remercier ? pour ou de ?

Bonjour,
Je remercier POUR ?
ou
Je remercie DE ,

cloz Débutant Demandé le 28 novembre 2014 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

10 réponse(s)
 

On remercie « pour » quelque chose de palpable, et « de » quelque chose d’impalpable.
« Je vous remercie pour vos fleurs » mais « Je vous remercie de vos bons vœux ».

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 28 novembre 2014

Absolument, « les décisions qui m’ont permIS« , sans l’ombre d’un doute !

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 29 novembre 2014

Il faut utiliser « remercier de », de même que « merci de ».
On peut utiliser « pour » afin de souligner le fait que l’objet du remerciement a déjà porté ses fruits de manière favorable.

Par exemple, on pourra écrire :
« Merci pour vos recommandations qui m’ont permises d’obtenir ce poste. »
« Merci pour votre réponse favorable à ma candidature. »

Mais on écrira :
« Je vous remercie de vos recommandations, malheureusement, le poste a déjà été pourvu. »
ou encore :
« Je vous remercie de vos réponses, cependant, elles sont erronées. »

Il y a toutefois un cas particulier : on utilisera forcément « de » si ce qui suit est à l’infinitif :
« Merci d’être intelligent. »
« Je te remercie de m’avoir prêté ta pelle pour creuser ma tombe. »

romainfallet Amateur éclairé Répondu le 28 novembre 2014

Ne faut-il pas plutôt dire « vos recommandations qui m’ont PERMIS d’obtenir ce poste » ?

Gabrielle Débutant Répondu le 29 novembre 2014

Effectivement, « recommandations » est sujet ici. Avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne s’accorde jamais avec le sujet. Je suis d’accord avec vous.

le 29 novembre 2014.

« Vos recommandations qui m’ont permises d’obtenir » : je pense que Gabrielle a raison.

RégineV Débutant Répondu le 29 novembre 2014

Je pense que cela devrait faire l’objet d’une autre question mais il semble que le COD soit placé après le verbe « d’obtenir quelque chose » : les recommandations ont permis d’obtenir quelque chose À quelqu’un.
Je n’y vois donc aucun accord.

JonathanAngoin Érudit Répondu le 29 novembre 2014

Le CNTRL n’est pas aussi compliqué : je cite

[Avec un compl. prép. introd. par de, de + prop. inf./ compl., pour, et précisant la cause]
Remercier qqn de sa complaisance, de sa franchise; remercier qqn de l’envoi (d’un colis,…);
remercier qqn pour son accueil.

il faut aussi penser à la rédaction : Je vous remercie de tout coeur pour votre gentillesse… permet d’éviter une répétition de  » de » , même si la gentillesse n’a pas porté ses fruits…

joelle Grand maître Répondu le 29 novembre 2014

Dans la phrase « Merci pour vos recommandations qui m’ont permis d’obtenir ce poste », Il n’y a pas de COD.
« Obtenir » est introduit par la préposition « de », il est donc complément d’objet indirect (COI).

On pourrait modifier la phrase de la façon suivante:
« Merci pour vos recommandations qui ont permis à moi d’obtenir ce poste », on voit que le pronom personnel « moi » est introduit par la préposition « à ».
« m' » est donc aussi COI et non pas COD, il n’influe donc pas sur l’accord de « permis ».
« recommandations » est sujet, il ne conditionne donc pas non plus l’accord de « permis ».

Il n’y a donc pas de COD, permis est alors invariable, on écrira donc « … qui m’ont permis … »

De la même façon, le verbe à la forme pronominale « se permettre », ne peut pas avoir de COD, son participe passé sera donc invariable et on écrira:
« Elle s’est permis de venir » et non pas « elle s’est permise de venir.

Voici quelques liens pour approfondir:
http://www.francaisfacile.com/forum/lire.php?num=7&msg=72878&titre=Accord+participe+pass%E9+avec+avoir
http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-52090.php
http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-23353.php

mi_li_mi Débutant Répondu le 29 novembre 2014

Dans la phrase « Merci pour vos recommandations qui m’ont permis d’obtenir ce poste », Il n’y a pas de COD.
« Obtenir » est introduit par la préposition « de », il est donc complément d’objet indirect (COI).

On pourrait modifier la phrase de la façon suivante:
« Merci pour vos recommandations qui ont permis à moi d’obtenir ce poste », on voit que le pronom personnel « moi » est introduit par la préposition « à ».
« m’ » est donc aussi COI et non pas COD, il n’influe donc pas sur l’accord de « permis ».
« recommandations » est sujet, il ne conditionne donc pas non plus l’accord de « permis ».

Il n’y a donc pas de COD, permis est alors invariable, on écrira donc « … qui m’ont permis … »

De la même façon, le verbe à la forme pronominale « se permettre », ne peut pas avoir de COD, son participe passé sera donc invariable et on écrira:
« Elle s’est permis de venir » et non pas « elle s’est permise de venir.

mi_li_mi Débutant Répondu le 29 novembre 2014

Bonjour,

Remercier.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/remercier/67991/difficulte

Voici ce qui figure dans le lien ci-dessus.

Construction

    1. Remercier de (+ substantif), remercier pour (+ substantif) : je vous remercie de votre gentillesse ; je vous remercie pour vos fleurs.
      remarque
      On emploie plutôt remercier de avec un nom abstrait, remercier pour avec un nom concret. Remercier pour est plus courant, remercier de plus soigné.

                            2.Remercier de (+ infinitif) : il m’a remercié de m’être déplacé.

 

Dans le dictionnaire des difficultés de la langue française – Larousse- on peut lire que remercier se construit normalement avec de.

Cependant, certains écrivains emploient la préposition pour, ce qui paraît être un tour populaire récemment entré dans l’usage.

Si le complément est un infinitif, remercier sera obligatoirement construit avec de.

Cette règle est aussi valable pour merci .

Quant à la phrase « Merci pour vos recommandations qui m’ont permises d’obtenir ce poste. »  je voudrais préciser la règle générale suivante:
les participes passés :  dit, cru, permis, espéré, pensé,  prétendu  ainsi que beaucoup de verbes d’opinion restent invariables s’ils sont suivis d’un infinitif.
Ils restent également invariables si l’on peut sous-entendre après eux un infinitif ou une proposition complétive.

Voici quelques exemples:

Elles se sont révélées autres que celles qu’elles avaient prétendu être.
Il a reçu beaucoup plus de compliments qu’il n’avait espéré.
Elle a fait toutes les bêtises qu’on lui avait permis de faire.
Ces tableaux qu’on a prétendu être des  chefs-d’œuvre !

 

czardas Grand maître Répondu le 19 janvier 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.