Qu’il ou qu’elle n’y paraît

Bonjour,

Je lis un article dans lequel il est écrit :
« Elle (la nature) est plus accueillante qu’elle n’y paraît. »
Je m’interroge : doit-on utiliser elle n’y paraît ou il n’y paraît ? Y a-t-il une subtilité de sens ?

Poppy Érudit Demandé le 25 juin 2020 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 

Ce sont deux choses différentes :
– avec qu’il n’y paraît, c’est la locution « il paraît que la nature n’est pas accueillante » (sujet impersonnel)
– avec qu’elle n’y paraît : c’est un sujet personnel, la nature paraît moins accueillante qu’elle n’en a l’air au premier abord. 

qu’il n’y paraît est une locution figée qui n’a par le sens de « paraître ».
Elle est moins sereine qu’il n’y paraît. (ne pas dire « qu’elle n’y paraît »).

Lire ceci 

joelle Grand maître Répondu le 25 juin 2020
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup !
Bonne journée,
Poppy

Poppy Érudit Répondu le 25 juin 2020
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup pour ces explications !

Poppy Érudit Répondu le 25 juin 2020
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.