Temporelle et concordance.

La Riegel et Sancier Château expliquent que les conjonctions « après que », « dès que », « depuis que » expriment l’antériorité. Riegel y ajoute « aussitôt que » en précisant que celle-ci ajoute une nuance de rapidité.

Cette règle semble fonctionner dans les énoncés ci-dessous.

Aussitôt qu’il eut arrêté de fumer, il commença à mieux respirer.
Dès qu’il avait arrêté de fumer, il commença à mieux respirer.
Depuis qu’il avait arrêté de fumer, il commençait à mieux respirer.
Après qu’il avait arrêté de fumer, il a commencé à mieux respirer.

1er problème.

« Dès que », « aussitôt que » et « depuis que » ne peuvent-elles pas aussi exprimer la simultanéité ?

Dès qu’il croisa son regard, il tomba amoureux d’elle.
Aussitôt que le réveil sonne, je me réveille.
= Dans ces deux phrases, la frontière entre simultanéité et succession me semble très mince.

Il est heureux depuis qu’il vit à Paris.
Il gagnait mieux sa vie depuis qu’il travaillait dans cette entreprise.
= Ces phrases qui ne respectent pas la règle de concordance sont-elles fautives?

2ème problème.

D’après la règle de la concordance des temps, si le verbe de la principale est au présent, le verbe de la subordonnée doit être au passé si elle exprime l’antériorité.

Les énoncés ci-dessous respectent la règle de concordance et me paraissent bancals.

Il commence à mieux respirer depuis qu’il a arrêté de fumer.
Il commence à mieux respirer après qu’il a arrêté de fumer.

Par contre, les énoncés ci-dessous ne respectent pas la règle et me paraissent naturels.

Il a commencé à mieux respirer depuis qu’il a arrêté de fumer.
Il a commencé à mieux respirer après qu’il a arrêté de fumer.

Ou encore

Il a commencé à boire depuis qu’il a perdu son travail.
Il a commencé à boire après que sa femme l’a quitté.

J’aimerais savoir où est mon erreur.

lmarcq Maître Demandé le 9 janvier 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

8 réponse(s)
 

Vous citez le Riegel/Pellat/Rioul (Grammaire méthodique du français) ?

Prince Grand maître Répondu le 9 janvier 2022

Oui, la frontière est ténue, néanmoins elle existe, puisque ces énoncés n’acceptent pas la présence de en même temps que (ou si oui, le sens change : suppression du lien de causalité dans la deuxième phrase, par ex.) :

Il croisa son regard en même tant qu’il tomba amoureux d’elle.
Le réveil sonne en même temps que je me réveille.

Pour le reste, il faut prendre en considération au moins l’aspect du verbe (perfectif, imperfectif, inchoatif, etc.), peut-être aussi entre en jeu état vs procès, pas sûr, à voir, et aussi possiblement d’autres facteurs, mais je pense qu’on peut débrouiller pas mal les choses avec le seul aspect.

Ainsi, pour Il est heureux depuis qu’il vit à Paris, comme pour Il gagnait mieux sa vie depuis qu’il travaillait dans cette entreprise, on est en présence de deux états et/ou procès imperfectifs qui sont toujours en cours, et même si l’un est antérieur à l’autre et en est sans doute la cause, au temps de l’énonciation ils sont superposés, il est donc logique qu’on ait deux présents (ou deux imparfaits).

Pour Il commence / a commencé à mieux respirer depuis qu’il a arrêté de fumer, personnellement, je ne trouve pas que ça passe vraiment mieux avec commencer + PC.
Ce qui bloque avec le présent comme avec le PC, c’est à mon avis l’association inchoatif + depuis que (l’inchoatif marque le commencement d’un procès, depuis que le fait que le procès dure encore au moment de l’énonciation : il y a incompatibilité entre inchoativité et durée). Ainsi :

sans commencer, l’énoncé est OK : Il respire mieux depuis qu’il a arrêté de fumer ;

et que commencer + PC fonctionne quand la notion de durée est supprimée  : Il a commencé à mieux respirer à partir du moment où il a arrêté de fumer.

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 9 janvier 2022

Certaines « conjonctions sont spécialisés dans le rapport de succession : après que ; dès que et aussitôt que (ajoutant une nuance de rapidité). »

Depuis que est difficilement compatible avec la passé simple et le futur.

Etc.

