Questions sur les guillemets

Répondu

Bonjour,

J’ai des doutes sur la ponctuation avec les guillemets. Doit-on mettre le point final avant ou après les guillemets fermants, c’est-à-dire ». ou .» ?

Par ailleurs, dans cet exemple :

Antoine a dit : « je suis épuisé de t’entendre parler ».

Doit-on mettre une majuscule à je ?

Merci pour votre aide !

PS Membre actif Demandé le 28 janvier 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

8 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Théoriquement, si vous suivez la règle, vous devez commencer par une majuscule et ponctuer la phrase entre guillemets, si elle est complète, ET PONCTUER ÉGALEMENT la fin de phrase, ce qui donnerait :
Antoine a dit : « Je suis épuisé de t’entendre parler » .
Il est vrai que ça n’est pas très beau, ce qui explique qu’on supprime souvent la ponctuation avant les guillemets.
Dans ce cas. vous pouvez tourner cela d’une autre façon, par exemple :
Antoine a dit : « Je suis épuisé de t’entendre parler ! », ce qui a tout de suite calmé le bavard.

Ce qui répond également à votre deuxième question, rien n’oblige à terminer une phrase après des guillemets, rien n’oblige à aller à la ligne non plus.
Vous pouvez aller à la ligne après une citation, par exemple si vous voulez la mettre en exergue (comme un titre de paragraphe) et développer votre discours ensuite.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 29 janvier 2015

Le point final est placé à l’intérieur des guillemets lorsque la citation forme une phrase complète débutant par une majuscule et introduite par deux-points. Il est placé à l’extérieur lorsque la citation n’est qu’un segment de phrase fondu dans le texte.
Pierre Reverdy a dit : « Créer, c’est penser plus fortement. »
Raymond Queneau écrivait de l’histoire qu’elle est « la science du malheur des hommes ».

Comme l’Anglais Francis Bacon au XVIe siècle, cet étudiant enthousiaste s’est exclamé : « Je
voudrais vivre pour étudier, non pas étudier pour vivre ! »

==>Antoine a dit : « Je suis épuisé de t’entendre parler.»

joelle Grand maître Répondu le 28 janvier 2015

Je ne suis pas d’accord avec vous, s’il s’agit d’une fin de phrase, la ponctuation est absolument indispensable après les guillemets.

le 29 janvier 2015.

Je ne suis pas d’accord, il n’est pas nécessaire d’ajouter un point si la phrase qui encadre s’arrête là.
Ce serait une erreur d’écrire : Il s’est écrié : « Où sont les enfants ? ».

le 30 janvier 2015.

Je partage l’avis de Joëlle et de Jean Bordes

le 20 juillet 2017.

Merci pour votre réponse.

Une question me vient en tête. Si une phrase vient après une citation, on maintient cette forme ? :

Pierre Reverdy a dit : « Créer, c’est penser plus fortement. » Cette phrase fait encore réagir.

Doit-on aller à la ligne après Pierre Reverdy a dit : « Créer, c’est penser plus fortement. » ?

Merci

PS Membre actif Répondu le 28 janvier 2015

je n’ai pas bien saisi votre première question.
Vous pouvez consulter cette page et vous inspirer des exemples.
http://www.ccdmd.qc.ca/media/indi_typo_14OEIL.pdf

le 28 janvier 2015.

Vous allez à la ligne si c’est la fin du paragraphe.  Sinon, la citation n’impose rien.

joelle Grand maître Répondu le 28 janvier 2015

Comme dit plus bas, si la ponctuation finale est à l’intérieur des guillemets, après les guillemets, il n’est pas nécessaire d’ajouter un point si la phrase qui encadre s’arrête là.
Il lui dit : « C’est moi. » La porte se referma.
Pierre Reverdy a dit : « Créer, c’est penser plus fortement. » Cette phrase fait encore réagir.
Nul besoin d’aller à la ligne après la citation.

le 30 janvier 2015.

