sans, tout, tous

la durée de location serait sans limite.
ou
la durée de location serait sans limites.

Je me tiens à disposition pour tout renseignement.
ou
Je me tiens à disposition pour tous renseignements.

Je suis disponible pour visiter le studio à tout moment
ou
Je suis disponible pour visiter le studio à tous moments

Merci par avance pour votre aide,
Arnaud

arnauddu95 Débutant Demandé le 26 décembre 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Je donnerais une réponse plus nuancée concernant « sans limite ».

Si le pluriel est de rigueur lorsque l’on ne précise pas de quelles limites il s’agit (un pouvoir sans limites ), il est normal de reprendre le singulier si le sens ou un déterminant viennent restreindre l’expression. Donc, dans la tournure « la durée de location serait sans limite », le singulier s’impose puisqu’il ne s’agit  que de limitation de la durée . On aurait de même : « une location sans limite de durée ».

Ces syllepses  (accords non selon les règles grammaticales, mais selon le sens) sont souvent délicates. Prises isolément, elles s’écrivent finalement comme on le veut. À partir d’un certain degré de répétition (roman, thèse, mémoire) on doit pouvoir assumer les choix que l’on fait : quel parti a-t-on pris et comment l’assume-t-on ?

C’est souvent le rôle du correcteur qui englobe toutes les options d’un texte dans une « politique » permanente unique qui assure la cohérence de l’ensemble.

Chambaron Grand maître Répondu le 28 décembre 2015

Les deux sont possibles, sauf pour « sans limites » qui est une expression figée. Toutefois, on écrit en général « pour tout renseignement » et « à tout moment » (si je me trompe, on me corrigera).

rdjek Membre actif Répondu le 26 décembre 2015

Bonjour,

1- C’est une des difficultés orthographiques.

On écrit  « sans limtes »

Un pouvoir sans limites. Une autorité sans limites

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/limite/47184/difficulte

2- On peut écrire les deux dans des contextes différents.

a- singulier, vous pensez avoir tout dit , mais un point particulier peut susciter une demande de votre correspondant.
b- pluriel, vous subodorez que votre correspondant est une personne pointilleuse qui vous demandera des détails sur certains éléments.

3- On emploie en général le singulier, mais il arrive que le pluriel se rencontre.

Je crois à tout moment le voir et l’entendre.

Remarque : Par moments s’écrit le plus souvent au pluriel.

Par moments je me demande si j’ai bien fait.

czardas Grand maître Répondu le 26 décembre 2015

Merci !

arnauddu95 Débutant Répondu le 26 décembre 2015

La règle avec la préposition « sans » est de mettre un « s » au nom qui l’accompagne quand celui-ci aurait été au pluriel.
Ainsi, un arbre « sans feuilleS » car l’arbre aurait eu plusieurs feuilles.
Un peintre représentant un « personnage sans tête » car le personnage n’aurait eu qu’une seule tête.
Cette règle souffre naturellement quelques exceptions : « sans limite(s) », peut-on parler de la limite ou des limites ? Tout dépend des cas. Pour une location, je dirais une limite ; pour un terrain, des limites…
Enfin, indécidable pour un « couple sans enfant(s) » dont on ne sait s’ils en auraient eu un ou plusieurs.

A tout moment, signifie plutôt « à chaque moment » ou à « n’importe quel moment » ; donc le singulier est logique.

Pour tous renseignements ou pour tout renseignement, même remarque, on ne peut savoir si la personne en demandera plusieurs ou un seul. Aucune formule ne serait fautive.

joelle Grand maître Répondu le 27 décembre 2015

Dans la phrase suivante il n’y a aucune ambiguïté:

La malheureuse ne sétait jamais faite à lidée dun ménage sans enfants.

Elle a eu  des enfants.

le 28 décembre 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.