Prince Grand maître Répondu le 9 janvier 2022

oui

le 9 janvier 2022.

Je trouve les grammaires assez légères concernant le sens et l’emploi de ces conjonctions. « Depuis que est difficilement compatible avec le passé simple ». Pas plus d’explication. Quelqu’un qui s’y connaît un peu en grammaire sait que le passé simple ne s’emploie pas avec un CC de temps exprimant la durée (Depuis trois jours, il se battit = non).  Si on donne ce passage à lire à un terminale littéraire, je ne suis pas certain qu’il comprenne.

le 9 janvier 2022.

Tlfi indique cet emploi :

B.− [L’action ou l’état a duré jusqu’à un moment donné du passé] On voyait rarement Marie-Anne depuis qu’elle avait épousé un industriel qui vivait au Caire (Nizan, Conspir.,1938, p. 114):

    1. Depuis que la patrie succomba sous les coups de l’ennemi et les complots de la trahison, le trésor de l’indépendance et de la dignité nationales a pu être sauvegardé. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 407.
le 9 janvier 2022.

Merci Phil.

Je pense aussi que « dès que » marque une succession, si proche que les faits semblent simultanées.

« Pour le reste, il faut prendre en considération au moins l’aspect du verbe » C’est ce que j’avais besoin d’entendre et je ne le lis nulle part. Peut-être que je n’ai pas de bonnes lectures.

Donc, êtes-vous d’accord que la règle de concordance des temps n’est pas toujours applicable ?

Si un fait est antérieur et achevé, on emploiera le plus-que-parfait.
Depuis qu’il avait trouvé ce travail, il gagnait mieux sa vie.
= Le travail a été trouvé, c’est terminé et c’est le point de départ d’une vie meilleure.

Si un fait est antérieur et non- achevé, on emploiera l’imparfait.
Depuis qu’il avait trouvé ce travail et qu’il travaillait dur, il gagnait mieux sa vie.
= La phrase est bancale mais elle illustre bien la succession des faits.

«Commencer + PC fonctionne quand la notion de durée est supprimée. »

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/boueni/assidjadi-mohamed-j-ai-commence-la-politique-depuis-toute-jeune-1016581.html
Cela vaut le « succomba » de De Gaulle.
Plus sérieusement, il faudrait que je fasse le test dans mon entourage: depuis le nouvel an, j’ai commencé un régime =/= je suis au régime.

Une dernière question.

Voici ce que je viens de lire dans un manuel de 4ème (Le Robert « les Subordonnées circonstancielles » p. 300-301).

Une bonne m’introduisit dans le salon dès que je suis arrivé (= simultanéité).
Une bonne m’introduisit dans le salon après que je suis arrivé (= postériorité).

Dans la seconde phrase, l’emploi du passé composé, à la place du plus-que-parfait ou du passé antérieur, est-il normal ?

lmarcq Maître Répondu le 9 janvier 2022

Oui, J’ai commencé la politique tout jeune conviendrait mieux.

Néanmoins, on trouve facilement des occurrences de ce genre d’énoncés, voir par exemple avec « commencé un régime depuis ».

J’ai commencé un régime depuis 3 semaines au lieu de J’ai commencé un régime il y a trois semaines ou Je fais / suis un régime depuis 3 semaines.

 

Pour les phrases extraites du manuel, le temps de la principale ne serait-il pas plutôt au présent ? Quoi qu’il en soit, cette phrase permet en effet de bien opposer dès que et après que, puisque le premier appelle le présent (ou le PS), alors que le second le passé composé (ou le PA).

Une bonne m’introduit dans le salon dès que j’arrive (m’a introduit dans la salon dès que je suis arrivé).
Une bonne m’introduit dans le salon après que je suis arrivé.

Une bonne m’introduisit dans le salon dès que j’arrivai.
Une bonne m’introduisit dans le salon après que je fus arrivé.

le 10 janvier 2022.
J’ai déjà écrit :

« Certaines conjonctions sont spécialisés dans le rapport de succession : après que ; dès que et aussitôt que (ajoutant une nuance de rapidité). »
(cf. l’ouvrage cité).

Prince Grand maître Répondu le 10 janvier 2022

Pour les deux phrases, j’emploierais le passé antérieur.

