier habile = un ouvrier qui travaille habilement
Un chemin commode = un chemin où on peut marcher commodément

On peut donc analyser cette construction de l’adjectif comme le résultat d’une ellipse syntaxique :
Une plage interdite d’accès = une plage dont l’accès est interdit

Cette page peut vous intéresser :
Le rapport dépendanciel entre adjectif et nom : données syntaxiques et structures conceptuelles [1] | Cairn.info

Tara Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

« Si l’on renonce à une explication transformationnaliste du type « un ouvrier habile, c’est en réalité un ouvrier qui travaille habilement » mais qu’on veut toujours bâtir l’explication sur le rapport de paraphrase entre les deux syntagmes, il ne reste que l’ellipse comme outil théorique. L’ellipse est un changement diachronique de désignation auquel le français doit, par exemple, les lexèmes qui suivent :
Une diligence : carrosse de diligence
Une voiture : une voiture automobile »

Peut-être cette page vous sera utile
Le rapport dépendanciel entre adjectif et nom : données syntaxiques et structures conceptuelles [1] | Cairn.info

Tara Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

Et si c’était tout simplement un adjectif au sein d’un groupe nominal ?

joelle Grand maître Répondu le 26 novembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.