Quelle est la nuance entre « au contraire », « par contre » et « en revanche » ?

Répondu

« La main-d’œuvre est si limitée. Vaut-il mieux concentrer toutes nos ressources sur un seul projet ?

Ou au contraire, construire plusieurs bâtiments à la fois ? »

Ou par contre, construire plusieurs bâtiments à la fois ? »

Ou en revanche, construire plusieurs bâtiments à la fois ? »

Bonjour. Je ne saisis pas bien la nuance entre les trois expressions.

Hirondelle Membre actif Demandé le 28 octobre 2016 dans Général
6 réponse(s)
 

Bonjour,
Les trois expressions sont synonymes et vous pouvez les employer indifféremment. « Par contre » et « en revanche » ont fait l’objet d’une polémique qui est aujourd’hui à peu près tranchée. L’expression « par contre » est admise dans le registre courant et « en revanche » relèverait du langage soutenu, voire recherché.

Dans votre phrase, qui est assez simple, j’utiliserais volontiers « au contraire ». J’ai été dressée à ne pas utiliser « par contre » (admis par Littré dans le langage commercial) et « en revanche », dans votre contexte semblerait peut-être un peu « précieux ». 

Evinrude Grand maître Répondu le 28 octobre 2016

Bonjour,

Concernant par contre  et en revanche voici une réponse et une autre

Au contraire signifie d’une manière opposée.

Il faut de la cohérence dans votre phrase.

Puisque la main-d’œuvre est limitée vous ne pourrez pas construire plusieurs bâtiments puisque vous rencontrez déjà des difficultés à en construire un seul.
 

czardas Grand maître Répondu le 28 octobre 2016

Je ne pense pas que les trois locutions aient la même signification.

La distinction entre par contre et en revanche a très bien été argumentée par Evinrude et czardas. Ces deux expressions sont possibles puisqu’elles n’introduisent pas une proposition exprimant un inconvénient.

En revanche, mais sans pouvoir donner de référence, il me semble que par contre ou en revanche doivent introduire une phrase comportant un verbe conjugué. Ce n’est pas le cas de au contraire.

Vaut-il mieux concentrer toutes nos ressources sur un seul projet, ou au contraire sur plusieurs? 
Vaut-il mieux concentrer toutes nos ressources sur un seul projet, ou par contre/en revanche sur plusieurs?

Par ailleurs, il me semble que au contraire marque une vraie opposition, alors que par contre ou en revanche introduisent une autre proposition, donc différente mais pas nécessairement au sens contraire comme oui/non, mort/vivant, blanc/noir, chaud/froid…

Qu’en pensez-vous ?

PhL Grand maître Répondu le 28 octobre 2016

Vous voulez dire que « au contraire » serait une locution adverbiale, tandis que « par contre » ou « en revanche » seraient des locutions conjonctives (introduisant une nouvelle proposition)  ?

le 28 octobre 2016.

Non, bien sûr, ce sont des locutions adverbiales.
Mais seul au contraire peut être utilisé seul, sans avoir besoin d’expliquer la différence puisque l’on sait que ce sera la « version » opposée.
Avec en revanche ou par contre, il faut expliquer la nuance.

– Vous avez eu froid ?
-Non, au contraire !

On comprend qu’il a eu chaud.

– Vous avez eu froid ?
– Oui, un peu. En revanche le froid m’a réveillé !

le 29 octobre 2016.

Ah ! d’accord. Je comprends mieux. Vous avez raison. 

le 29 octobre 2016.
Meilleure réponse

« Au contraire  » signifie « d’une façon opposée » :
« Vous ne vous êtes pas ennuyée ? –
Au contraire, j’ai passé une excellente soirée. »

Votre premier exemple est bien choisi pour illustrer cette définition :
« Vaut-il mieux concentrer toutes nos ressources sur un seul projet ? ou au contraire, construire plusieurs bâtiments à la fois ? » «

« Par contre , qui n’est pas récent, est entré dans l’usage général, même le plus exigeant » (Le Bon usage).
Par contre , nous surprendrons celle [la force] qui rassemble [dit le grand-maître des Templiers] (Balzac).
Duroy, par contre , dînait tous les jeudis dans le ménage (Maupassant).
« Nous pourrions citer plus d’une centaine d’auteurs, notamment environ quarante membres de l’Acad. » (Le Bon usage).
« Elle ne peut donc être considérée comme fautive, mais l’usage s’est établi de la déconseiller, chaque fois que l’emploi d’un autre adverbe est possible. » (Acad.). Les puristes recommandent d’user d’en compensation ou d’en revanche , lesquels ne conviennent pas toujours. Selon Gide : « Trouveriez-vous décent qu’une femme vous dise : « Oui, mon frère et mon mari sont revenus saufs de la guerre ; en revanche j’y ai perdu mes deux fils » ? »

«  En revanche » (ou « par contre », donc) signifie « inversement ».  

