emploi des locutions

Quelle différence y a-t-il entre les trois locutions?
Sous l’égide de / sous le patronage de / sous le signe de

lamri Amateur éclairé Demandé le 23 septembre 2017 dans Général

Cette phrase est -elle correcte. « Une phrase ».

le 23 septembre 2017.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

9 réponse(s)
 

Bonsoir Lamri,

Un cadavre est une personne morte, de toute évidence ; donc
je ne pense pas qu’écrire « cadavre mort » soit logique, c’est 
un pléonasme ou cela y ressemble .

Estudiantin. Érudit Répondu le 23 septembre 2017

Bonsoir
Cette phrase a paru dans le journal « le monde », il y a longtemps. Quant aux pléonasmes, à mon avis,  il y en a ceux qui sont justes, qui renforcent le sens, et ceux qui sont intitules.

lamri Amateur éclairé Répondu le 23 septembre 2017

Oui Lamri, j’ai trouvé ceci :
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20140110_00415153

Ça paraît assez étrange comme phrase, non ?
Qu’en pensent  les grammairiens ?

Estudiantin. Érudit Répondu le 24 septembre 2017

La grammaire, je pense, n’a pas de place ici, c’est à la sémantique de jouer son rôle sur le plan extra-syntaxique; c’est une question de style alors.

lamri Amateur éclairé Répondu le 24 septembre 2017

Le mot cadavre désigne un corps qui a cessé de vivre. Il s’agit du cadavre d’une personne.
Donc, il est inutile et cela n’a aucun sens d’énoncer un « cadavre ou un corps mort ».
Le mort c’est la personne, donc on peut préciser : le mort, le père mort ou le cadavre du père mais pas le cadavre mort.

joelle Grand maître Répondu le 24 septembre 2017

Vous avez raison Joëlle. c’est une question de sens, le terme « mort » n’a rien apporté au sens. ce qui est répété sans apporter une information nouvelle serait certainement exclus de la sémantique. une telle progression dans l’écrit à propos d’un thème devrait apporter chaque fois une information nouvelle. Le terme « mort » n’a rien apporter comme information ou plutôt à la connaissance du destinataire.

lamri Amateur éclairé Répondu le 24 septembre 2017

Merci Lamri, mais ce n’est pas moi qui ai raison, c’est le sens du mot :
Le cadavre est un corps mort et le mort est une personne. Il n’y pas seulement un pléonasme mais une impropriété ou un barbarisme. Un cadavre ne peut pas mourir puisque par définition, c’est CE qui est mort.

le 24 septembre 2017.

Bonjour,

Il faut incriminer le crétin de prote qui a laissé passer une telle bévue.

Quelques perles relevées dans la presse française.

Le rapport de gendarmerie révèle que le défunt se serait suicidé lui-même.
Très gravement brûlée, elle s’est éteinte durant son transport à l’hôpital.
Détail navrant, cette personne avait déjà été victime l’an dernier d’un accident mortel.
Quand Pierre Montil s’est-il suicidé ? s’est-il donné la mort avant de se jeter à l’eau ?
Son cadavre a été ramené sur la plage, où il a récupéré rapidement.
Le nouveau service de réanimation de l’hôpital s’est doté d’un appareil dernier cri !

czardas Grand maître Répondu le 24 septembre 2017

(Ceci ne concerne manifestement pas le cas cité [d’où la parenthèse], mais j’ai lu récemment [sans avoir pu retrouver le passage en question] que cadavre pouvait être utilisé au sens de corps, comme le faisait le curé d’Ars [« mon cadavre »]. Il me semble qu’il s’agissait d’une spécificité régionale.)

veso Maître Répondu le 25 septembre 2017

bonjour général
Merci d’avoir corrigé l’erreur d’accord. Mais, ça n’a été qu’une faute de frappe.

lamri Amateur éclairé Répondu le 25 septembre 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.