Une bonne m’introduisit dans le salon dès que je fus arrivé.
Une bonne m’introduisit dans le salon après que je fus arrivé.
Les deux faits sont dans un rapport de succession, le fait de la subordonnée étant antérieur à l »autre.
Je ne vois pas de simultanéité dans la première phrase. Au contraire, comme avec « après que » « dès que » indique qu’il y a succession et antériorité du fait introduit.
La différence induite par le choix entre les deux locutions conjonctives est la rapidité de la succession des faits.
——————-
J’ai trouvé intéressant de consulter le TLF à propos de « depuis que » « et dès que » :
(veuillez m’excuser si mon propos n’est pas pertinent) :

Locution conjonctive Depuis (…) que. [Pour indiquer le moment à partir duquel une action ou un état de fait dure, se prolonge; s’emploie avec un verbe au passé ou au présent; marque la antériorité de la proposition subordonnée par rapport à celle de la principale; exprime le point initial d’une durée,

Le temps de la principale dépend du terme de la durée du fait au moment de la parole
– L’action ou l’état de fait dure encore au moment de la parole : Elle n’a plus une heure de libre depuis qu’elle fait partie du comité des loisirs (Camus)
– L’action ou l’état a duré jusqu’à un moment donné du passé On voyait rarement Marie-Anne depuis qu’elle avait épousé un industriel qui vivait au Caire (Nizan)

 

Tara Grand maître Répondu le 10 janvier 2022

Dès que est de la succession très rapprochée.

Prince Grand maître Répondu le 10 janvier 2022

À la différence de « avant que », et quoi que l’on pense souvent, « après que » doit être suivi d’un verbe à l’indicatif et non au subjonctif :

Il fait toujours une sieste après qu’il a mangé.
Mon grand-père faisait toujours une sieste après qu’il avait mangé.
Après qu’il eut mangé quelques petits enfants, l’ogre fit une sieste.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 6 millions d’utilisateurs !

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Charles Trenet, qui connaissait la chanson, ne s’y était pas trompé en écrivant : « Longtemps, longtemps, longtemps, après que les poètes ont disparu » ! Rien que de très logique : « après que » introduit une action qui a ou aura eu lieu avant celle de la proposition principale, et qui suppose donc l’usage de l’indicatif. Au contraire, l’action qu’introduit « avant que » est, par rapport à cette même principale, encore à venir (« Le mieux est de s’attaquer au mal avant qu’il n’apparaisse »). D’où le subjonctif, mode de ce qui n’est pas réalisé, mais seulement envisagé…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Après qu’il eût fait son service militaire, il ouvrit un commerce.
  2. Après que les lumières se soient éteintes, il quitta les lieux.
  3. Après qu’il aura envoyé le personnel à tous les diables, il se calmera !
  4. Après que chacun ait gagné sa place, le cours commence.
  5. Après que la grève eut été décidée, il se fit un grand silence.
  6. Nous nous montrions plus efficaces après que nous nous étions détendus.
  7. Après que vous ayez rempli le questionnaire, vous le remettrez à l’appariteur.
  8. Tout le monde se tait après que le chef a pris la parole.
  9. Après qu’il eut donné ses ordres, il s’offrit un moment de repos.
  10. Après que le soleil se soit couché, nous rentrons au camp sans tarder.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Après qu’il eut fait son service militaire, il ouvrit un commerce.
    À la différence de « avant que », la locution « après que » est toujours suivie d’un temps composé de l’indicatif : ici, le passé antérieur.
  2. Faux. Il faut écrire : Après que les lumières se furent éteintes, il quitta les lieux.
    À la différence de « avant que », la locution « après que » est obligatoirement suivie d’un temps composé de l’indicatif : ici, il s’agit d’un passé antérieur.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Après que chacun a gagné sa place, le cours commence.
    Si la locution « avant que » est suivie du subjonctif, « après que » entraîne nécessairement l’indicatif, ici au passé composé.
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Après que vous aurez rempli le questionnaire, vous le remettrez à l’appariteur.
    Dans une proposition introduite par « après que », le verbe n’est jamais au subjonctif. On a affaire ici à un futur antérieur de l’indicatif.
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Après que le soleil s’est couché, nous rentrons au camp sans tarder.
    Ce passé composé de l’indicatif est autrement correct que le subjonctif, lequel ne doit pas se rencontrer dans une proposition introduite par « après que ».

Prince Grand maître Répondu le 10 janvier 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.