Toute autre ou tout autre

Bonjour,

Que signifie cette phrase :

« Toute autre fille quelle aurait sans doute renoncé.»*

*Phrase extraite du projet-voltaire.

czardas Grand maître Demandé le 24 décembre 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Il convient de distinguer tout adjectif et tout adverbe

Adverbe: Tout autre est la solution qu’il préconise. (Tout à fait autre). Tout est invariable.
Adjectif : Tous les hommes sont mortels. (N’importe quel, la totalité de). Tout s’accorde.

« Toute autre fille qu’elle aurait renoncé. » signifie « n’importe quelle autre fille  aurait renoncé. » Tout est adjectif et s’accorde.

jean bordes Grand maître Répondu le 24 décembre 2015

Je vous remercie d’avoir répondu à ma question.

Cependant ce n’est pas l’emploi de tout qui me gêne, mais la construction de la phrase:

Ne pensez-vous pas qu’une virgule est nécessaire après qu’elle ?

« Toute autre fille quelle,  aurait sans doute renoncé

Pour compléter votre réponse, claire et explicite sur l’emploi de tout, je voudrais citer une règle simple pour distinguer l’adverbe de l’adjectif.

Si l’on peut supprimer «tout » sans modifier le sens de la phrase, c’est qu’il s’agit de l’adverbe signifiant«  entièrement , tout à fait ». Il est donc invariable.

C’est une tout autre affaire ──► C’est une autre affaire (C’est à dire : tout à fait une autre affaire)

Dans le cas contraire, il est adjectif indéfini et s’accorde

Toute autre date me conviendrait ──► N’importe quelle autre date me conviendrait (donc accord)

Faites la distinction entre :

Parlez-moi de toute autre chose.
C’est tout autre chose que je désirais

le 24 décembre 2015.

On ne peut jamais séparer le sujet du verbe par une virgule, or le sujet du verbe « aurait » est « Toute autre fille qu’elle », donc on ne peut pas mettre de virgule après qu’elle.

P.S. Votre question ne semblait pas porter sur ce point et ne fait pas apparaître de difficultés, sinon sur tout.
Je ne suis pas étonné que vous ne nous attendiez pas sur tout, mais je me suis bêtement dit que vous vouliez « faire avancer le  schmilblik ».

jean bordes Grand maître Répondu le 24 décembre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.