Subjonctif ou indicatif ?

Bonjour (re),

J’ai une petite question concernant l’emploi de l’imparfait de l’indicatif après l’expression bien que.

Puis-je dire :  » Bien qu’il n’était pas connaisseur en la matière…  » au lieu de « bien qu’il ne fût pas connaisseur en la matière… »

Dans la plupart des cas, j’utilise le subjonctif mais là, je  ne sais pas pourquoi mais j’ai du mal avec la deuxième proposition.

Merci.

Kitty Amateur éclairé Demandé 2 jours auparavant dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Après « bien que » l’indicatif est normalement de rigueur.
Mais… voyez cette page :
Bien que : indicatif ou subjonctif? – Recherche par titre – Chroniques de langue – TERMIUM Plus® – Bureau de la traduction

Cependant, lors d’un concours par exemple, gardez le subjonctif.
L’emploi de l’indicatif peut pourtant en effet se justifier dans votre phrase.

Un certain nombre de linguistes, et non des moindres, Brunot, les Le Bidois, Grevisse dans ses Problèmes de langage, ont pleinement admis ces exceptions. C’est pourquoi aujourd’hui le Grand Robert souligne que l’indicatif est parfois employé après bien que pour marquer la réalité ou l’éventualité. Le mot important ici est « parfois ». Personne ne recommande l’indicatif dans tous les cas.

Tara Grand maître Répondu 2 jours auparavant

Merci, cela me conforte dans mon choix; en espérant que celui-ci n’offusque personne.

Kitty Amateur éclairé Répondu 2 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.