Répliquer ou rétorquer ?

Je me demande si répliquer et rétorquer sont des synonymes. Peut-on indifféremment utiliser l’un ou l’autre ?

Hercule Érudit Demandé le 2 décembre 2014 dans Question de langue

Bonjour Hercule, pour cette question également n’hésitez pas à choisir parmi les réponses celle qui vous convient le mieux, afin de la mettre en avant.
Les explications sont ici : https://www.question-orthographe.fr/votez-pour-votre-reponse-preferee/

le 3 décembre 2014.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

L’on peut effectivement les considérer comme des synonymes, comme en témoigne par exemple le TLFI à la définition de rétorquer (voir B) : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=300840075; Dans l’emploi peut-être un peu plus « populaire », si je puis dire, et comme le souligne le TLFI, on notera toutefois que rétorquer sous-entend tout de même que la personne qui rétorque le fait de manière quelque peu offensive.
À titre très personnel (c’est donc purement subjectif), je perçois dans répliquer un sentiment d’« égalité » entre les interlocuteurs, en quelque sorte, qui serait un tantinet moins présent dans rétorquer.

En cas de doute comme celui-là, le plus simple est encore de consulter les définitions et de relever les nuances qui nous permettent de privilégier un terme en fonction du message que l’on souhaite faire passer.

Édition. Je constate que les liens vers le TLFI ne sont pas valides, malheureusement… Je vous invite donc à y consulter les définitions en effectuant vous-même la recherche, puisqu’il m’est impossible de vous proposer un lien direct (et les définitions étant tout de même assez longues, je crains qu’il ne soit pas très pertinent de les copier ici, quand bien même cela serait utile).

Poulpette Érudit Répondu le 2 décembre 2014

Poulpette,

Les liens du TLFi retournent (répliquent?) effectivement une réponse invalide. Il vaut mieux donner l’équivalent dans le CNRTL (même projet), en précisant éventuellement l’emplacement dans l’article s’il est très long.

le 2 décembre 2014.

Sauf erreur de ma part, on rencontre le même problème avec les liens propres au dictionnaire de l’Académie. C’est assez dommage…
En tout cas, merci. 🙂

le 2 décembre 2014.

Bonjour,

Voici les définitions de ces verbes tirées de mon dictionnaire:
-Répliquer: « Répondre vivement en en s’opposant. », « Répondre en action à une attaque. » ou encore « Répondre en vivacité, en s’opposant. ».
-Rétorquer: « Retourner contre quelqu’un (arguments par exemple). » ou bien « Répondre par une objection, un démenti. »

Les mots sont effectivement synonymes.
Cependant, le verbe répliquer sous-entend une idée de vivacité dans la réponse alors que, selon moi, rétorquer implique plutôt une notion de « réponse construite », réfléchie, préparée plus longuement …

Je propose un petit exemple simplet pour présenter mon opinion:
Paul: « La Xbox est ce qu’il y a de mieux ».
-Jean répliqua immédiatement que Paul avait tord.
-Jean rétorqua que cela était faux dans la mesure où elle ne répondait pas aussi bien à certains besoins qu’une autre console.

Azaol Débutant Répondu le 2 décembre 2014

Bonjour,
De quel dictionnaire s’agit-il ? Je pense qu’il n’est jamais vain de citer précisément les sources. Les définitions évoluent bien évidemment avec le temps. Cependant, un autre dictionnaire (celui d’Antidote HD), en première définition de chaque terme, propose ceci : « Répliquer : réagir à ce qui vient d’être dit en disant (quelque chose).Rétorquer : répondre vivement par (une objection). »
D’autre part, si l’on regarde l’étymologie des deux termes, rétorquer implique tout une même une notion de rejet, notion que l’on ne retrouve pas tout à fait dans répliquer, du moins la nuance est très subtile, certes, mais elle est là tout de même.

le 2 décembre 2014.

et le tort tue…

le 2 décembre 2014.

(Il est fâcheux que les commentaires ne prennent pas en compte la mise en forme… Voilà qu’il m’est impossible de mettre en forme le précédent correctement. Le retour à la ligne ne se fait pas… Bon, dommage.)

Pourriez-vous être plus explicite, s’il vous plaît ? Si je me suis fourvoyée, risquant d’induire l’auteur de la question en erreur, je souhaiterais le savoir (ne serait-ce que pour ma culture personnelle). Si vous pouviez m’expliquer, ce serait véritablement gentil. Par avance, merci. 🙂

le 2 décembre 2014.

Poulpette, le retour à la ligne se fait très bien chez moi.
Et même si j’édite ce commentaire déjà existant.
Par ailleurs, si vous le souhaitez, vous pouvez insérer du code HTML dans votre réponse afin de forcer le retour à la ligne (balise </br>) ou d’insérer des espaces insécables (balise &nbsp;).
Cordialement.

le 3 décembre 2014.

Répliquer cautionne mieux l’idée de vivacité que le basique répondre, comme dans « donner la réplique » au théâtre.

Pour rétorquer, Littré est restrictif, citation de Boileau à l’appui : Tourner contre son adversaire les raisons, les arguments dont il s’est servi.  De sorte que tous les jours on rétorque contre lui  ce même vers que Mainard a fait autrefois à sa louange : Il n’est point de mortel qui parle comme lui .

Chambaron Grand maître Répondu le 2 décembre 2014
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.