Sans problème ou sans problèmes ? / sans fenêtre ou sans fenêtres ?

Répondu

Bonjour à tous,

Pour améliorer mon orthographe, je m’entraine avec de nombreuses dictées et j’ai une question concernant celle du brevet de 2013, dans laquelle Laurent Gaudé accorde « problème » dans l’expression « sans problèmes » et où il parle de dortoirs « sans fenêtres » par contre, ces même grands dortoirs sont « sans aération ».

Pensez-vous qu’écrire « sans problème » et « sans fenêtre » serait considéré comme une faute dans ce contexte ?

Pourriez-vous me donner la règle qui justifie ou non l’accord d’un nom après la préposition sans. Pour ma part, j’avais compris que « sans » était systématiquement suivit d’un nom au singulier (compris comme un privatif), sauf lorsque le nom au singulier et au pluriel ont un sens un peu différent, comme dans l’expression: sans ressources ou sans économies. Qu’en est-il?

Merci d’avance 🙂

NeigeFlore Débutant Demandé le 18 septembre 2020 dans Accords
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Ici il est écrit au contraire « sans fenêtres ».
Pour répondre précisément à vos questions :
Pensez-vous qu’écrire « sans problème » et « sans fenêtre » serait considéré comme une faute dans ce contexte ?
Ce ne serait pas considéré comme une faute.
–  Le singulier « sans problème »  signifiant : « sans problème aucun »
–  « sans fenêtre » serait plus rare me semble-t-il parce qu’en général on pense qu’une pièce pourrait avoir plusieurs fenêtres, surtout une grande pièce comme un dortoir (et ceci malgré l’expérience de Prince).

Pour ma part, j’avais compris que « sans » était systématiquement suivi d’un nom au singulier (compris comme un privatif), sauf lorsque le nom au singulier et au pluriel  a un sens un peu différent, comme dans l’expression: sans ressources ou sans économies. Qu’en est-il?
Ceci est donc partiellement vrai : quand le sens du pluriel est différent, on respecte cette différence de sens bien sûr.
Mais dans certains cas c’est le sens, et même le bon sens qui permet de choisir entre le singulier et le pluriel ; il arrive aussi que les deux soient possibles.

Tara Grand maître Répondu le 19 septembre 2020

« Pour ma part, j’avais compris que « sans » était systématiquement suivit d’un… »   Je ne vous suis pas !^^  🙂

le 20 septembre 2020.

Je ne faisais que citer NeigeFlore, Prince, et je n’ai pas corrigé son énoncé, ce que je vais donc faire maintenant.

le 22 septembre 2020.

NeigeFlore,  bien le bonsoir !

L’excellente Banque de dépannage linguistique (BDL) s’est efforcée de faire  le point sur le sujet. 

Sans économies et sans ressources : ces mots s’emploient au pluriel dans ces sens.  J’ai des économies. Elle a dû déclarer ses ressources.

Sans aération = sans l’aération.  Et non sans des bouches d’aération.

Sans problèmes : LG pense que les migrants auraient pu avoir plusieurs problèmes : médicaux, d’état cil, etc.

Sans fenêtre : un dortoir n’a pas nécessairement plusieurs fenêtres (j’ai connu ça !).

Je suis sans oreilles.
Je suis sans chapeau.
Je suis sans ressources : je ne vais pas pouvoir manger.
Je suis sans bras.
Etc.

Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2020

Vous avez « sans doute raison » se dit justement lorsqu’au moins 1 doute (ou plutôt un seul doute) subsiste. Surprenant !

Lemic Membre actif Répondu le 19 septembre 2020

Eh oui : « sans doute » a fini par prendre le sens contraire  de ce qu’il signifie littéralement. c’est le cas aussi de « certainement ». Pour lui rendre son sens premier, il faut ajouter des « renforts » : sans aucun doute ( on peut même entendre « sans aucun doute aucun ») ou sans nul doute.
D’autres locutions connaissent un glissement de sens . Tout de suite peut signifier tout à l’heure et tout à fait signifie maintenant souvent simplement oui. Ce joli petit mot ‘oui » est sans doute (peut-être) trop court car on lui substitue aussi fréquemment exactement, précisément etc. !

le 20 septembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.