Effectivement, ce n’est pas beau mais c’est possible, c’est ce que je voulais savoir. En tout cas, les avis divergent.

Cdlt

PS Membre actif Répondu le 29 janvier 2015

Oui PS, en effet, les avis divergent, finalement comme à chaque question posée, ou presque
Malgré tout, ici, faute de « super expert » pour trancher, C’EST à VOUS maintenant de décider à qui vous accordez la « Meilleure réponse », c’est-à-dire celle qui vous convainc le plus, le mieux, celle que vous trouvez le plus facile à comprendre et qui vous parle plus, à vous.

le 29 janvier 2015.

Lorsque le texte cité forme une phrase entière ou constitue un discours direct :
— il est introduit par deux points
— il commence par une majuscule
— il se termine par un point (point final, point d’interrogation…)
La ponctuation finale est placée à l’intérieur des guillemets.
Flaubert écrit, dans Madame Bovary : « J’ai un amant ! un amant ! » se répétait-elle.
Il lui dit : « C’est moi. » La porte se referma.
Après les guillemets, il n’est pas nécessaire d’ajouter un point si la phrase qui encadre s’arrête là (ce serait une erreur d’écrire : « Où sont les enfants ? ».)

Lorsque le texte annoncé ne forme pas une phase complète :
— il n’est pas annoncé par deux points
— la ponctuation finale, si elle a lieu d’être, est extérieure au texte.
« C’est moi », dit-il. La porte se referma.
Certaines idées sont ridicules, les préjugés, par exemple, « la police, il en faut » ou « on n’est pas un homme tant qu’on a pas  fait son service militaire ».

Lorsqu’une citation n’est pas introduite par le deux points. Il n’y a pas de ponctuation finale à l’intérieur des guillemets ni de majuscule initiale.
On écrira Il a dit : « C’est moi. »
En revanche, on écrira  Après m’avoir dit « c’est moi », il referma la porte.      
Je ne veux rien devoir, « les bons comptes font les bons amis ».

Votre exemple, lui,  s’écrira :
Antoine a dit : « Je suis épuisé de t’entendre parler. »

jean bordes Grand maître Répondu le 30 janvier 2015

Bonjour,

Le signe de ponctuation se place avant le guillemet fermant si  la citation est une phrase. Il n’est pas nécessaire de placer un second point final après.
Jusque là, nous sommes d’accord.

En revanche, je ne parviens pas à trouver, bien que j’aie consulté plusieurs sites et ouvrages, ce que l’on doit faire lorsque l’élément placé entre guillemets n’est pas à proprement parler une phrase, voire quand il n’y a qu’un simple mot… Je suis, à ce sujet, en désaccord avec un correcteur.

Voici les éléments sur lesquels porte notre désaccord.
J’avais écrit :
Au-dessus de la porte, en caractères italiques, il était écrit :  « Restaurant ».
Il me demande de rectifier et d’écrire ceci :
Au-dessus de la porte,  en caractères italiques, il était écrit :  « Restaurant. »
Je ne suis pas d’accord, pour deux raisons :
– le mot « Restaurant », en soi, ne constitue pas une phrase ;
– il ne viendrait à personne l’idée d’écrire  la seule mention Restaurant suivie d’un point sur un panneau, une pancarte, une enseigne… 

Qu’en pensez-vous ? Merci !

Je risque de revenir poser des questions car d’autres corrections demandées me posent problème… Désolée !

Azucena Maître Répondu le 18 juillet 2017

Absolument d’accord avec vous Azucena, il n’y a aucune raison de ponctuer « Restaurant » à l’intérieur des guillemets, en revanche, à mon sens, il est indispensable de ponctuer la phrase après les guillemets.
D’autre part, je n’aurais pas forcément écrit les deux points avant les guillemets, et j’aurais écrit restaurant en italique, justement. Mais il n’y a pas de quoi appeler cela une erreur, me semble-t-il.
Petit conseil : si vous revenez poser des questions, il est préférable d’ouvrir un nouveau post qui vous est personnel.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 18 juillet 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.