Quelles règles d’accord pour les noms de peuple ?

Bonjour, 
 
Je suis en train de corriger des textes relatifs au peuple Sami et je bloque sur les accords car je ne sais pas si je dois considérer que ce nom est francisé ou pas.
Dois-je laisser Sami avec une invariabilité totale ? Traditions Sami, ferme Sami, etc..
Ou accorder? 
 
Merci beaucoup
nathalie47 Membre actif Demandé le 9 juin 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 

Bonjour nathalie47,

Il vous faudrait assimiler le peuple sami au peuple français. Vous pourrez dire « les Samis » comme vous dites  « les Lapons », « les Français » et « la ferme sami » comme « la ferme française ». Qu’un peuple soit français, lapon ou sami, cela ne change rien au fait qu’une fois vous avez le nom et une fois un qualificatif, qui lui n’a pas de majuscule.

J’espère vous avoir rendu service.

Zully Grand maître Répondu le 9 juin 2018

Merci Zully,  ça s’éclaircit! Donc peuple sami sans majuscule a sami…

Je complique un peu la chose  (merci d’avance) :

  • lorsqu’il s’agit de Skolts, groupe ethnique des Samis … Samis Skolts ou Skolt ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Skolts

 

nathalie47 Membre actif Répondu le 9 juin 2018

Vous savez, nathalie47, les complications sont souvent intéressantes. Je ne connais pas les Skolts, mais, il faudrait suivre la même logique que si c’étaient des habitants d’un département. On parle des Bretons, des Lyonais, des Toulousains, on pourrait parler des Skolts, mais au moment où vous parlez d’une ethnie qui fait partie des Samis, ce serait le groupe ethnique skolt  des Samis (skolt étant devenu un adjectif).

Je viens de voir sur Wikipédia que cette ethnie a sa propre langue, le « skolt sami »,  et elle est définie comme une langue sami  (parlée dans la partie orientale de la région) . Il faudrait connaître à fond la question, et il semble que ce soit votre cas, pour savoir si la langue parlée est le sami skolt ou le skolt sami. Cela, du fait que je vois que les Skolt sont les habitants d’origine et qu’ils font partie maintenant des Samis.

Là, c’est un peu compliqué, c’est vrai. Afin d’éclaircir l’affaire, je fais le parallèle avec les Suisses. En Suisse, il y a quatre régions linguistiques et on parle le suisse romand, le suisse allemand, le suisse italien et une autre langue qu’on appelle le romanche.  Vous devriez faire de même avec la langue des Skolts.  La mention « sami skolt » peut fort bien venir d’une traduction anglaise mal transposée et qui pourrait bien être « skolt sami ». Je vous laisse démêler tout cela. Mais, vous avez maintenant une logique.

Zully Grand maître Répondu le 9 juin 2018

Vous avez les éléments relatifs à la majuscule dans les autres réponses, notamment celles de Zully.

Pour les points liés à la francisation se posent les même questions que  dans les cas de textes utilisant des termes étrangers peu courants. Cela peut s’avérer délicat car les dictionnaires sont un peu « courts » pour tout répertorier. Je vous donne juste mon petit guide personnel comme correcteur :
— chaque fois que c’est possible, préciser l’option choisie et les détails : note de bas de page, de fin d’ouvrage, de correction ou de traduction ;
—  ne pas hésiter à laisser en italique les termes occasionnels ou infrancisables et utiliser les règles de la langue d’origine (vous êtes censé les maitriser) ;
— si le terme est facilement francisable, ne pas hésiter à le considérer comme français et appliquer le code : accents, trait d’union, pluriel régulier en s ;
— le féminin est parfois délicat et vous devez vous inspirer en priorité de la littérature existante et reconnue sur le sujet. S’il n’y en a pas ou si les graphies sont trop discordantes, choisissez la plus naturelle selon les règles françaises (-e, -enne, etc.) ;
— il reste les cas extrêmes (formation trop spéciale) pour lesquels on peut s’arroger le droit de considérer le mot comme épicène et ne pas marquer le féminin. C’est la solution que choisissent certains dictionnaires, parfois avec une grande lâcheté car créant des exceptions inutiles.

Pour récapituler, on peut illustrer avec l’adjectif typique « touareg » :
1- Arabe : un couteau ou une tribu targui, des couteaux touareg, des femmes touareg.
2- Francisé : un couteau touareg, des couteaux touaregs, des femmes touareg(ègue)s. Mot éventuellement épicène au cas où «touarègue» modifierait trop la désinence (position frileuse type de l’Académie mais pas la mienne).

Dans votre cas, je n’hésiterais pas, tant pour les noms que pour les adjectifs : accord classique en genre et nombre pour les deux, Sami(e)(s) et Skolt(e)(s).

N.B. Voir aussi l’application  à des adjectifs courants dans cette question.

Chambaron Grand maître Répondu le 9 juin 2018

Chambaron, que je suis contente de vous retrouver. J’ai bien pensé à vous en donnant ma réponse. Que vos explications sont magnifiques !
Tout cela me donne une profonde joie.

Je saisis l’occasion pour dire que si je peux apporter une certaine aide, c’est parce que vous et certains autres experts m’avez bien aidée.

Zully Grand maître Répondu le 9 juin 2018

Merci à tous les deux !

nathalie47 Membre actif Répondu le 9 juin 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.