Radio, radios ?

Des émissions radio ou des émissions radios ?

jean bordes Grand maître Demandé le 2 février 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

7 réponse(s)
 

Je crois que c’est un cas identique à images satellite, ce sont des émissions diffusées par radio, donc a priori je ne mettrais pas le pluriel à radio.  De plus, ce n’est pas comme émissions télévisées où là il faut l’accord.

PS Membre actif Répondu le 2 février 2015

On peut toutefois écrire : des émissions radiodiffusées.

le 2 février 2015.

Abréviation de radiodiffusion, radiographie, radiotéléphone.

Le dictionnaire relate aussi N.F.

Nous pouvons aujourd’hui l’accorder sans problème à mon avis de débutant !

Yves Maître Répondu le 2 février 2015

Radio est un nom apposé dont l’accord est conditionné par le sens. Plusieurs émissions, mais un seul système radio (-phonique).
Je n’accorderais pas…

Chambaron Grand maître Répondu le 2 février 2015

Je veux bien en convenir.  Cependant, dans les deux hypothèses suivantes, que doit-on faire :• plusieurs émissions pour la même radio : des émissions radio. • plusieurs émissions pour différentes radios : des émissions radios ? Est-ce à discuter ?  « radio » est aussi consacré par l’usage, c’est un substantif, à valeur d’adjectif, qui devrait s’accorder : une émission radio, des émissions radios ? Est- ce là aussi discutable ?

le 2 février 2015.

oui, le sens est aussi important puisque :

Radio : est aussi un nom masculin quand on parle d’opérateur. Dans ce cas précis le pluriel existe bien.
J’ai vu également dans le jeu du scrabble, radios est autorisé ! Il est fait mention également, d’adjectif, de N.M. et de N.F.
Nous pouvons également apprécier sur le moteur de recherche des radios…
Il est vrai qu’il serait bon de prendre position !

Yves Maître Répondu le 2 février 2015

Je suppose que vous ne parlez pas « d’émissions radiophoniques« , auquel cas vous écririez « émissions de radio(phonie) ».

Les « radios » peuvent être au pluriel en tant que substantif, comme par exemple les radiographies, ou les postes de radio.

Dans votre cas, il s’agit d’un moyen de transmission : ce sont les ÉMETTEURS RADIOÉLECTRIQUES qui diffusent ces ondes, et qu’on appelle « émetteurs radio » (la transmission se fait PAR radioélectricité) Il me semble donc qu’il n’y a aucune raison pour ajouter un « s » non plus en cas d’émissions (PAR) radio.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 2 février 2015

Etant à la fois auteur, journaliste scientifique et passionné de radioamateurisme et d’astronomie, je vois partout le mot « radio »  et je l’utilise dans des centaines de pages sur mon site Internet également. Je me suis quelquefois posé la question.

Il est évident que dans le sens de l’appareil ou en radiophonie, on accorde bien :  des radios FM, des radios clubs (radios-clubs),  etc.

Mais je dirais que dans le sens des émissions radioélectriques (que ce soit des émetteurs HF, FM, des nébuleuses ou des astres), en général l’abréviation radio  est utilisée au singulier :

– les poste de radio
– les fréquences et bandes radio
– les ondes radio
– les émissions radio
– les liaisons radio
– les rayonnements X et radio
– les jets radio
etc.

En revanche je vois souvent écrit :
– les interférences radios*
– les perturbations radios*
– des signaux radios*
– les équipements radios*
– les stations radios*
– les antennes radios*

* dans ces cas,  je trouve  les deux formes.

Bref, il n’y a pas de différence  sémantique entre des « ondes radio » et des « interférences radios ».
Dans tous ces exemples on pourrait remplacer le mot par « de type radio », dans ce cas radio ne s’accorde pas.
Mais comme on le constate, le problème est que dans tous ces exemples, on peut aussi les interpréter comme des « ondes, émissions, liaisons, perturbations, interférences, signaux, équipements ou stations radioélectriques ». Puisque c’est grammaticalement correct, j’estime qu’on ne peut pas ne pas accepter leur forme au pluriel. Donc les deux formes doivent ou devraient être autorisées, certains contextes se prêtant mieux à l’une ou l’autre forme.

L’idéal et le plus simple serait que la règle impose systématiquement l’accord en nombre. Ce qui n’est pas le cas, bien que les dernières corrections de la langue française précisent  qu’en général on accorde.
De plus , à mon sens une abréviation synonyme d’un substantif n’est pas différente d’un acronyme écrit en minuscule, qui lui s’accorde en français.

Pour être cohérent, l’accord serait logique.

ThierryL Membre actif Répondu 3 jours auparavant

Un peu de logique svp.
La remarque de Cathy Levy est paradoxale et donc illogique. D’un côté vous dites des  » ÉMETTEURS RADIOÉLECTRIQUES qui diffusent ces ondes », et qu’on appelle « émetteurs radio » (la transmission se fait PAR radioélectricité). J’en déduis que vous sous-entendez donc bien que les substantifs radioélectrique et radio sont synonymes. Dans ce cas pourquoi accorderiez-vous le premier et pas le second ? Si on prend l’exemple des diminutifs ou des  acronymes écrits en minuscules, la règle précise qu’on les accorde.
Donc si on veut rester logique, dans notre exemple on devrait accorder donc -> émetteurs radios.

ThierryL Membre actif Répondu 2 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.