Un COD peut-il être également CC ?

Bonjour,

L’origine de cette question provient de cette phrase : « Mon frère pèse 50 kilogrammes. »

Ici, « 50 kilogrammes » est bien un CC de mesure et le COD du verbe « peser », n’est-ce pas ?

Donc le CC n’est pas toujours optionnel ?

Taaaaaooooo Débutant Demandé le 2 février 2020 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Le verbe « peser » n’a pas ici de COD.
Si je dois poser une question sur lui pour obtenir « 50 kilogrammes », je pose la question : combien ? C’est cet adverbe qui est pertinent, et pas le pronom « quoi ».
La marchande pèse les fruits: ici le verbe a un COD : fruits
50 kilogrammes est ici complément circonstanciel.

Il suffit d’essayer la transformation passive pour que cela devienne évident :
La marchande pèse les fruits > les fruits sont pesés par la marchande
Mon frère pèse 50 kilos > °50 kilos sont pesés par mon frère (impossible ou alors autre sens)

Tara Grand maître Répondu le 2 février 2020

« Bonjour,

« Un COD peut-il être également CC ? »

Dans la tradition grammaticale : non.

En dehors de cette tradition* : oui. La grammaire méthodique du français l’a montré :
Les grammaires traditionnelles définissent le CC sur des bases sémantiques et, à l’origine, rhétoriques suivant le type de questions auquel ils répondent (quand ? où ? comment ? etc.).
Or, nombre de relations  qui lient des circonstants (CC)  peuvent aussi lier un verbe à l’un de ses actants (agent de l’action ; par ex., dans La lumière attire les papillons, la  lumière et les papillons  sont des actants).                           
Exemple :  Le C.O.D. de utiliser (un tournevis) joue le rôle d’instrument ; le C.O.D. de habiter  (une maison) accomplit le rôle de lieu.

* Il s’agit donc d’une analyse non traditionnelle, de Riegel, Pellat et Rioul. 

Cordialement

 

Prince Grand maître Répondu le 2 février 2020

Vous dites : « Le C.O.D. de utiliser (un tournevis) joue le rôle d’instrument ; le C.O.D. de habiter  (une maison) accomplit le rôle de lieu. »
Êtes-vous sûr ?
Dans J’utilise un tournevis, tournevis n’est pas un instrument, c’est un patient.
C’est un instrument dans : J’ouvre la boite de conserve avec un tournevis).

Dans J’habite une maison = J’occupe une maison, maison est un patient = la maison est habitée / occupée ; avec habiter transitif direct et maison , complément direct de verbe.
Dans J’habite  / Je demeure dans une maisonmaison n’est plus patient, mais locatif = la maison est demeurée ; avec habiter / demeurer transitif indirect, et maison complément indirect de verbe. (CC de lieu en grammaire traditionnelle, avec habiter intransitif.)
Avec Les enfants jouent dans la maison, dans la maison n’est plus complément (indirect) de verbe, il est complément de phrase (de lieu). (Et toujours CC de lieu pour la grammaire traditionnelle).

le 2 février 2020.

Mauvaise pioche : ce sont les analyses des auteurs éminents de la Grammaire méthodique du français : Riegel, Pellat et Rioul !

le 3 février 2020.

Vraiment ? Je suis surpris. Je n’ai pas leur grammaire sous la main, pourrais-tu poster un scan du passage en question ? Merci. 🙂

le 3 février 2020.

Taaaaaooooo demande : Un COD peut-il être également CC ?
Complément circonstanciel et COD sont deux fonctions exclusives l’une de l’autre, par conséquent un CC ne peut être COD et vice-versa. En revanche, un complément de mesure peut être COD, il faut par conséquent se méfier des combien ?  et quoi ?

J’ai perdu deux kilos en deux semaines.
J’ai passé deux heures dans les embouteillages.
J’ai gagné dix mille euros au loto.

deux kilos / deux heures / dix mille euros sont bien sémantiquement des compléments de mesure, ils répondent bien à la question combien ? (combien de kilos ai-je pris / perdu ? combien de temps ai-je passé dans les embouteillages ? combien d’euros ai-je gagné au loto ?), mais ce sont des COD (perdre / passer / gagner sont transitifs). Par conséquent, on accordera le participe passé le cas échéant :

Les deux kilos que j’ai perdus en deux semaines m’ont bien allégé.
Les deux heures que j’ai passées dans les embouteillages m’ont déprimé.
Les dix mille euros que j’ai gagnés au loto m’ont permis de m’offrir un beau voyage.

Taaaaaooooo a dit : Ici, « 50 kilogrammes » est bien un CC de mesure […]  Donc le CC n’est pas toujours optionnel ?
C’est un complément de mesure, ce n’est pas un COD (peser est intransitif), mais du fait qu’il est essentiel, on ne peut le qualifier de circonstanciel, c’est donc un complément essentiel de mesure.

(Et puisque Prince a fait allusion à la nouvelle grammaire, en nouvelle grammaire, les COD de mesure et les compléments essentiels de mesure sont regroupés dans une même catégorie, celle de compléments de verbe – tout comme les COI, les attributs, et les compléments essentiels de lieu et de temps).

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 2 février 2020

J’ai perdu deux kilos en deux semaines. > deux kilos ont été perdus en deux semaines
J’ai passé deux heures dans les embouteillages. > deux heures ont été passées dans les embouteillages
J’ai gagné dix mille euros au loto. > deux mille euros ont été gagnés au loto

La transformation passive (ici non-achevée) est  un bon test elle montre qu’en effet il s’agit bien de COD.

[A mon avis, il ne faut pas mélanger les deux types d’analyses.
D’un côté on a les fonctions.
De l’autre les actants (le « prime actant » qui fait l’action, le « second actant » qui supporte l’action et le « tiers actant » qui est « celui au bénéfice ou au détriment duquel se fait l’action) et les circonstants. Certains compléments d’agents sont des actants, d’autres des circonstants. (Selon Tesnière).]

Je pense qu’ici il était simplement question de fonctions.

Tara Grand maître Répondu le 2 février 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.