Subordonnée relative

Bonjour,

Je viens vers vous car je suis un peu perdue concernant les fonctions d’une subordonnée relative … Je pensais tout d’abord qu’elle ne pouvait être que complément du nom lorsqu’elle a un antécédent. En faisant des recherches, je suis tombée sur « relative adjective à fonction d’épithète », « relative attributive », etc. Je ne trouve pas d’explication très claire, surtout que les grammaires ne semblent pas être d’accord …
Finalement, quand est-ce que la subordonnée est-elle complément du nom, quand est-elle attributive et quand est-elle adjective ?

Merci pour votre aide.

Loanelou Membre actif Demandé le 2 avril 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

La subordonnée relative a comme fonction principale de compléter son antécédent, qui est toujours un nom commun.
Elle porte ainsi plusieurs dénominations, et sa fonction varie :

1) subordonnée adjective : complément ou expansion du nom
– A fonction d’épithète : j’aime les gens qui réfléchissent = intelligents
– Complément du pronom sujet : Celui qui dira la vérité sera exécuté

J’avais appris aussi que la relative était déterminative (restrictive) ou explicative selon la précision qu’elle apporte au nom :

    • Déterminative : Les enfants qui ont fini peuvent sortir.

 

    • Explicative : Paul, qui est fatigué, ne pourra pas venir. (en ce cas, elle peut avoir valeur de circonstancielle de cause).

 

2) subordonnée attributive : 

    • Pour qu’elle soit attributive, il faut un verbe d’état ==> attribut du sujet.  Elle était là qui attendait patiemment. Cette soirée a été ce qu’elle devait être. (fonction attribut du sujet)

 

    • Attribut du COD = Je l’ai entendu qui se plaignait au directeur. Je le vois qui sort de chez lui (le Cod est le pronom le)

 

3) relative substantive : qui vivra verra ! Il y a ellipse du pronom « celui ». ==> fonction sujet
Je discute et bois du thé avec  qui vient (fonction COI)
Je parle à qui bon me semble (fonction COI)

joelle Grand maître Répondu le 2 avril 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.