si et si conditionnel, de + autre

Bonjour,

Excusez-moi pour la nature de mes questions mais je ne suis pas citoyen français et je en sens pas les différences d’expression ou les erreurs, dans le langage courant.

  1. Après ’si’ on peut utiliser un conditionnel présent ou un temps futur, ou jamais ?

La règle si + présent, si + imparfait, si + plus-que –parfait s’applique seulement dans les phrases qui contiennent un si conditionnel ?

  1. Quand est-il permis d’utiliser la combinaison des + autres ou de + autre? Les exemples suivants sont corrects ou non :

Compte des autres immobilisations corporelles

Je veux solliciter d’autres informations ?

Pourriez-vous me présenter d’autres offres ?

Je vous remercie.

olga_aman Membre actif Demandé le 28 juin 2016 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

11 réponse(s)
 

Bonjour.

SI peut introduire une subordonnée de condition ou une interrogation indirecte.

Dans la subordonnée de condition introduite par si, le conditionnel est interdit.
C’est ensuite la concordance des temps qui indique le temps à utiliser. On recherche le temps utilisé dans la proposition principale.

« si je gagne au Loto, je m’achète une voiture » : « Si je gagne au Loto » est la subordonnée de condition. La principale est « je m’achète une voiture »

Ici la principale est à l’indicatif présent, donc on utilise aussi l’indicatif dans la subordonnée de condition.
Si la principale est au futur, le verbe de la subordonnée reste au présent : « si je gagne au loto, je m’achèterai une voiture »

Si la principale est au conditionnel, la subordonnée est à l’imparfait : « si je gagnais au Loto, je m’achèterais une voiture »
Si la principale est au conditionnel passé, le verbe de la subordonnée est au plus-que-parfait de l’indicatif :  « si j‘avais gagné au Loto, je me serais acheté une voiture »

Dans l’interrogative indirecte, si correspond au « est-ce que« , et n’interdit pas le conditionnel ou le futur : « je ne sais pas si je pourrai partir ce soir » (qui est équivalent à « est-ce que je pourrai partir ce soir ?« ) ou « je ne savais pas si je pourrais venir »

Les autres phrases sont correctes.

Cordialement.

PhL Grand maître Répondu le 28 juin 2016

Ne vous excusez pas de ne pas être Français, ce n’est pas une faute !

Connaissez-vous la règle « Les si n’aiment pas les rait »?
Si elle serait riche, elle voyagerait dans le monde entier. (ce n’est pas correct)==>Si elle était riche, elle voyagerait. (correct)
Mais pour un discours rapporté ou une interrogation indirecte, vous pouvez utiliser un verbe au conditionnel, précédé d’un si.
Je me demande si elle serait disponible pour m’aider.

Les trois phrases suivantes sont correctes :
Compte des autres immobilisations corporelles.
Je veux solliciter d’autres informations ?
Pourriez-vous me présenter d’autres offres ?

Voici des liens pour utiliser « autre » , le second est très complet.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/autre/6887
http://www.cnrtl.fr/definition/autre

joelle Grand maître Répondu le 28 juin 2016

Bonjour,

Je vais tenter d’éclairer cette question : « quand est-il permis d’utiliser la combinaison des + autres ou de + autre? »

des + autres=> des est l’article défini formé en contractant de (préposition) + les. Compte des autres immobilisations corporelles. Il s’agit ici de toutes les autres immobilisations corporelles.
Autres exemple : Je m’occupe des autres sujets. (= Je m’occupe de…)

d’autres = > d’ est l’article indéfini « des » qui devient souvent « de » devant un adjectif.  Exemple : Je vois de belles choses. (= je vois des belles choses). Et qui s’élide devant une voyelle. Je veux solliciter d’autres informations, donnera au singulier : je veux solliciter une autre information (une : article indéfini). Pourriez-vous me présenter d’autres offres ?  Au singulier : Pourriez vous me présenter une autre offre. Aucune trace de la préposition « de ».

Evinrude Grand maître Répondu le 29 juin 2016

Je vous remercie beaucoup pour toutes les réponses. Maintenant j’ai compris et j’ai vu la différence entre les constructions différentes. J’espère réussir éviter les erreurs.

olga_aman Membre actif Répondu le 29 juin 2016

Bonjour, merci pour toutes ces réponses.
J’ai bien compris l’utilisation du SI avec une Proposition interrogative indirecte. Toutefois, vous précisez, que dans un discours rapporté, on peut utiliser un verbe au conditionnel, précédé d’un SI. Pourriez-vous me donner quelques exemples ? Deplus, peut-on utiliser un verbe au futur précédé d’un SI dans ce même contexte ? Merci beaucoup 🙂

Rroro Membre actif Répondu le 2 mai 2020

Discours direct au futur et conditionnel au discours indirect (rapporté)

futur

Elle a demandé : « Est-ce que Pierre viendra ? »

Elle a demandé : « Pierre viendra-t-il ? »

si + conditionnel

Elle a demandé si Pierre viendrait.

Notez que l’on peut employer le conditionnel ou le futur dans ces phrases subordonnées complétives. Je vous demande [si vous viendrez (futur) à Noël]. Je me demande [si vous ne pourriez (conditionnel présent) pas garder mon chien]

joelle Grand maître Répondu le 2 mai 2020

Parcontre, dans votre exemple :
Elle a demandé si Pierre viendrait.
( Qui est au discours indirect )

Ne serait-il pas préférable d’écrire :
Elle a demandé si Pierre venait.

Est-ce que le sens est toujours le même ? Car à l’oral cela me semble plus juste de ne pas mettre de conditionnel, mais vu que je ne suis pas un expert, je préfère vous demander, pour ne pas faire de fautes. 😅

Merci beaucoup Joelle.

Rroro Membre actif Répondu le 2 mai 2020

Attention à la concordance des temps, les deux sont corrects en fonction du moment où Pierre est censé venir.
Elle a demandé si Pierre venait : s’il venait au moment où elle parle (simultanéité)
Elle a demandé si Pierre viendrait : s’il viendrait après la demande, équivalent du futur (postériorité)
Elle a demandé si Pierre était venu : s’il était venu avant la demande (antériorité)==>plus que parfait

joelle Grand maître Répondu le 2 mai 2020

Merci pour vos éclaircissements. La différence est toujours subtile mais très intéressante. Donc, si j’ai bien compris, pour ne pas commettre de fautes dans la concordance des temps, si j’emploie le conditionnel dans la phrase «  Elle m’a demandé si je viendrais au mariage «  Le contexte, ici, serait plutôt qu’elle me pose cette question maintenant sur un événement futur (admettons le 11 mai 😅).

Et dans la phrase « elle m’a demandé si je venais au mariage. » Le contexte, ici, pour employer ce temps plutôt que le conditionnel, serait qu’on est le 11 mai et au moment d’aller à cette événement (en train de ) elle me pose la question si je viens maintenant.
Est-ce cela ?
Merci 🙏🏾

Rroro Membre actif Répondu le 2 mai 2020

Parfait.

joelle Grand maître Répondu le 2 mai 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.