Quelle est la différence de sens entre « À croire que », « C’est comme si » et « On dirait que » ?

Répondu

« Au bon moment. À croire qu‘ils s’attendaient à notre arrivée. »

« Au bon moment. C’est comme s‘ils s’étaient attendus à notre arrivée. »

« Au bon moment. On dirait qu‘ils s’attendaient à notre arrivée. »

Bonjour. Je me demande d’ailleurs si « C’est comme si » doit être suivi du plus-que-parfait, alors que les autres deux sont du imparfait ?

En anglais, on dit : « Perfect timing. You’d think they were expecting our arrival all along. » (It’s as if they were expecting …)

Hirondelle Membre actif Demandé le 10 novembre 2016 dans Général
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les trois locutions me semblent synonymes et employées à bon escient dans vos exemples. Il s’agit d’une forme d’ hypothèse ou de supposition.

Le plus-que-parfait est employé pour exprimer une action passée antérieure à une autre action passée. Donc, dans les trois cas, il est possible de l’utiliser. Toutefois, dans vos exemples précis, je préfère l’imparfait qui suggère une action qui dure, non terminée quand l’autre se produit.

Il a téléphoné (action 2 au passé composé) ; à croire (tout porte à croire) qu’il s’attendait (action durative ==>imparfait) à notre venue.

Il a changé d’avis ; tout porte à croire qu’il avait consulté ses parents. Le PQP ne s’impose pas mais il renseigne sur l’antériorité de la consultation par rapport au changement d’avis.

joelle Grand maître Répondu le 10 novembre 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.