syntaxe avec dont

bonjour, je vois souvent ce genre de phrase , mais la syntaxe me chagrine ; est-ce correct ?:
j’ignore mon interlocuteur dont je doute de la bienveillance.
merci

baru Amateur éclairé Demandé le 24 mars 2021 dans Question de langue
1 réponse(s)
 

Moi aussi ça me chagrine !

dans la subordonnée relative, il faut éviter d’employer dont avec un complément introduit avec la préposition de ou avec le pronom en, qui « cache » toujours un de (cette promotion, il en est heureux = il est heureux de cette promotion).

Exemples : 

–  Elle m’a soumis cette question, dont je doute de l’importance.

–  Le ministre dont j’avais écrit le texte de l’allocution a été retenu à Québec.

On écrira plutôt :

–  Elle m’a soumis cette question, dont  l’importance me fait douter. 

–  Le ministre duquel (ou : de qui) j’avais écrit  l’allocution a été retenu à Québec.

J’ignore mon interlocuteur, dont la bienveillance est douteuse / contestable.

joelle Grand maître Répondu le 24 mars 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.