« Si » en tant qu’adverbe d’intensité dans une phrase

Bonjour,

Je bute à l’écrit sur une certaine formulation, je ne sais pas si je peux l’utiliser telle quelle. Je pense que oui pour être certain de l’avoir déjà croisée, mais certaines personnes ont insinué le doute dans mon esprit.

Si je dis, je cite : « Il ouvrit les yeux, si peu. »

Est-ce correct ? J’ai bien l’impression que la phrase a son sens, et au lieu de dire « Il ouvrit si peu les yeux », cette construction-là a tendance à souligner les faits d’une façon différente, en mettant l’importance sur un point différent. On dirait qu’il y a là un « mais » qui a été sous-entendu.

Qu’en disent les experts ? Je ne parviens pas à trouver de règle précise concernant ce point exact.

Merci 🙂

Raka Débutant Demandé le 20 mai 2019 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
5 réponse(s)
 

Bonjour Raka, votre phrase « il ouvrit les yeux, si peu » cumule en fait deux « anomalies » grammaticales : la première, que vous avez soulevée, est l’utilisation de l’adverbe si peu isolé, rejeté en fin de phrase et non directement accompagné d’un verbe ou d’un adjectif. Sur le plan strictement grammatical, cet emploi est incorrect, mais comme l’ont fort justement dit les contributeurs précédents, on le rencontre très souvent à l’oral (avec un effet emphatique) et aussi à l’écrit, dans des contextes poétiques ou littéraires. Mais ce n’est pas tout… En principe les adverbes d’intensité ou de quantité si, si peu, tellement, tant… doivent introduire une proposition consécutive commençant par que : elle était si jolie -> que je n’osais l’aimer, j’en ai tellement mangé -> que je m’en suis rendu malade, etc. En toute rigueur, même sans le rejet de l’adverbe, la phrase « Il ouvrit si peu les yeux. » est incorrecte, car incomplète (on attend la consécutive : si peu… que quoi ?). La tournure correcte serait « iI ouvrit très peu (ou un petit peu, un tout petit peu…les yeux ». Là encore, l’usage a consacré cette tournure, à l’écrit comme un effet de style (poétique ou emphatique), et qui tend à se répandre à l’oral notamment chez les jeunes (« Tu as aimé le film ? Oh oui, c’était tellement drôle ! »), sans doute sous l’influence des traductions à l’emporte-pièce des citations et dialogues de séries TV américaines : « Nous sommes tellement excités de vous présenter notre nouveau produit ! »…

ChristianF Grand maître Répondu le 21 mai 2019


TLFi
2. 
[Corresp. à peu, nom.] Il te faut si peu! Et de ce peu, tu es assuré (CRÈVECOEURVoyage, t.2, 1801, p.106).

le 23 mai 2019.

Bonjour Prince, oui, c’est exactement cela : « à l’écrit, effet de style poétique ou emphatique »

le 24 mai 2019.
Ajouter un commentaire

Si peu : adverbe d’intensité : il a mangé si peu !
« Il ouvrit les yeux, si peu. » Cette formulation est correcte si votre écrit à un caractère « libre », à savoir artistique / poétique (il y a un effet, c’est sûr, même si je ne vois pas lequel).

Si votre rédaction relève de l’écrit professionnel ou courant, il faut organiser votre phrase autrement :
Il ouvrit si peu les yeux qu’on l’aurait dit endormi.
Il ouvrit si peu les yeux !
Bref, avant de penser à la manière de dire les choses, qui peut être personnelle et dépendre du contexte,il faut se demander ce que l’on veut dire, et à qui on s’adresse, pour être sûr d’être compris..

joelle Grand maître Répondu le 20 mai 2019
Ajouter un commentaire

Hmm, je vois, merci.

Il s’agit d’un texte… comment dire… littéraire, mais un passage plus poétique que professionnel, la description d’un rêve dans lequel il était sans doute important de laisser planer un certain effet…
Je ne sais pas si je m’exprime clairement mais tant pis.
J’ai bien compris 🙂

Raka Débutant Répondu le 20 mai 2019
Ajouter un commentaire

Bonsoir,

Si peu s’emploie comme vous l’employez et se comprend très bien. . On répond aussi, par antiphrase : – Tu as mal ? – Si peu…

Prince Grand maître Répondu le 20 mai 2019
Ajouter un commentaire

Merci bien pour les réponses 🙂

Raka Débutant Répondu le 21 mai 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.