Question de pluriel

Répondu

Bonjour à tous,

Dans la phrase suivante il est évident que le verbe souligné doit être au pluriel:

[…] au point que ne subsistaient plus en lui qu’un incommensurable espoir d’en apprendre plus encore ainsi qu’un optimisme lié à la destinée pressentie

Mais qu’en est-il si l’on effectue ce remplacement, en gras?

[…] au point que ne subsistaient plus en lui qu’un incommensurable espoir d’en apprendre plus encore secondé d’un optimisme lié à la destinée pressentie

Personnellement je n’y vois plus qu’un COD unique « avec complément », et plus un double COD, ce qui m’inciterait à passer le verbe souligné au singulier. Qu’en pensez-vous?

MamorukunBE Érudit Demandé le 23 octobre 2020 dans Accords
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Pas pour moi Mamorukun :
Je corrige un peu votre formulation qui est assez confuse :
au point que ne subsistait plus en lui qu’un incommensurable espoir d’en apprendre plus encore
Qu’on ajoute :
/que  soutenait la conviction d’un destin positif
Ou
/soutenu par sa conviction d’un destin positif
Ces éléments sont des expansions du nom espoir et en aucun cas donc sujets du verbe  de la principale.

Tara Grand maître Répondu le 24 octobre 2020

Merci Tara (et tous), tout cela me parle. J’adapte en reprenant même votre « soutenu par » ^^

le 24 octobre 2020.

Bonjour,

Je ne suis pas du tout certain que l’on puisse employer secondé ici. En tout état de cause, pour ma part, je ne l’emploierais pas.

Dict. Ac. fr., SECONDER :
« 1. Aider une personne dans un travail, une entreprise, lui apporter son concours. Nul n’est plus capable que vous de me seconder dans cette mission. Elle ne se sent pas secondée. Un directeur de cabinet le seconde.

2. Soutenir, favoriser le dessein, le désir de quelqu’un. C’est avec joie que je seconderai votre projet. »

De toutes façons, il n’y a qu’un sujet  dans votre phrase. ==> subsistait.

Prince Grand maître Répondu le 23 octobre 2020

Merci pour cette réponse Prince. Néanmoins je suis surpris de votre dernière phrase (les deux premiers points pourraient valoir un autre débat à eux seules ;)): dans la première version de la phrase, ce sont bien « l’espoir » -et- « l’optimisme » qui subsistaient. Où alors votre réponse est-elle uniquement liée à la seconde version de la phrase, auquel cas vous partageriez mon point de vue à son sujet?

le 23 octobre 2020.

au point que ne subsistait plus en lui qu’un incommensurable espoir d’en apprendre plus encore, allié à un optimisme lié à la destinée pressentie…

Je pense que Prince a dit : un seul sujet dans cette phrase, mais « seconder » n’est pas adapté.
Pour ma part, je ne comprends pas votre phrase…qui me semble un peu alambiquée.
En fait, il espère apprendre et il est confiant dans son destin ? c’est ça?

joelle Grand maître Répondu le 23 octobre 2020

« Mais qu’en est-il si l’on effectue ce remplacement, en gras?

[…] au point que ne subsistaient plus en lui qu’un incommensurable espoir d’en apprendre plus encore secondé d’un optimisme lié à la destinée pressentie »

MamorukunBE, ma réponse concerne la seconde phrase. 

Merci, Joëlle.  🙂

Prince Grand maître Répondu le 23 octobre 2020

J’avoue que, plutôt que de donner la phrase litigieuse, j’aurais dû la retravailler pour n’en donner que la structure. Aussi permettez-moi de me rattraper ^^ La question reste donc la même, mais entre les phrases suivantes cette fois :

Ne me restaient que A et B pour X
Ne me restait/aient? que A, allié à B, pour X

J’imagine que c’est bien plus intelligible comme ça 🙂

MamorukunBE Érudit Répondu le 23 octobre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.