Tournure de phrase pour éviter une répétition

Bonjour,

Je me demande s’il y a une façon d’éviter la répétition de « avait été » dans le passage suivant…mais je bloque! Quant au contexte, une enquête est menée suite à la découverte d’un corps. Des photos du corps ont été prises au moment de cette découverte. Les enquêteurs survolent les lieux.

« Avant que leur hélicoptère n’atterrisse, le procureur demanda au pilote d’effectuer un passage au ralenti au-dessus du torrent qui longeait une partie du chemin départemental 45, là où avait été retrouvé le corps. Ils purent reconnaître l’endroit exact où les photos avaient été prises. »

Cette répétition est-elle évitable?

Merci!

Bernard Maître Demandé le 26 octobre 2021 dans Général

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

2 réponse(s)
 

Bonjour,

Oui.==>lieu de la découverte du corps, endroit de la découverte du corps.

Prince (archive) Grand maître Répondu le 26 octobre 2021

On peut toujours reformuler.

Votre phrase :
Avant que leur hélicoptère n’atterrisse, le procureur demanda au pilote d’effectuer un passage au ralenti au-dessus du torrent qui longeait une partie du chemin départemental 45, là où avait été retrouvé le corps. Ils purent reconnaître l’endroit exact où les photos avaient été prises.

Transformez la dernière proposition de la forme passive à la forme active :
Avant que leur hélicoptère n’atterrisse, le procureur demanda au pilote d’effectuer un passage au ralenti au-dessus du torrent qui longeait une partie du chemin départemental 45, là où avait été retrouvé le corps. Ils purent reconnaître l’endroit exact où on avait pris les photos.
Ou encore : l’endroit exact des photos (mais moins bien : formulation elliptique).

Tara Grand maître Répondu le 26 octobre 2021

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.