Un des plusieurs / Un des nombreux

Répondu

Bonjour,

j’étais en train de lire un texte avec une amie, quand on a lu cette phrase :  »un des plusieurs risques serait… » . On s’est tout de suite dit que plusieurs n’était pas correct dans cette phrase, et que nombreux  irait mieux. Mais nous n’arrivons pas à comprendre pourquoi nombreux sonne mieux que plusieurs, d’autant plus que tous les deux sont des indéfinis au plan grammatical.
Pouvez-vous nous éclaircir à ce sujet ?

Merci par avance.

French Membre actif Demandé le 21 octobre 2019 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour French, la question est originale et la réponse ne me semble pas évidente. Cependant, un élément de réponse nous est donné dans la définition du dictionnaire de l’Académie : « plusieurs, adjectif indéfini pluriel, est placé avant le nom auquel il sert de déterminant ». Ce n’est pas le cas de nombreux, qui peut se placer avant ou après le nom et surtout ne se substitue pas au déterminant qui reste normalement nécessaire (on ne peut pas écrire nombreux coloris sont disponibles par exemple). Donc plusieurs risques peuvent être envisagés mais de nombreux risques peuvent être envisagés. C’est ce qui explique qu’on ne puisse pas dire les plusieurs risques puisque cela reviendrait à doubler le déterminant.

ChristianF Grand maître Répondu le 21 octobre 2019
Ajouter un commentaire

On peut, pour paraphraser ChristianF, dire qu’il y a des adjectifs déterminatifs et des adjectifs qualificatifs.
* Un, des, douze, certains, plusieurs… peuvent être classés comme adjectifs déterminatifs, comme déterminants : un moulin, des moulins, douze moulins, certains moulins, plusieurs moulins…
* Nombreux, tous, rouges, grands, seuls… sont des adjectifs qualificatifs qui ne font pas l’économie d’un déterminant : de nombreux moulins, tous les moulins, les moulins rouges, les grands moulins, seuls les moulins…

On voit cependant que certains adjectifs déterminatifs peuvent parfois être utilisés comme des attributs, donc ils sont aussi qualificatifs : ils sont douze, ils sont plusieurs.
On dit facilement : un des douze travaux d’Hercule (douze n’est plus ici déterminant, même s’il participe à la détermination).
Il n’est donc pas absurde d’accepter : un des plusieurs travaux d’Hercule.

Pourquoi ne dit-on pas « les plusieurs » ? Le Grevisse écrit simplement que c’est une « combinaison inusitée ».
Pourquoi préfère-t-on « les nombreuses fois qu’il est venu », « les différentes fois qu’il est venu » ? Selon moi pour une question de sens. Généralement, il faut choisir : nombreux, peu nombreux, différents… tandis que « plusieurs » n’apporte aucun supplément de sens, puisque la pluralité est déjà contenue dans l’article pluriel.
Ma recherche sur les occurrences dans la littérature (nombreuses mais presque toutes anciennes) plaide pour l’archaïsme.
Mais Mallarmé a cependant écrit « pendant les plusieurs jours qui suivent » et Gautier « les plusieurs centaines de villes ». Ils ne voulaient pas dire « nombreux », ni « différents », il voulaient dire peut-être « quelques, pas beaucoup, mais plus de deux ». Ces auteurs comme celui que vous citez ont pu se tromper, mais nous peinons à les condamner, sinon nous ne serions pas ici à en discuter.
Mon avis est que c’est grammaticalement valide, mais que dans la majorité des cas c’est le sens qui ne nécessite pas cette utilisation qui reste pourtant possible.
J’ajoute la supposition que l’invariabilité de l’adjectif « plusieurs » participe à l’évacuer de l’utilisation habituelle des adjectifs, à laquelle il aurait pourtant grammaticalement droit.

Votre exemple : Si votre auteur n’estime pas que les trois cas recensés au paragraphe précédent de son étude nécessitent le qualificatif de « nombreux » ou de « différents », s’il estime que « quelques » aurait une connotation minorative, et veut malgré tout exprimer qu’il y en a plus d’un, je ne saurais le condamner de mettre l’accent sur la pluralité des cas qu’il a découverts.
J’ai réécrit son texte pour emporter votre adhésion : « Oui, Madame la Ministre, de tels risques été signalés. Je ne vous dis pas qu’ils sont nombreux ou variés. Mais je ne vous dis pas non plus qu’ils sont en quantité négligeable. Je vous dis simplement qu’ils sont plusieurs. Et ces plusieurs risques, référencés dans mon rapport, nécessitent de notre part une vigilance accrue. »

Sémantiquement, je dirais que « plusieurs » utilisé comme adjectif accompagné d’un déterminant présente une apparence d’objectivité qui sied à l’homme de science comme au chroniqueur.

Desmots Membre actif Répondu le 21 octobre 2019
Ajouter un commentaire

Bonjour,
 »un des plusieurs risques serait… » . On s’est tout de suite dit que plusieurs n’était pas correct dans cette phrase, et que nombreux  irait mieux
……………
L’auteur veut (très) probablement parler d’un cas où il n’y a que deux ou trois risques. C’est pourquoi il a préféré  plusieurs à nombreux.
Mais les deux ne conviennent pas.
Il faut retirer « plusieurs » de la phrase.

Amob Grand maître Répondu le 22 octobre 2019
Ajouter un commentaire

Merci à vous tous, notamment à ChristianF et à Desmots.
J’ai beaucoup apprécié l’étude de Desmots, d’autant plus que je suis moi aussi du même avis que vous : à savoir, je crois qu’au plan grammatical nombreux et plusieurs sont également possibles, mais que l’usage de plusieurs est inusité dans ce sens.

Toutefois, ChristianF a parfaitement résolu mon doute grâce à une réponse claire et concise.

French Membre actif Répondu le 22 octobre 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.