Un paris-brest et un verre de côtes-du-rhône. Suite et fin.

Il sera peut-être difficile d’atteindre ma toute dernière réponse (aujourd’hui) à la question de Renaud1974 du 26 janvier 2015.
Aussi, je la reproduis ici, car la question avait fait débat à ce moment là et je viens de recevoir, par courrier, la réponse du Robert à l’observation que je lui avais faite.

La question de Renaud1974 était, en substance : Le Robert propose un paris-brest en minuscules, mais un verre de « côtes-du-Rhône » avec « Rhône » ayant une majuscule.
Il avait été répondu, associé à une meilleure réponse, que Le Robert avait raison, car Rhône était après un trait d’union.

J’avais, pour ma part, répondu : «  Les noms de vins et de spiritueux qui sont, à l’origine, des noms géographiques ne prennent pas la majuscule : un bourgogne, un cognac, un bordeaux  et… un côtes-du-rhôneLe trait d’union n’y change rien. »

En consultant Le Robert, j’ai pu constater qu’il a bien écrit, à l’entrée CÔTES-DU-RHÔNE : « Un verre de « côtes-du-Rhône ».
Je lui ai fait observer (avec les formes), par courrier, qu’il fallait écrire côtes-du-rhône.
Il vient de me répondre aimablement et je vous soumets, ci-dessous pour ne pas alourdir encore « ma (fausse) question, sa réponse qui vaut réponse à Renaud1974 et qui devrait clore le débat.

jean bordes Grand maître Demandé le 12 octobre 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Petite mise au point.
Les meilleures réponses ne sont pas toujours les meilleures.
En voici une qui vaut son pesant d’or et qui mettra tout le monde d’accord. Il s’agit de la réponse au courrier que j’ai adressé (en y mettant toutes les formes nécessaires) au dictionnaire Le Robert :

« Monsieur,

Répondant à votre courrier du 6 septembre, nous vous remercions de nous avoir signalé l’anomalie que constitue dans plusieurs de nos dictionnaires la capitale sur le r de rhône dans côtes-du-rhône (le vin). Nous sommes bien entendu d’accord avec votre remarque et corrigerons de ce fait, dans l’année nous le projetons, cette mauvaise présentation.

Vous remerciant à nouveau de l’acuité de votre lecture et de la peine que vous avez prise pour nous faire ce signalement, nous vous prions d’agréer, Monsieur, avec celle de notre reconnaissance, l’expression de nos sentiments respectueux.

Élisabeth Huault Lexicographe. Directrice de la correction et des relations Rédaction/Prépresse. »

(Le Robert sait tourner les formules de politesse ! À proposer dans les Écoles).

jean bordes Grand maître Répondu le 13 octobre 2015

Une belle constance dans la détermination à prouver son point de vue.
Et, de plus, votre langue s’affine et s’aiguise. Vous pourrez peut-être entrer aux Cadets, mais je ne promets rien.

Bravo, sincèrement…

le 14 octobre 2015.

Entièrement d’accord pour la persévérance et le reste, il faut vous reconnaître ces mérites.

le 14 octobre 2015.

Il est vrai que j’ai une grande qualité qui m’a servi toute ma vie, surtout pour mes études par correspondance : l’opiniâtreté. Je ne lâche rien,
Merci à Chambaron pour son compliment qui m’est allé droit au cœur.
Merci aussi à joelle pour son honnêteté et son compliment.

le 15 octobre 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.