Temps roman – utilisation du plus-que-parfait

Bonjour,

Cas : écriture d’un roman au passé. Le temps employé est le passé simple.
La narration se termine et il y a un déplacement un peu plus loin dans le temps exprimée par un saut de ligne.
Question : Peut-on par exemple commencé par un plus-que-parfait pour une action qui se déroule plus tard par rapport au paragraphe précédent ? Sachant que le plus-que-parfait indique normalement une action antérieure.

Exemple :

— Quelle aventure !
(saut de ligne pour indiquer un changement dans le temps) 
Plus tard, tous s’étaient retrouvés au refuge du coin. Ils avaient passé la soirée à ressasser leurs vieux souvenirs autour d’un bon verre de vin, riant de leurs nombreuses péripéties.
— Mais vous, comment avez-vous fait pour ne pas vous enfoncer dans la neige ?

–) N’aurait-il pas fallu employer tout simplement un passé simple pour les verbes en gras ? Tous se retrouvèrent au refuge du coin. Ils passèrent la soirée à ressasser leurs vieux souvenirs…

Merci beaucoup.

SandrineDC Maître Demandé le 18 août 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Cela dépend. Il est difficile de vous répondre sans avoir une suite à ce passage.
J’explique :
La suite peut présenter des faits exprimés au passé simple/imparfait et ce peut être par rapport à ces temps que le plus que parfait est employé pour des faits qui leur seraient antérieurs.
Pour préciser encore. Après votre saut de lignes, un autre récit s’enclencherait et aurait sa propre cohérence de temps.
Il me semble qu’il devrait bien s’agir de cela.
Mais en aucun cas le plus que parfait ne peut exprimer autre chose qu’une antériorité.

Tara Grand maître Répondu le 18 août 2021

Merci à vous deux.
Merci, Tara, car c’est exactement ça. En fait, on fait un bond dans le futur, et je ne vois pas pourquoi à ce moment-là, le plus-que-parfait serait employé. Il ne s’agit que de la continuité de l’histoire, et non d’un retour en arrière. Pour ma part, je mettrai un connecteur et enchaînerais avec le passé simple.
Auriez-vous, l’un ou l’autre, de bonnes références à conseiller (livres ou sites) au sujet de la conjugaison, de la concordance des temps, et de l’écriture ?
Encore un grand merci !

SandrineDC Maître Répondu le 18 août 2021

Bonjour,
Le plus-que-parfait peut marquer l’antériorité par rapport au moment de la narration et non uniquement par rapport à un autre évènement de la narration.

On pourrait effectivement avoir un passé simple ici, mais on n’obtiendrait pas le même effet, puisqu’avec le passé simple on saisit l’action dans son déroulement (de façon globale), alors qu’avec le PQP on la saisit après son déroulement.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 19 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.