sur ou à

Bonsoir!

Dois-je dire:
Les portes s’ouvrent sur quatre hommes masqués
…………………………………..à quatre hommes masqués.

Merci de vos réponses !

lambertroseline Amateur éclairé Demandé le 6 septembre 2020 dans Général
3 réponse(s)
 

Bonsoir Roseline,

Je dirais de préférence Les portes s’ouvrent sur quatre hommes masqués.  Soudain, la porte s’ouvrit sur deux hommes armés jusqu’aux dents. 

Ou : Les portes s’ouvrent devant quatre hommes masqués. 

Prince Grand maître Répondu le 6 septembre 2020

Les deux prépositions sont possibles mais avec un sens différent : quelque chose  s’ouvre à/sur quelqu’un. (TLFi)
On le voit dans les exemples proposés ensuite :
Bien rarement la porte s’ouvre à celui que le haillon couvre (Barbier)
On a le point de vue  de celui qui est à l’extérieur.

Aristide, après une assez longue attente, vit la porte du boudoir s’ouvrir sur un visage impénétrable (Vogüé).
À chaque instant, la porte s’ouvrait sur de nouveaux clients que le patron accueillait avec un mot jovial (Dabit).
On a le point de vue de celui qui est à l’intérieur.

Tara Grand maître Répondu le 7 septembre 2020
  • Tara, bien sûr que s’ouvrir à peut être correct. Mais je n’ai trouvé nulle part la distinction que vous faites : ni dans le Grand Robert, ni dans le Dict. de l’Ac., ni dans La Préposition de Grevisse, etc.
  • Si vous avez une référence sérieuse qui indique  expressément  ce distinguo, je suis volontiers preneur.

Bonne après-midi.

Prince Grand maître Répondu le 8 septembre 2020

Eh non, je n’ai rien. Je n’ai rien trouvé.
Mais c’est ainsi que je parle….
Un chemin s’ouvrait à moi : c’est à dire devant moi : devant moi il y avait un chemin
Je ne peux pas dire un chemin s’ouvrait sur moi.
La fenêtre s’ouvre sur moi (imaginons dans un spectacle) : on a inversé le « point de vue » devant la fenêtre ouverte il y a moi
Et dans les deux cas on a nom sujet + préposition + pronom coi

Je reviens plus tard sur ce fil que je suis obligée de quitter maintenant.

le 9 septembre 2020.

Larousse : s’ouvrir à : s étendre, se présenter, s’offrir (à quelqu’un, à quelque chose) : Immense horizon qui s’ouvre aux regards.

 

Robert : s’ouvrir sur : être percé, de manière à donner accès ou vue sur (syn. ouvrir sur).

Pour faire bref, il y a deux acceptions très différentes du verbe pronominal.
S’ouvrir à  au sens de s’ouvrir pour existe aussi mais est d’un emploi rare
On ne dira que rarement la porte s’ouvre à un pauvre homme en haillons mais plus souvent la porte s’ouvre pour un pauvre homme en haillons.
Et ce n’est qu’incidemment que s’ouvrir à et s’ouvrir sur se trouvent en symétrie dedans/dehors.

Il m’arrive de pratiquer l’analyse quand les références sérieuses me manquent. 😉

 

le 9 septembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.