*

JCDEY Maître Demandé le 26 juillet 2016 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Bonjour JCDEY.

Oui c’est encore le problème de la concordance des temps entre la principale et la subordonnée.

Si la principale est au présent, le verbe de la subordonnée, exprimant un fait postérieur, sera au futur (ou au futur antérieur).
« Je décide (présent) que l’état d’urgence sera prolongé (futur simple) de 3 mois » 

Si la principale est au passé, la subordonnée sera au conditionnel présent (futur du passé) ou au conditionnel passé (futur antérieur du passé)
« J‘ai décidé (passé) que l’état d’urgence serait prolongé (conditionnel présent) de 3 mois ».

PhL Grand maître Répondu le 26 juillet 2016

Bonjour PhL.
« Serait prolongé » n’est-ce pas le conditionnel présent de la voix passive ?

le 26 juillet 2016.

Oui Evinrude, vous avez parfaitement raison.
J’avais pensé donner un exemple avec le conditionnel passé que je n’ai finalement pas mis.
Merci encore.
Je me permets de le corriger.

le 26 juillet 2016.

Oui, elle serait 😉  incorrecte.
Il serait mais je serai.

 

jean bordes Grand maître Répondu le 26 juillet 2016

Jean Bordes, bien sûr, a raison. Le sujet de « serait » est « l’état » (d’urgence) : 3e personne du singulier du verbe être au conditionnel présent. = Il serait.
Or « serai » est la 1re personne du singulier du verbe être au futur simple. Demain, je serai.

Evinrude Grand maître Répondu le 26 juillet 2016

Mais non !

je vous ai demandé de bien vouloir m’indiquer s’il avait utilisé le futur (sera) au lieu du (conditionnel), sa phrase serait correcte ou non.

comme il est bien indiqué dans l’objet de la question (sera/serait) ..

le (i) en fin de de (serai) dans le corps de la question était un faute de frappe.

JCDEY Maître Répondu le 26 juillet 2016

D’accord JCDEY ! Il est vrai que le titre et le sujet ne concordaient pas.

Mon avis :
• « J’ai décidé que l’état d’urgence serait prolongé de 3 mois » Le président a décidé (dans le passé) que l’état d’urgence serait (conditionnel présent ou futur du passé).
La concordance des temps est respectée. Et au moment de la décision, il reste encore une possibilité pour qu’il ne soit pas prolongé.

• S’il avait dit : « J’ai décidé que l’état d’urgence sera prolongé de 3 mois », il aurait décidé (hier) que l’état d’urgence sera (futur par rapport  au moment de l’annonce) prolongé. Il aurait ainsi affirmé que sa décision faisait force de loi et ne souffrait aucun doute sur sa réalisation future.

Evinrude Grand maître Répondu le 26 juillet 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.