« tout » ou « toute » ?

Bonjour à tous.
Je suis surpris par cette phrase en raison de l’absence d’accord de « tout » :
« Tout de rose vêtue, elle avait bien soixante-dix ans… »

« tout » est manifestement un adverbe, signifiant « complètement ».
Il s’accorde avec un adjectif féminin commençant par une consonne (ou un h aspiré)
Ici l’adjectif est « vêtue », donc féminin et commençant par une consonne.

Est-ce une erreur, ou doit-on considérer que l’adjectif n’étant pas placé immédiatement après « tout », on ne fera pas l’accord car il n’y a pas de souci d’euphonie ?

Merci beaucoup.

PhL Grand maître Demandé le 7 septembre 2016 dans Accords
Ajouter un commentaire
10 réponse(s)
 

Bonjour Phl , bonjour Evinrude

J ‘ai trouvé cette petite note .

Le mot tout est l’un des rares adverbes qui s’accorde
en genre avec l’adjectif qu’il précède si ce dernier est féminin
( singulier ou pluriel )et commence par une consonne :
on écrit toute devant un féminin et toutes devant un
féminin pluriel autrement on écrit tout .
Dans certains cas , cette forme distingue donc le pronom
d’avec l’adverbe . Par exemples ,
ces voitures sont toutes orange signifie que chacune
d’entre elles est orange ( pronom ) alors que
ces voitures sont tout orange signifie que chaque
voiture est intégralement orange ( adverbe )

Dans un emploi galant, on peut aussi distinguer
s’agissant d’une femme : la formule de politesse
je suis tout à vous de la déclaration amoureuse
= entièrement .
je suis toute à vous ( je vous appartiens )

Cordialement.

Estudiantin Maître Répondu le 8 septembre 2016

Attention à ne pas confondre les deux expressions : « Je suis tout à vous » et je suis toute à vous »

« Je suis tout à vous » est une formule de politesse qui signifie « je suis entièrement à votre disposition ». Comme « entièrement », « tout » est ici un adverbe qui vient renforcer ce qui suit.

Écrire « je suis toute à vous » a une tout autre portée, car il s’agit alors d’une déclaration passionnelle qui ne signifie rien de moins que… « je vous appartiens ».

Ainsi, une déclaration comme celle-ci :

Entendre une charmante hôtesse d’accueil me dire :  « Monsieur,  je suis  toute à  vous dans un instant »  me laisserait rêveur…

le 8 septembre 2016.

Bonjour Czarda ma réponse a croisé la vôtre !
Je me suis fait avoir de quelques  secondes !

le 8 septembre 2016.
Ajouter un commentaire

Si j’ai bien compris tout ce que j’ai lu sur cette tournure (ce qui n’est pas certain) :
• soit on peut considérer que « tout » est un adverbe qui signifie « entièrement » et qui complète, certes, un adjectif féminin. Mais comme il n’est pas placé juste devant cet adjectif (et qu’il s’agit d’un adjectif de couleur, selon certains), cela entraîne que l’on ne fait pas l’accord, comme on le ferait de « toute vêtue de rose ». On écrit donc : « tout de rose vêtue ».
• soit on considère que « toute » est ici un adjectif « détaché » du mot qu’il complète et qui signifie alors « tout entière », et on l’accorde au féminin.

Mais, comme le souligne Bruno Dewaele, cela ne change absolument rien au sens de la phrase ni aux vêtements de la dame…
Personnellement, ma religion est faite : je comprends mieux l’emploi adverbial, j’adopte « tout de rose vêtue ». Du même coup, je ne suis plus en contradiction avec le « Elles sont tout de noir vêtues » de Thomas !
Qui plus est, je défends un usage en perte de vitesse, selon Ngram.

Evinrude Grand maître Répondu le 8 septembre 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,
Les deux tournures me paraissant correctes (« tout » ou  « toute » de rose vêtue), j’ai  longuement hésité.
Après quelques fouilles dans mes outils usuels, j’ai trouvé  ceci (dernier paragraphe : « subtilités »), indiquant que les deux orthographe seraient possibles :
Une femme toute de blanc vêtue ou (plus logiquement) Une femme tout de blanc vêtue.

Nous ne sommes pas les seuls à tergiverser, puisque Bruno Dewaele soi-même, hésitait dans son blog.

 

Evinrude Grand maître Répondu le 7 septembre 2016
Ajouter un commentaire

Merci Evinrude.

Mais comment expliquer que les deux formes puissent être acceptées?
Il s’agirait alors d’une exception à l’exception de la règle de l’accord de l’adverbe « tout » !

Si l’accord avec les adjectifs féminin commençant par une consonne peut éventuellement s’expliquer pour des raisons d’euphonie, ici « tout » est suivi d’une préposition commençant par une consonne et on pourrait être tenté de faire l’accord.

