Un des deux + accord

Dans la presse, après la locution « un des deux » est toujours suivie de l’accord au pluriel.

Mais pourtant je ne trouve pas de réponse qui me satisfait.

D’ailleurs si je fais l’allusion à cette phrase « j’ai un de ces mal de tête » nous ne faisons pas l’accord.

Je demande à la communauté VOLTAIRE votre aide afin d’avoir un avis tranché sur la cette réflexion.

En vous remerciant d’avance.

Ludo Débutant Demandé le 13 janvier 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Pluriel ou singulier ?
Il faut réfléchir au sens  :
1- l’un des deux malfaiteurs a pu s’échapper ( le second s’est fait prendre).
Sinon, le pluriel – au participe- et le singulier – au verbe- sont logiques dans l’exemple :
2- un des livres que j’ai apportés pourra te plaire :  j’ai apporté plusieurs livres et un seul pourra te plaire.
3- Proust est un des plus grands auteurs qui ont écrit en français.

*J’ai « un de ces mal de tête » mais j’ai « une de ces migraines » ; j’ai « un de ces travail ! » : il s’agit de cas de tournure intensive (reconnue en grammaire) comme :
« C’est un homme des plus loyal » : l’adjectif peut rester au singulier pour marquer l’intensité de la qualité (Grévisse).

Pour ces tournures intensives, lorsque le pluriel et le singulier sont homophones, on accorde au pluriel (j’ai une de ces migraines*), sinon c’est le singulier :
‘j’ai lu un de ces journal ! ».
Si on écrit « un de ces journaux », le sens sera partitif : un journal parmi des journaux.

joelle Grand maître Répondu le 13 janvier 2015

Je pense que l’on écrit : Grevisse.

le 16 janvier 2015.

1- Un des deux : Il faut bien différencier grammaticalement deux types de tournures pour accorder le verbe.
L’un des deux hommes tombe. … Le sujet est « un ».
L’un des deux hommes qui tombent …  Le sujet est « hommes ».
Donc, regardez de près le sens de la phrase avant d’utiliser singulier ou pluriel. À titre d’exemples littéraires subtils, tirés du TLFi :
– Joseph ne remarqua que l’ un d’entre eux qui se tenait un peu en avant, le poing sur la hanche et les jambes écartées (Green, Moïra, 1950, p. 16).
– Il était pourtant l’ un de ceux qui avaient lutté contre elle le plus lucidement et avec le plus d’acharnement  (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 206).

2-Un de ces…
Question très différente et des plus intéressantes…
Quelques rares tournures constituent en effet un défi à l’analyse, tout en restant correctes :J’ai un de ces mal de tête ! J’ai un de ces travail ! J’ai eu un de ces mal à terminer!  Alors que l’on écrit sans broncher : j’ai une de ces faims Aucune explication rationnelle,  il faut s’en remettre à l’usage ancien et reconnu…
Personnellement, je remarque que le pluriel ne se fait pas lorsque le substantif est employé de manière absolue et emphatique : J’ai un de ces mal de tête !  Mais la grammaire retrouve ses droits habituels si le nom est suivi d’un déterminant qui le précise. J’ai un de ces maux de tête que rien ne saurait apaiser .

C’est subtil, inutile et furieusement gracile ! Une sorte d’orchidée dans le potager des règles de l’Académie…

Chambaron Grand maître Répondu le 13 janvier 2015

Pris à la lettre, le verbe qui suit un des deux ne se met pas « toujours » au pluriel, mais il ne s’y met « jamais »,.
En effet, dans cette expression, c’est « un » qui est sujet, mais pas deuxun des deux gladiateurs doit mourir (le sujet est un).
En revanche, si accord au pluriel il y a, c’est qu’une proposition subordonnée relative complément du nom est introduite dans la phrase ; c’est le verbe de cette subordonnée qui s’accorde avec le nom : un des deux gladiateurs qui combattent doit mourir (combattent est sujet de qui [pour gladiateurs] et doit est sujet de un).
Dans la langue familière, la formule un de ces marque le haut degré : je leur ai fait un de ces dîners !
On attendrait j’ai un de ces maux de tête, mais la langue familière a affaibli la formulation et tend à laisser le nom au singulier : j’ai un de ces mal de tête.

jean bordes Grand maître Répondu le 14 janvier 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.