Si + Présent/futur

« Je verrai si je pourrai … »
J’invente un peu de contexte :
Je verrai si je pourrai remplacer votre fermeture éclair.
Je verrai s’il pourra vous recevoir demain.

Vous refusez l’emploi du futur en ce cas. Pourtant ces deux phrases me paraissent  correctes. Il est vrai qu’on peut avoir :
Je verrai si je peux remplacer… – je verrai s’il peut vous recevoir…
Mais bien souvent, à l’oral on emploie le présent au lieu du futur.
Merci.

Tara Grand maître Demandé le 8 juillet 2019 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 

Bonjour Tara,

Ce n’est pas spécifique à la conjonction d’interrogation indirecte « si ». C’est la même règle avec : il demande si, il demande où, il sait que, il dit que… C’est seulement une question de concordance des temps, pour laquelle on trouve des tableaux un peu partout.
http://www.connectigramme.com/concordance.html/odyframe.htm
Avec une principale au présent, aucun problème : je sais qu’il pleut, je demande s’il pleut, je sais qu’il pleuvra, je demande s’il pleuvra.
Avec une principale au futur, la subordonnée est au présent pour exprimer la simultanéité (présent dans le futur) : je saurai qu’il pleut, je ne saurai pas s’il pleut à ce moment-là.
Avec une principale au futur, la subordonnée est au futur pour exprimer la postériorité (futur dans le futur) : je saurai qu’il pleuvra, je ne saurai pas s’il pleuvra le lendemain.

Votre exemple 1 : présent dans le futur.
–> Je regarde si je peux remplacer votre fermeture éclair.
–> Je regarderai si je peux remplacer votre fermeture éclair.

Votre exemple 2 :
* présent dans le futur.
–> Je verrai s’il peut vous recevoir.
* futur dans le futur.
On peut créer cette situation en remplaçant « demain » par « le lendemain ».
–> Je regarde dans son agenda s’il pourra vous recevoir demain.
–> Je regarderai dans son agenda s’il pourra vous recevoir le lendemain.

Par ailleurs, petite nuance supplémentaire qui peut nous troubler : comme on utilise souvent le présent comme futur d’intention (je pars demain), ce simple présent reste possible dans la subordonnée exprimant pourtant une postériorité avec une principale au futur.
On devrait choisir, d’après les tableaux, entre :
–> Je lui demanderai s’il veut partir le lendemain.
–> Je lui demanderai s’il partira le lendemain.
Mais on peut dire, avec cette notion de futur d’intention exprimé au présent :
–> Je lui demanderai s’il part le lendemain.

Juliette31 Grand maître Répondu le 8 juillet 2019

Merci, c’est très clair.

le 10 juillet 2019.
Ajouter un commentaire

On peut utiliser le futur et le conditionnel juste après « si » lorsque « si » n’exprime pas une condition mais une hypothèse (avec un verbe interrogateur).
Je me demande s’il viendra demain. C’est bon
Je souhaite savoir si vous seriez disponible. C’est bon
Par contre « je verrai s’il pourra » me chiffonne un peu même si l’on peut dire que ce n’est pas une condition.
J’ai sans doute tort, mais j’essaierais de tourner la phrase autrement : j’aviserai quand je saurai s’il peut (ou non) me recevoir (et non s’il pourra). Vraiment je n’écrirais pas cela avec un futur.

joelle Grand maître Répondu le 8 juillet 2019
Ajouter un commentaire

Bon. Merci de votre réponse.
Dans une phrase au discours indirect, il n’y a pas de problème.
Mais là, je reste incertaine.
Nous verrons s’il réussira à se sortir de cette impasse   me semble correct.
Mes recherches à ce sujet n’ont rien donné.
Ah enfin un autre exemple avec « savoir » (excusez-moi, je réfléchis en direct) :  Comment savoir s’il fera beau demain ?
Cet exemple vous choque-t-il ?

On a une sorte de construction indirecte, finalement, ne pensez-vous pas ?

Tara Grand maître Répondu le 8 juillet 2019

C’est correct car il ne s’agit pas de la condition exprimée par « si ».

le 8 juillet 2019.

Oui. En fait c’est seulement après un « si » de condition qu’on ne peut utiliser de futur.
Merci, Joëlle, de cet échange. Les choses sont plus claires maintenant.

le 8 juillet 2019.
Ajouter un commentaire

Oui, merci Juliette. Il y a ce présent/ futur d’intention qui trouble les choses.
Et vous soulignez très pertinemment qu’on peut trouver dans le même cas,  d’autres conjonctions.
Bien contente de cet échange très fructueux avec vous deux.

Tara Grand maître Répondu le 8 juillet 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.