Ou bien alors, s’agit-il d’une règle concernant « tout » suivi d’une préposition (de ou à), comme je viens de le trouver sur le blog de B. Dewaele : selon la référence utilisée, l’accord se fait si le nom auquel « tout » se rapporte est féminin singulier, sauf avec un adjectif de couleur, comme ici (Girodet), ou avec un nom féminin singulier mais pas avec un nom féminin pluriel, sans qu’il soit fait allusion à l’adjectif de couleur (Thomas).
alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2014/12/24/index.html

Le débat reste ouvert !

PhL Grand maître Répondu le 7 septembre 2016
Ajouter un commentaire

Merci à tous
Je pense que l’on peut ainsi résumer : l’adverbe tout s’accorde avec un adjectif (ou un participe) si celui-ci est féminin, commence par une consonne ou un h aspiré, et s’il est placé immédiatement après « tout ». (sans avoir besoin d’introduire la notion d’adjectif de couleur)

PhL Grand maître Répondu le 8 septembre 2016

Pouvons-nous en trouver d’autres exemples ?

le 8 septembre 2016.
Ajouter un commentaire

Le raisonnement concerne ici surtout la locution « tout + de + nom de couleur ».

On peut ainsi se dégager temporairement du raisonnement portant exclusivement sur « tout + adjectif ».

NB : on trouvera du reste toujours des exemples pour appuyer l’une ou l’autre analyse.

*

« Tout de blanc » est différent de « tout blanc / toute blanche ».
On pourra noter que « blanc » est, dans la locution « de blanc », un substantif et non un adjectif.

Examinons cela librement, c’est-à-dire sans excès de formalisme.

1) « la reine est vêtue de blanc » : l’attention semble ici davantage portée sur le vêtement ; « blanc » est ici également un substantif ;

2) « la reine est vêtue en blanc » ; l’attention semble ici davantage portée sur la couleur ; « blanc » est ici également un substantif.

*

Revenons à présent à l’expression « tout de blanc vêtue« . La reine est ici habillée avec des vêtements de couleur blanche. L’attention est portée ici sur le vêtement, certes blanc, plutôt que sur la seule couleur.

On ne saurait en effet être vêtue d’une simple couleur (sauf si le corps est peint : ce cas spécifique resterait donc encore à examiner) . On porte en général des vêtements qui, eux, sont caractérisés par leur(s) couleur(s).

« Tout de blanc vêtue » signifie donc que la reine porte des vêtements de couleur blanche, exclusivement. Elle porte des vêtements entièrement constitués de tissus de couleur blanche.

*

L’expression « tout de blanc vêtue » peut s’analyser de deux manières :

–  tout « de blanc vêtue »
– « tout de blanc » vêtue

« Tout de blanc » tout seul ne semble pas attesté (« toute de blanc » non plus).
En revanche, « de blanc vêtue » ne soulève pas de difficulté.

Exemple : « La reine, de blanc vêtue, avançait majestueusement ».

« De blanc vêtue » peut être renforcé sous la forme « tout de blanc vêtue ». « Tout de blanc (vêtue) » renforce ici l’omniprésence du tissu blanc (cf. « elle est vêtue de blanc »).

Cela s’analyse ainsi sous la forme « tout de blanc » + vêtue. ‘Tout » se rattache à « de blanc ».

À aucun moment il n’a été ici nécessaire de rattacher « tout » à « reine ».

*

Sur la base des éléments exposés ci-dessus, je plaiderais donc pour ma part largement en faveur de la non pertinence d’un accord de « tout » avec « reine ».

Il en découlerait ainsi légitimement la forme suivante, sans l’accord de « tout » avec « reine » :

– « La reine, tout de blanc vêtue, avançait majestueusement ».

Scriba Maître Répondu le 7 janvier 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Indépendamment de toute notion de couleur, comment écririez-vous « tout/toute de cuir vêtue » ? SVP, merci !

Je relis les épreuves de l’ouvrage d’un ami, professeur de français agrégé qui plus est, qui a accordé au féminin, ce que l’on pourrait peut-être interpréter ainsi : « de pied en cap vêtue de cuir ». D’emblée, j’ai été tentée d’écrire « tout de cuir vêtue ». Je suis tout de même venue vérifier…

Azucena Amateur éclairé Répondu le 24 décembre 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour Azucena,

La question que vous soulevez renvoie a priori, en son fondement, à celle examinée dans mon billet du 7 janvier 2017 (voir ci-dessus) — billet qui, d’une certaine manière, pourrait inspirer votre décision.

Bonne journée

Scriba Maître Répondu le 24 décembre 2017
Ajouter un commentaire

Merci, je vais voir de ce pas de quoi il retourne !

Bonne soirée.

Azucena Amateur éclairé Répondu le 24 décembre 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.