Souvent, on ne peut pas employer « en revanche  » et « au contraire  » indifféremment :
« Vous viendrez, ce soir ?! 
– Non, j’ai peur de vous déranger.
– Mais non, au contraire, vous nous ferez plaisir ! »
On ne peut pas dire « en revanche, vous nous ferez plaisir ». L’ensemble n’aurait guère de sens.
On dira : « Nous sommes revenus trempés, en revanche, nous avons ramassé beaucoup de champignons»
On ne peut pas dire : « Nous sommes revenus trempés, au contraire, nous avons ramassé beaucoup de champignons. » On n’y retrouve pas l’idée de compensation.

On peut résumer ainsi :
Opposition : « Ce drap est-il propre ? – Au contraire, il est sale ! ».
Compensation : « Il fait très froid, en revanche, je suis bien couvert. »

 

jean bordes Grand maître Répondu le 28 octobre 2016

Je trouve la nuance opposition-compensation pertinente et facile à mettre en œuvre.
N’oublions pas le simple « mais » qui reste une valeur sûre pour indiquer une modulation.

le 29 octobre 2016.

Je suis bien d’accord sur le sens « opposition » donné à au contraire, que l’on peut à mon avis remplacer  par à l’inverse.

Et je distingue en revanche (ou par contre), qui ne permet pas d’exprimer un sentiment ou un acte opposé mais simplement différent, avec la nuance de compensation parfois. Comme le dit Chambaron, on peut remplacer ces deux locutions par mais  ou à côté de cela ?.

En revanche je ne suis pas d’accord pour employer indifféremment au contraire et en revanche dans les deux dernières phrases proposées par Jean Bordes. Seule la seconde est, à mon avis, satisfaisante. On ne peut pas utiliser au contraire car on n’oppose pas les mêmes choses : des hommes et des femmes d’un côté, des enfants de l’autre.

le 29 octobre 2016.

Mais, dans l’exemple donné par Hirondelle, vous voyez  tous une différence de sens ? Je suis la seule à penser que les trois phrases veulent dire la même chose ?

le 29 octobre 2016.

PhL, en ce qui concerne les deux dernières phrases, je suis d’accord avec vous.
Au contraire et en revavnche ne peuvént être employés indifféremment :

Dans cette phrase, la locution « au contraire » n’est pas appropriée :
« Dans ce pays, il n’y a pas égalité entre les hommes et les femmes, « au contraire » tous les enfants jouissent de droits égaux. »

En revanche  😉  , la phrase suivante est correcte :
« Dans ce pays, il n’y a pas égalité entre les hommes et les femmes, en revanche, tous les enfants jouissent de droits égaux. »

le 11 novembre 2016.

Merci à tous et à toutes. Personnellement, les trois expressions ne me semblent pas interchangeables. Par exemple :

A : « J’ai entendu dire que tu parle couramment français. »

B : « Quoi ? C’est juste passable, au contraire. Ma petite sœur, en revanche, est polyglotte, parlant plus de sept langues. Enfin, elle est nulle en cuisine, par contre.

Qu’est-ce que vous en pensez ? 🙂

Hirondelle Membre actif Répondu le 31 octobre 2016

L’exemple me parait bien refléter la nuance d’opposition de au contraire qui le distingue de en revanche et par contre. On ne pourrait pas remplacer au contraire par les deux autres locutions.

En revanche ne me paraît pas approprié, car on parle de deux choses distinctes, parler le français et parler plusieurs langues.

Je dirais plutôt :

Ma petite sœur, elle, est polyglotte, parlant plus de sept langues. En revanche/par contre, elle est nulle en cuisine.
ou
Ma petite sœur, en revanche, le parle avec quelques difficultés.
ou
Ma petite sœur, le parle mal, en revanche, elle parle plus de sept autres langues. Elle est nulle en cuisine, par contre.

PhL Grand maître Répondu le 31 octobre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.