se sont demandé(es)

Bonjour,

J’ai une question sur le verbe pronominal « se demander ».
Comment écririez-vous cette phrase ?
1/ Elles se sont demandées si elle allait venir.
2/ Elles se sont demandé si elle allait venir.

Je penche pour la solution 2/ car le COD est « si elle allait venir » et « se demander » n’est pas un verbe essentiellement pronominal.

Mais je ne suis pas du tout sûre de moi, car Larousse semble faire l’accord. http://www.larousse.fr/conjugaison/francais/se%20demander/9510
Pourquoi ?

Merci beaucoup pour votre aide.

Marion Débutant Demandé le 7 décembre 2015 dans Conjugaison

Le mot « écrieriez » que vous employez est une forme du verbe « écrier », d’ailleurs toujours pronominal 😉 Pour le verbe « écrire », le conditionnel est « écririez ».

le 7 décembre 2015.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Vous avez raison et les bonnes explications : elles ont demandé à « se » ; le pronom réfléchi est le COI.
Je regarderai Larousse (le lien) plus tard mais vous avez raison.
Je me suis demandé et je me suis permis …même si je suis une fille.

joelle Grand maître Répondu le 7 décembre 2015

Bonjour,

Lorsque le verbe pronominal a un complément d’objet direct (c.o.d.), c’est avec ce complément, s’il est placé avant le verbe, que s’accorde le participe passé; si le c.o.d. est placé après le verbe, le participe reste invariable.

Elles se sont demandé, si Marie allait les rejoindre. ( Elles ont demandé quoi ? si Marie allait les rejoindre)

Suivez les conseils de Bruno Dewaele :

http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/ils-se-sont-telephone-ils-se-sont-telephones

czardas Grand maître Répondu le 7 décembre 2015

Cette page fournit effectivement des règles générales que chacun doit assimiler et adapter à d’autres verbes du même type.
Bruno Dewaele ne va , tout de même,  pas citer tous les verbes qui sont accidentellement pronominaux !

le 7 décembre 2015.

Le Larousse a raison.

Les verbes pronominaux se conjuguant avec être peuvent avoir un complément d’objet direct. Le participe s’accorde avec ce complément si celui-ci le précède.
Les pénitences qu’il s’est imposées sont trop sévères.
Les questions qu’ils se sont posées restèrent sans réponse.
Les choses qu’il s’étaient demandées s’avérèrent bien futiles.

Le participe reste invariable si l’objet direct le suit.
Elle s’est imposé des privations.
Elles se sont permis une petite exception à leur régime.
Elles se sont demandé si elles avaient raison.

On écrira donc :
« Toutes ces choses qu’elles se sont demandées les avaient perturbées. »
Mais :
« Elles se sont demandé si elle allait venir. »

jean bordes Grand maître Répondu le 7 décembre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.