Question piège à laquelle je ne sais pas répondre : comment faire l’accord demandé dans le texte suivant : « Un ver de terre monte sur un verre d’eau posé sur la table. En jouant l’enfant bouge la table et les deux (ver) tombent. Comment écrire le mot entre parenthèses ?

Répondu

accords pour les homophones

myrtille88 Débutant Demandé le 10 février 2019 dans Accords
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Myrtille,

Ici il n’y a pas le choix, il faut contourner le problème car à part l’intonation, il n’y a aucun rapport entre les deux, ni même l’orthographe.

Il y a dès lors quatre possibilités :
– Le verre tombe (si le verre tombe, le ver aussi)
– Tous deux tombent
– Les deux « v…s » tombent
Ou alors, plus simplement, je citerai chacun, soit :
– Le ver et le verre d’eau tombent

Bonne journée.

Tony Grand maître Répondu le 10 février 2019

Bonjour Tony

Vous confondez l’intonation avec la prononciation.
Des homonymes , homographes ou homophones se prononcent de la même manière.( porc, port, pore)

Intonation  ─ Ensemble des variations de hauteur et d’intensité que prend la voix en parlant ou en lisant, et qui forment la courbe mélodique de la phrase.

le 10 février 2019.

Bonjour Czardas,

J’entendais par intonation « le ton de la voix, de l’accent ». Mais c’est flou, ça semble mal approprié, en effet.

Vous avez raison de le souligner, prononciation correspondrait mieux finalement. Au temps pour moi ! Merci pour votre remarque.

le 10 février 2019.
Ajouter un commentaire

Bonjour,

J’avais donné il y a plusieurs années (2015) une réponse à ce sujet

Je veux bien que l’on soit imaginatif, mais pas au point de voir un ver de terre (lombric) grimper sur un verre !

Le problème posé n’a aucune solution, parce que le nombre correspond à des « objets » différents n’ayant pas le même sens. Aucune graphie n’est possible : chacune d’elle ne correspond qu’à un objet. Outre le maladroit de l’histoire, il n’y a qu’un seul sot : celui qui tente (vainement) de trouver une réponse à un problème insoluble… même dans l’eau du seau.

On  trouve ceci sur le site de l’Académie : 
Devinette : Un sot sur un cheval tient de la main gauche un seau. Dans sa main droite, il porte le sceau du roi. Le cheval fait un saut et les trois… (?) tombent à terre. Comment écrit-on « les trois s… ? » 
Il existe des  homonymes non homographes. On peut alors recourir à la transcription phonétique [so], mais évidemment, ce ne sont pas des sons qui sont censés tomber. 
On peut s’étonner que cette noble institution contribue à propager un faux principe. Car le véritable énoncé, qui comporte une réponse logique, se fait ainsi : 
Un  sot monté sur son cheval portait dans un seau peu large le sceau du roi. Le cheval effectua un saut qui fit tomber… les trois… 
Et la réponse logique, la voici : le cheval effectua un saut qui fit tomber l’étroit  seau (le seau peu large dont on parle). 
L’histoire a été colportée par des gens qui n’avaient pas saisi l’astuce et a fini par devenir une idée reçue.

czardas Grand maître Répondu le 10 février 2019
Ajouter un commentaire

Comme cela a été écrit il n’y a pas longtemps, il n’y a pas de réponse satisfaisante à cette question.

Faute de mieux, on peux écrire les deux tombent.

Prince Grand maître Répondu le 10 février 2019

ll est préférable d’écrire : on peut…

le 10 février 2019.
Ajouter un commentaire

Merci de vos  réponses. Oui le plus simple et le plus logique me semble-t-il est d’écrire : « l’enfant bouge  la table et, le ver et le verre tombent ». Mais attention à ne pas oublier la virgule après « et ».
Note : je découvre le site, et viens pour la première fois de poser une question. Tous ces échanges si instructifs, sont pour moi un enchantement.
Cordialement à tous.

myrtille88 Débutant Répondu le 10 février 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.