« si vous en sentez l’envie » ou « si vous vous en sentez l’envie »

Bonjour,
j’ai un doute sur la formule de cette phrase. Que doit-on écrire ?

« si vous en sentez l’envie » ou « si vous vous en sentez l’envie »

merci

co-rco Débutant Demandé le 23 juillet 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

L’un ou l’autre.
SI vous employez le pronom « en » vous renvoyez à ce qui est dit précédemment et qu’on peut exprimer aussi par « au sujet de cela » ou « pour cela ».
Vous pouvez aller vous promener si vous en sentez l’envie = si vous sentez l’envie de cela = si vous sentez l’envie d’aller vous promener.
Sans le pronom, il n’y a pas de reprise et donc l’envie n’est pas déterminée (l’envie de quoi?)
Vous pouvez aller vous promener si vous sentez l’envie (de fumer ? de dégourdir vos jambes? etc. : il faut spécifier à moins que cela soit implicite).

Tara Grand maître Répondu le 23 juillet 2021
Même dans ce cas là :
« Par contre, si vous en sentez l’envie, envoyez-nous vos brides de pauses… » ou « Par contre, si vous vous en sentez l’envie, envoyez-nous vos brides de pauses… » ?

co-rco Débutant Répondu le 23 juillet 2021

C’est la même structure :

Par contre, si vous vous en sentez l’envie, envoyez-nous vos brides de pauses
=
Par contre, envoyez-nous vos brides de pauses si vous vous en sentez l’envie
=
envoyez-nous vos brides de pauses si vous sentez l’envie de cela (de nous envoyer vos brises de pauses)

le 23 juillet 2021.

Désolée Co-rco, par étourderie j’ai répondu à côté. Prince vous donne une réponse très précise et très complète.

le 24 juillet 2021.

[La question ne porte pas sur le pronom « en », mais sur le fait qu’il faille écrire « vous » ou « vous vous ».]
Dans le sens « reconnaître, percevoir en soi une disposition, une inclination d’ordre physique, intellectuel, moral » (définition du TLFi), le verbe « sentir » est pronominal réfléchi indirect. On met donc un pronom réfléchi après le pronom sujet : si je m’en sens l’envie ; si tu t’en sens l’envie ; s’il s’en sent l’envie ; si vous vous en sentez l’envie

__________________LOve Débutant Répondu le 23 juillet 2021

Exact.

TLFi, Sentir :

« 2. Empl. pronom. réfl. indir. Reconnaître, percevoir en soi une disposition, une inclination d’ordre physique, intellectuel, moral. Se sentir du dégoût, de la volonté, du zèle; se sentir le courage de, le désir de; se sentir une faim de loupMon père… Ah!… je me sens une angoisse! (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 146). L’eau du lavoir continue de ruisseler sur les visages, les cous et les mains. Elle efface le souvenir de l’effort et de la peine. Et ces hommes qui se croyaient épuisés en arrivant se sentent une force nouvelle (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 109).
 Loc. Ne pas se sentir le cœur à, de. Ne pas avoir le désir, le courage à, de. Je ne me sens pas le cœur d’épouser quelque douairière, contemporaine du roi Charlemagne (BANVILLE, Gringoire, 1866, 5, p. 40). »

Prince Grand maître Répondu le 23 juillet 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.