qu’il ait, qu’il n’ait ?

Répondu

Bonjour,
Qu’en dites-vous, les voltairiens ?
« sans qu’il ait jamais eu besoin de rien dire  » ou « sans qu’il n’ait jamais eu besoin de rien dire » ?

Pascal3873 Amateur éclairé Demandé le 20 novembre 2019 dans Question de langue
6 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Il ne faut pas accompagner  « sans que » de « ne ». On n’est pas dans le cas de la double négation (comme ne…pas/ne..guère/ne…plus etc.).
Vous avez raison d’utiliser le subjonctif.

Tara Grand maître Répondu le 20 novembre 2019

merci !

Pascal3873 Amateur éclairé Répondu le 20 novembre 2019

Hmmm… je pense avoir saisi le principe. je vous demande par acquis de conscience:

« comment faire quand il n’ait personne pour… » ou « comment faire quand il ait personne pour… »

si « personne » représente une première négation, et puisqu’il ne s’agit pas de doubler celle-ci, j’imagine que c’est la deuxième option qui est à retenir?

JulienJardin Débutant Répondu le 11 janvier 2021

hmmm… je pense avoir saisi le principe. je vous demande par acquis de conscience:

entre « comment faire quand il ait personne pour… » et « comment faire quand il n’ait personne pour… »

si « personne » compte bien pour une négation, et puisqu’il ne s’agit pas de la doubler, j’imagine que c’est la deuxième option qui est retenir?

JulienJardin Débutant Répondu le 11 janvier 2021

hmmm… je pense avoir saisi le principe. je vous demande par acquis de conscience:

entre « comment faire quand il ait personne pour… » et « comment faire quand il n’ait personne pour… »

si « personne » compte bien pour une négation, et puisqu’il ne s’agit pas de la doubler, j’imagine que c’est la première option qui est retenir?

JulienJardin Débutant Répondu le 11 janvier 2021

Les deux phrases me semblent incorrectes. Je n’en comprends pas vraiment le sens. Que voulez-vous dire exactement ? Par ailleurs, on écrit « acquit de conscience » du verbe acquitter.

Pascal3873 Amateur éclairé Répondu le 11 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.