Synonyme de « haut »

Répondu

Re-bonjour,

word me propose, en synonyme de haut, l’adjectif culminant. Or, en plus de n’avoir jamais vu ce mot qu’en tant que participe présent de verbe culminer, j’ai des doutes quant à son emploi effectif en tant qu’adjectif autre que dans le cas « point culminant ». Quel est votre avis?

En référence, voici la phrase dans laquelle je cherche à remplacer le mot « haut »:
Derrière elles se profilaient de bien plus grandes géantes immobiles dont la stature n’avait rien à envier aux culminantes montagnes ceinturant le mont Nassia.

Un grand merci d’avance.

MamorukunBE Érudit Demandé le 21 août 2020 dans Général
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Selon l’Académie française, l’adjectif « culminant » ne s’emploie que dans « le point culminant » :

« CULMINANT

adjectif

xviiie siècle. Participe présent de culminer.

S’emploie seulement dans l’expression Le point culminant, le point le plus haut. ASTRONOMIE. Le point culminant d’un astre, sa plus grande hauteur au-dessus de l’horizon. – GÉOGRAPHIE. Le point culminant d’une montagne, d’une chaîne de montagnes. Fig. Le degré le plus élevé. Il était au point culminant de sa carrière, de sa puissance. La crise a atteint son point culminant. »

Vous aviez bien raison d’avoir des doutes ! 
Par contre, « grandes géantes » me fait penser à un autre pléonasme : « petit nain » !

Cordialement.

Prince Grand maître Répondu le 21 août 2020

Haaa, enfin j’ai le droit de répondre! Ça devenait frustrant à la longue ^^,

Merci pour votre réponse Prince, c’est bien celle à laquelle je m’attendais. Cependant je me demandais si, dans un cadre purement littéraire, je ne pouvais pas exceptionnellement donner raison à Word. En effet, « de culminantes montagnes », bien que n’étant peut-être pas syntaxiquement correct, n’en reste pas moins bien explicite je trouve. Or j’ai cru lire quelque part qu’il était communément admis d’user de tels écarts dans la littérature romanesque. Est-ce réellement le cas ?

NB : je ne parle pas de « grandes géantes immobiles », mais de « bien plus grandes géantes immobiles [que] », géantes immobiles faisant ici office de périphrase. À moins que je ne me trompe complétement, je ne pense pas que nous ayons ici affaire à un pléonasme, n’est-ce pas?

MamorukunBE Érudit Répondu le 21 août 2020

Je ne pense pas non plus qu’il y ait pléonasme avec les « bien plus grandes géantes immobiles ».
Pour « culminant » on trouve aussi cime ou ligne culminante ou encore dôme culminant
Ce qui me gêne c’est que dans le terme « culminant » il y a une notion de plus haut degré alors que justement  les géantes sont encore dépassées par d’autres géantes.
Dans le même ordre d’idée, je n’emploierais pas non plus l’expression un peu courante sinon familière « n’avait rien à envier » qui évoque davantage une égalité qu’une supériorité

Je me permets une suggestion :
Derrière elles se profilaient de bien plus grandes géantes immobiles qui surpassaient  encore les formidables montagnes ceinturant le mont Nassia.

Tara Grand maître Répondu le 21 août 2020

Sans doute le littérateur -notamment le romancier – jouit-il d’une certaine liberté ; et le poète, même d’une certaine licence. Mais si vous aviez écrit cette obscure clarté  qui descend des étoiles, j’aurais compris, visualisé et considéré  cela comme une trouvaille poétique géniale, tandis que si vous aviez écrit culminantes montagnes, j’aurais constaté votre ignorance champ d’emploi de l’adjectif culminant* (extension abusive de l’emploi d’un mot),  et cela m’aurait donné une assez mauvaise impression de vous en tant que romancier.   🙂

Sur le second point, je me rallie à votre manière de voir.

* Vous n’êtes pas le seul à l’ignorer…

Prince Grand maître Répondu le 21 août 2020

Dict. Larousse, culminant
Se dit du point où se trouve un astre dans le ciel lors de son passage supérieur au méridien d’un lieu, correspondant à la plus grande hauteur qu’il puisse atteindre sur l’horizon. »

le 21 août 2020.

Tara: Merci pour votre idée Tara, elle est très appréciée! Cependant je me dois de garder mon idée première de « rien à envier à », car lesdites montagnes ceinturant le mont Nassia ne peuvent, pour des raisons inerrantes au monde dont il est question, être dépassées en taille ^^

…qui plus est, récupérer votre idée m’exposerait sans doute à de lourds (voire affligeants!) droits d’auteurs (je vois dans votre regard torve de panthère rose que vous y aviez pensé!), la phrase en lumière devant à terme se retrouver dans un ouvrage sur étale 😉

Prince: Commentaire tout à fait approprié noté! Je m’en vais donc trouver un autre synonyme ^^

EDIT: pour l’intérêt que cela peut avoir ou non, voici la phrase finalisée: Derrière elles se profilaient de bien plus grandes géantes immobiles, autres titans dont la stature n’avait rien à envier à leurs homologues ceinturant le mont Nassia. Encore merci pour votre aide collective!

MamorukunBE Érudit Répondu le 21 août 2020

Un plaisir! Et votre humour ne gâte rien.

le 21 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.