Une accentuation abusive ?

Répondu

« Quiconque serait capable de faire n’importe quoi à n’importe qui, sans être en mesure de ressentir de l’empathie ! »

Afin de mettre l’accent sur « Quiconque », serait-il aberrant de placer une virgule à la suite ? Ainsi :

« Quiconque, serait capable de… »

Merci d’avance pour vos avis éclairés.

Nonobstant Érudit Demandé le 30 décembre 2022 dans Question de langue

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Vous ne le pouvez pas. Quiconque est sujet de « serait capable » et on ne peut placer une virgule entre le sujet et son verbe.
Quiconque serait capable de faire n’importe quoi à n’importe qui, sans être en mesure de ressentir de l’empathie !

Je comprends que vous voudriez rendre l’accentuation orale sur « quiconque ». Il faut procéder autrement. L’écrit a ses propres règles.
– si la phrase que vous donnez est un rapport de paroles, il convient de signaler, dans une phrase introductrice, cet accent (oral) mis sur le mot. Exemple : Il énonça, en insistant sur le premier mot : « Quiconque serait capable de faire n’importe quoi à n’importe qui, sans être en mesure de ressentir de l’empathie !  »
sinon, la mise en relief doit se faire autrement ; notamment :
avec un adverbe : Vraiment,/alors, quiconque serait capable…
avec un verbe introducteur : A vous entendre, quiconque…./ On pourrait affirmer que..

Tara Grand maître Répondu le 30 décembre 2022

En effet, comme le dit CParlotte, « quiconque » est un pronom relatif qui n’a jamais d’antécédent et il signifie « toute personne qui », on attend donc la principale qui est absente dans votre phrase, donc inachevée.
On le voit bien si on remplace « quiconque » par  « toute personne qui » :
Toute personne qui serait capable de faire n’importe quoi à n’importe qui, sans être en mesure de ressentir de l’empathie + principale  (exemple de principale : serait jugée irresponsable.)
Pour exprimer votre idée :
N’importe quel individu/chacun/ tout un chacun/n’importe qui serait capable de faire n’importe quoi à n’importe qui, sans être en mesure de ressentir de l’empathie !

le 30 décembre 2022.

Merci pour cette réponse. Il est troublant d’apprendre avoir toutes ces années employé le pronom relatif « quiconque » d’une mauvaise manière… Je vais effectuer une recherche « quiconque » dans tous mes textes numérisés afin d’évaluer l’ampleur des dégâts et tardivement corriger mes bourdes.

J’ai choisi de remplacer ce malvenu « quiconque » par « tout un chacun« , et bien sûr d’ôter la virgule.

le 30 décembre 2022.

Votre phrase n’en est pas une, et « quiconque », tout seul, ne peut pas être le sujet d’une phrase, il doit être intégré à une proposition relative sujet.
— Quiconque met la main sur moi pour me gouverner est un usurpateur et un tyran. (Proudhon)
— Or, quiconque apporte sa pierre dans le domaine des idées, quiconque signale un abus, quiconque marque d’un signe le mauvais pour être retranché, celui-là passe toujours pour être immoral. (Balzac)
Comme il y a deux verbes, et la construction étant tellement minimale, pour bien séparer les deux verbes, pour bien délimiter la relative, la virgule n’est pas à exclure :
— Quiconque naîtra mourra = quiconque naîtra, mourra / quiconque naîtra, celui-là mourra…
Mais en principe, la virgule est effectivement abusive. Elle peut aider à prononcer, ou à séquencer la cause (dans la relative) et la conséquence (dans la principale).
De toute façon vous avez oublié la relative dans votre phrase :
— Quiconque apprendrait cela, virgule possible pour marquer la fin du sujet, serait capable de faire n’importe quoi.

CParlotte Grand maître Répondu le 30 décembre 2022

Merci pour cette réponse. Il est troublant d’apprendre avoir toutes ces années employé le pronom relatif « quiconque » d’une mauvaise manière… Je vais effectuer une recherche « quiconque » dans tous mes textes numérisés afin d’évaluer l’ampleur des dégâts et tardivement corriger mes bourdes.

J’ai choisi de remplacer ce malvenu « quiconque » par « tout un chacun« , et bien sûr d’ôter la virgule.

le 30 décembre 2022.

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.